altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 novembre 2017

15 juin 2006 : Fête de la musique : le classique à Paris
De minuit à minuit, le 21 juin sera le jour de l'été et de la Fête de la musique. À Paris, pour les amateurs de musique classique, cette 25e édition verra un moment d'exception : le World Philharmonic Orchestra, formation éphémère composée de 112 chefs de pupitres issus d'orchestres de 80 pays, donnera un grand concert gratuit aux Invalides. Gratuite également, la Symphonie du nouveau monde de Dvořak par l'Orchestre national de France dirigé par Kurt Mazur sous la pyramide du Louvre et celui du Philharmonique de Radio France dans la Cour d'honneur du sénat dans un programme exclusivement consacré à Mozart. Également à écouter sans bourse délier : le Jeune Choeur de Paris dirigé par Laurence Equilbey sur le parvis du Musée d'Orsay, une soirée à l'auditorium dans le cadre du cycle Robert et Clara Schumann, un concert de la classe d'orgue du Conservatoire de Paris à Notre-Dame, La Flûte enchantée par les solistes du conservatoire du 10e et, dans le cadre du festival de Saint-Denis : l'Adagio pour cordes de Lekeu et la Messe en ré de Dvořak avec l'Orchestre National d'Île-de-France, sous la direction de Janos Fürst.


15 juin 2006 : 21 juin : en régions aussi c'est gratuit !
Un petit tour des régions pour la Fête de la musique, le 21 juin : à Clermont-Ferrand dans la Chapelle des Cordeliers, Visions Fugitives pour cordes de Prokofiev et Sérénade op. 48 de Tchaïkovski par l'Orchestre d'Auvergne. Concert Telemann, Mozart, Kosma à l'Opéra de Nice avec le choeur d'enfants de l'opéra. À Nancy, au foyer du public de l'Opéra National de Lorraine, une conférence autour de Wozzeck d'Alban Berg sera présentée par Ivanka Stoianova, avec la participation du Choeur de l'Opéra National de Lorraine. À Caen, l'Ensemble de Basse-Normandie jouera des sonates de Mozart. À Tours, L'Orchestre Symphonique Région Centre -Tours donnera la Symphonie Haffner de Mozart, la Pastorale de Beethoven, l'ouverture de la Force du Destin de Verdi, et la Czardas de Strauss. À Lyon, au Musée des Beaux Arts, récitals de piano et de musique de chambre organisés par Piano à Lyon.


14 juin 2006 : Franck Ferrari et Leon Fleisher décorés
Émus et fiers, ils l'étaient tous les deux. Le baryton Franck Ferrari et le pianiste Leon Fleisher ont été décorés tous les deux mardi soir par le ministre de la culture. Le premier a reçu les insignes de Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres et le second ceux de Commandeur. Virtuose précoce et célèbre pour ses enregistrements des concertos de Brahms et Beethoven, Leon Fleisher joue vendredi à Paris, accompagné par l'Orchestre National de France, dans le concerto pour la main gauche d'Hindemith. Après avoir incarné Don Giovanni, Escamillo et Figaro, Franck Ferrari chante au Palais Garnier dans Iphigénie en Tauride après avoir été Paolo dans Simon Boccanegra à Bastille et avant Ourrias à Orange.


12 juin 2006 : Ligeti est mort
Le compositeur autrichien d'origine hongroise György Ligeti est décédé ce lundi 12 juin à l'âge de 83 ans. Né le 28 mai 1923 en Transylvanie, il a succombé à une longue maladie après avoir subi cette année plusieurs opérations. Formé à Budapest, il fuit la Hongrie après la révolution de 1956 et se rend à Cologne chez Stockhausen. Il côtoie Pierre Boulez, Luciano Berio et Mauricio Kagel et revendique l'influence de Bartók et Kodály. Son Requiem ainsi que son Lux Aeterna furent largement popularisés par la BO du film 2001-Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. Outre la polyphonie et la polyrythmie, il travaille sur la complexité en musique et compose le fameux Poème pour cent métronomes. Sa pièce d'orchestre Atmosphères composée en 1961 remporte un large succès. Il signe un seul opéra, Le Grand Macabre, donné en première mondiale en 1978. Après Berio en 2003, c'est encore l'un des monstres sacrés de la génération 1920 qui disparaît, dont ne demeurent désormais que Pierre Boulez et Karlheinz Stockhausen.


09 juin 2006 : Barbara Bonney déclare forfait pour Fidelio au Châtelet
Souffrante, la soprano américaine Barbara Bonney a renoncé au rôle de Marzelline dans la version de concert de Fidelio au Théâtre du Châtelet à Paris. L'unique opéra beethovénien programmé les 26 et 29 juin affichera en conséquence la soprano danoise Henriette Bonde-Hansen dans le rôle de la jeune fille amoureuse de Fidelio alias Leonore. Les deux soirées seront dirigées par Myung-Whun Chung à la tête de l'Orchestre philharmonique de Radio France. Une programmation au plateau particulièrement luxueux qui est par ailleurs la dernière de Jean-Pierre Brossmann dans ce théâtre.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com