altamusica
 
       aide













 


 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




04 juillet 2015

CONCERTS

Turandot chez les fascistes
© Patrice Nin

Il aura fallu attendre presque vingt ans pour voir dans une salle d’opéra française une mise en scène de Calixto Bieito, et c’est le Capitole Toulouse qui ouvre le bal avec une Turandot sous tension, façon Salò de Pasolini, coproduite avec l’Opéra de Nuremberg. Si la production n’est pas du goût de tous, le niveau musical réjouit.
 
  lire l'article


CONCERTS

Debussy chez Wagner

Après Dresde en janvier et Lyon en juin, c’est au tour du festival du Mai musical florentin de créer une nouvelle production du chef-d’œuvre lyrique de Claude Debussy. Si la mise en scène symboliste mais pétrie de wagnérisme de Daniele Abbado ne dérange ni ne passionne, c’est surtout pour la direction de Daniele Gatti que la soirée intéresse.
 
  lire l'article



CHRONIQUES

Mortagne 2015 (1) :
Éclectisme haut de gamme

© Per Buhre

Très beau démarrage de ces Musicales 2015 qui ont réuni beaucoup de monde dans l’église de Mortagne-au-Perche et dans celle de Sainte Céronne-lès-Mortagne. Musique renaissance et piano romantique, un avant-goût des belles soirées que ce festival propose toujours et qui joue le plus souvent la carte de l’inhabituel.
 
  lire l'article


EN BREF...

  • Kirill Petrenko au Berliner Philharmoniker
  • Disparition du chef Walter Weller
  • Marc Clémeur à l’ONR jusqu’en 2017
  • Harding à l’Orchestre de Paris
  • Décès de Maïa Plissetskaïa
  • [ Lire toutes les brèves ]
     


    CONCERTS

    La force du dessin

    La reprise au Palais Garnier de cette Alceste d'Olivier Py avec dessinateurs obligés ne convainc pas outre mesure, sauf à s'attarder sur la performance remarquable de Stanislas de Barbeyrac, étoile montante du chant français. Marc Minkowski ne donne pas la pleine mesure d'un chef d'œuvre souvent cité et trop peu joué.
     
      lire l'article


    CONCERTS

    Géant mahlérien

    À la Philharmonie de Paris, le Troisième Concerto pour violon de Mozart permettait une bonne mise en bouche avant la Titan, donnée par le LSO et Bernard Haitink, l’un des plus grands chefs mahlériens vivants, capable après des dizaines d’interprétations et sans rechercher la nouveauté de nous la faire découvrir encore.
     
      lire l'article


    CONCERTS

    Un Falstaff de basse-cour

    Cherchant à faire ressortir la fable de Falstaff, Jean-Louis Grinda emmène Shakespeare chez La Fontaine et transpose l’histoire dans une basse-cour, au risque de passer à côté de la finesse de l’ouvrage, heureusement porté par la musique du plateau et d’une fosse où Lawrence Foster semble diriger parfois la partition de Tosca.
     
      lire l'article



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com