altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




20 avril 2019

CONCERTS

Carmen sans émoi
© Emilie Brouchon

De retour à l’Opéra Bastille, Carmen retrouve Anita Rachvelishvili dans le rôle-titre, prévue face à Roberto Alagna. Annoncé souffrant et remplacé par Jean-François Borras, le ténor manque d’autant plus que ni la direction sans tension de Lorenzo Viotti, ni la mise en scène éprouvée de Calixto Bieito ne parviennent à dynamiser le plateau.
 
  lire l'article


ENTRETIENS

Maria José Siri,
de Tosca à l’infini

Connue surtout pour chanter Verdi et Puccini, la soprano uruguayenne Maria José Siri évolue principalement sur les scènes italiennes, et s’attèle aujourd’hui au Teatro alla Scala à la version initiale de Manon Lescaut, après avoir déjà interprété en 2017 pour Riccardo Chailly la première partition de Madame Butterfly sur la scène scaligère.
 
  lire l'article



CONCERTS

Lady Macbeth à moitié
© Bernd Uhlig

Assurément l’un des événements de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Paris, la nouvelle production de Lady Macbeth de Chostakovitch doit souffrir, en cette deuxième représentation, de l’annulation du spectacle après l’entracte, suite à une blessure d’Aušrine Stundyte, titulaire du rôle-titre. Un avatar qui repose la question des doublures dans les grandes maisons lyriques.
 
  lire l'article


EN BREF...

  • Succession de Stéphane Lissner à l’Opéra
  • Départ de Karl Paquette
  • Agnès Letestu décorée
  • Disparition de Jacqueline Moreau
  • Montserrat Caballé est morte
  • [ Lire toutes les brèves ]
     


    CONCERTS

    La jeunesse de Manon

    Dans la continuité du projet Puccini initié dès sa première saison avec Turandot, le directeur musical du Teatro alla Scala Riccardo Chailly s’attèle maintenant à la version initiale de Manon Lescaut. Il retrouve la soprano Maria José Siri et en dernière minute, le ténor Roberto Aronica, pour remplacer Marcelo Alvarez souffrant.
     
      lire l'article


    CONCERTS

    Ariane dans son labyrinthe

    Très attendue, la nouvelle production toulousaine d’Ariane et Barbe-Bleue n’atteint pas les sommets escomptés. En dépit de sa beauté visuelle, la mise en scène de Stefano Poda manque de chair. Et si Sophie Koch ne s’incarne pas toujours, Pascal Rophé, à la tête d’un excellent Orchestre du Capitole, fait crépiter la magnifique musique de Dukas.
     
      lire l'article


    CONCERTS

    La carpe et le lapin

    Drôle de mariage entre Mozart et Mahler, qui se nuisent l’un l’autre dans ce programme fleuve de l’Orchestre de Paris, généreux jusqu’à la crise de foie tant ni le Concerto pour piano n° 22 ni la Symphonie n° 7 de Mahler ne gagnent à se côtoyer. Même si ce dernier l’emporte nettement, après un premier mouvement dispersé par excès de yo-yo.
     
      lire l'article



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com