altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
07 aoűt 2020

07 juillet 2020 : Disparition d’Ennio Morricone
Rendu célèbre par ses musiques des westerns, le compositeur Ennio Morricone dirigeait encore récemment en tournée une sélection de ses quelque 500 musiques de films. La chute qui lui aura brisé le fémur il y a quelques jours a eu raison de lui : il s’est éteint à l’aube le 6 juillet dans une clinique romaine, à l’âge de 91 ans. Né dans la capitale italienne en 1928, Morricone avait d’abord appris la trompette, avant d’être diplômé en direction d’orchestre et composition. Après quelques tentatives infructueuses d’œuvres de musique moderne, il se met à composer pour la télévision, puis déploie rapidement son art au cinéma, à partir de 1961 pour Il Federale de Luciano Salse, puis pour un ami d’enfance dont sa patte musicale reste indissociable des plus grands chefs-d’œuvre, tel Le Bon, la Brute et le Truand, ou Il était une fois dans l’Ouest. Malgré un Oscar d’honneur en 2007, il obtient son premier Oscar officiel en 2015, pour la bande originale des Huit Salopards de Quentin Tarantino.


18 juin 2020 : Un tout jeune nouveau directeur pour l’Orchestre de Paris
Touché par la démission de Daniel Harding, qui souhaitait réorienter sa carrière vers l’aviation, l’Orchestre de Paris se cherchait depuis 2019 un nouveau directeur, invitant cette dernière saison de nombreux prétendants au pupitre. Passé devant les favoris Tugan Sokhiev, Karina Canellakis ou François-Xavier Roth, le jeune chef finlandais Klaus Mäkelä, 24 ans, issu des classes de Jorma Panula à l’Académie Sibelius d’Helsinki, est nommé dès septembre 2020 conseiller de l’Orchestre de Paris, pour devenir officiellement directeur musical de la formation à compter du 1er septembre 2022. Remarqué l’an passé alors qu’il dirigeait de main de maître la Symphonie n° 5 de Chostakovitch, Mäkelä aura l’honneur de clôturer cette saison marquée par le Covid-19 avec un concert court le 09 juillet à la Philharmonie, pendant lequel on pourra comparer sa Septième de Beethoven à celle de ses prédécesseurs à la tête de l’Orchestre de Paris, à commencer par Herbert von Karajan et Georg Solti.


14 avril 2020 : La saison 2019-2020 prématurément achevée
Le président de la république Emmanuel Macron n’aura pas apporté que des œufs en chocolat pour ce lundi de Pâques, puisqu’il annonce également dans son discours du 13 avril la continuité des mesures de confinement afin de lutter contre l'épidémie de Covid-19 pour un mois, en plus du maintien de la fermeture des salles de concert jusqu’au 15 juillet. Toutes les saisons de concerts, opéras ou théâtre sont donc achevées, tandis que l’on attend encore de connaître la décision de maintenir ou non certains festivals, à commencer par celui d’Aix-en-Provence.


31 mars 2020 : Annulation de Bayreuth 2020
Là où tant d’institutions reportent leur décision en attendant le détail des protocoles de déconfinement, la direction du festival de Bayreuth prend les devants en annonçant d’ores et déjà l’annulation de son édition 2020, qui devait se tenir comme chaque année du 25 juillet au 28 août. En raison de la pandémie de coronavirus, de l’état d’urgence sanitaire et du confinement paralysant la préparation des productions estivales, tout particulièrement en cette année qui devait voir l’inauguration d’une nouvelle production du Ring (mise en scène : Valentin Schwarz, direction : Pietari Inkinen), Katharina Wagner s’est résignée à annoncer la nouvelle ce 31 mars. Bayreuth est bien connu pour ses particularités, comme son orchestre constitué de membres des formations lyriques de la sphère germanophone pour l’essentiel, qui jouent en fosse sur la Colline pendant leurs vacances, mais aussi pour ses plannings de répétitions très en amont, les musicales commençant début juin, et le travail des ateliers de confection des décors et costumes des semaines encore plus tôt. L’annulation du festival de cet été implique le report d’au moins deux ans du nouveau Ring, en raison des problématiques d’agenda de ses multiples participants, la Tétralogie wagnérienne comportant pas moins de 34 personnages. Le planning des éditions futures devra donc être revu, mais les billets obtenus pour 2020 devraient rester valables pour l’édition 2021, où sera présenté un nouveau Vaisseau fantôme et des reprises des récentes productions de Lohengrin, Tannhäuser et des Maîtres chanteurs, auxquelles s’ajouteront trois versions de concert de La Walkyrie. C’est la première fois depuis 1944 (où n’avaient été données que 12 représentations des Maîtres chanteurs) et la fermeture généralisée des théâtres par Hitler pour cause de « guerre totale » que le festival de Bayreuth n’aura pas lieu.


30 mars 2020 : Mort de Krysztof Penderecki
Né à Dębica le 23 novembre 1933, le compositeur polonais Krzysztof Penderecki est décédé hier à Cracovie, à l’âge de 86 ans. Élevé dans une famille arménienne où les hommes pratiquaient la musique en plus de leurs activités professionnelles, il compose ses premières œuvres très tôt, en même temps qu’il apprend à jouer du violon et du piano. Étudiant au conservatoire de Cracovie, institution dont il deviendra directeur en 1972, il remporte le Premier prix de composition de Varsovie en 1959. D’abord sériel et résolument moderne, sa musique prend un nouveau tournant autour de 1965 avec la Passion selon saint Luc, dont une nouvelle version enregistrée en sa présence à Salzbourg en 2018 vient juste de paraître. Puis à l’aspect religieux s’ajoute une nouvelle forme de classicisme, reléguant Les Diables de Loudun ou Anaklasis à une première période, avant une seconde marquée par un retour à la tonalité, vers 1980, définie par le Requiem Polonais et les six dernières symphonies. Il avait été découvert par le grand public grâce à l’utilisation de sa musique par Stanley Kubrick dans le film Shining – notamment Le Songe de Jacob et oratorio Utrenja, consacré à la mise au tombeau puis à la résurrection du Christ. Il restera l’un des compositeurs ayant le plus remis la musique sacrée au premier plan dans la production savante de la seconde moitié du XXe siècle.

 
[   page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com