altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 juillet 2018

28 septembre 2005 : Rolando Villazon chez Deutsche Grammophon
La firme allemande vient d'annoncer la signature d'un contrat d'exclusivité avec le ténor mexicain, contrat qui prendra effet à compter de juin 2007. Rappelons que Villazon enregistre actuellement pour EMI Virgin ? son dernier récital pour ce label a été pour le moins triomphal. Deutsche Grammophon réalise assurément une belle opération, tant il est vrai que Villazon est "la" révélation lyrique de ces dernières années. Les Parisiens pourront d'ailleurs le constater dès ce mois d'octobre à l'Opéra Bastille, où il sera le Rodolfo de la Mimi d'Olga Guryakova.


27 septembre 2005 : Nouveaux chefs pour la Bohème à Bastille
Le chef d'orchestre autrichien Gustav Kuhn, qui a accepté d'assurer la direction musicale de Così fan tutte au Palais Garnier suite au forfait de Daniel Harding, ne pourra par conséquent maintenir sa participation à la reprise de la Bohème prévue à l'Opéra Bastille entre le 5 octobre et le 4 novembre. Hormis la soirée du 29 octobre qui sera dirigée par Maurizio Barbacini, l'ensemble des représentations aura lieu sous la direction de Daniel Oren, qui avait déjà dirigé la même production de la Bohème à l'Opéra de Paris en 1999 et 2001, ainsi que le Barbier de Séville mis en scène par Colline Serreau la saison passée.


26 septembre 2005 : Concours International de Violon Long-Thibaud 2005
Dotée de prix totalisant la somme de 100 000 euros, la célèbre compétition dans sa version violonistique se tiendra du 21 au 31 octobre prochain à la Salle Gaveau. Pour les épreuves publiques, 47 candidats ont été retenus, dont la répartition est instructive en termes de "géopolitique" musicale : 13 musiciens viennent du Japon, 9 de France, 5 des Etats-Unis, 4 de Chine et Corée. En tout, 15 nationalités sont représentées. La finale mettra en lice 6 violonistes qui, le 31 octobre à 19h30 au Théâtre du Châtelet, donneront un concert de gala entourés par l'Orchestre National de France placé sous la direction de Jonathan Darlington. Cette soirée sera diffusée par France Musiques et 30 radios de l'Union Européenne, sans compter une retransmission par France 2.


15 septembre 2005 : Jérôme Deschamps à la tête de l'Opéra-Comique
Le comédien-metteur en scène et chef de troupe Jérôme Deschamps a été nommé directeur délégué de l'Opéra-Comique, à Paris, par un arrêté du 6 septembre 2005 du ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres, avec prise de fonction comme directeur de plein exercice de l'Opéra-Comique à compter de la saison 2007-2008, et cela pour cinq ans. Le père des Deschiens a précisé mercredi que ce ne sont pas les Deschamps, ni les Deschiens qui s'approprient ce théâtre national, ce sera une opération de service public, même s'ils pourront y apparaître épisodiquement, affirmant à Paris, devant le ministre, qu'il ambitionnait de faire de ce théâtre un lieu « de confrontation et de diversité, de rencontre entre théâtre et musique, avec des prix de places modérés. Conformément à la mission de l'Opéra-Comique, le futur directeur entend établir un programme mettant en valeur la diversité des expressions, de l'opéra baroque, dont les défenseurs actuels s'exprimeront, à la création comtemporaine, tout en servant avec exigence le répertoire léger et le genre opéra comique, patrimoine de ce théâtre. Un cahier des charges sur le plan artistique, avec sa complémentarité financière, sera établi par Jérôme Deschamps et les équipes du ministère de la Culture.


28 août 2005 : Les adieux de Boulez à Bayreuth
Comme prévu, le chef d'orchestre Pierre Boulez a fait, à l'issue de la dernière représentation de Parsifal le 23 août, ses adieux au festival de Bayreuth. Prenant la suite du traditionnaliste Hans Knappertsbusch, le jeune chef-compositeur avait fait ses débuts sur la Colline dans le Parsifal mis en scène par Wieland Wagner en 1966, production qu'il dirigera, hormis l'été 1969, jusqu'en 1970. Puis il y eut le scandale retentissant du génial Ring du centenaire en collaboration avec le metteur en scène Patrice Chéreau, défrayant la chronique chaque année entre 1976 et 1980. Enfin, après presque vingt-cinq années d'absence, le chef français avait accepté de revenir pour une nouvelle production de Parsifal en 2004. Dès le début, il avait annoncé qu'il ne dirigeait les représentations que pendant deux ans. A passés 80 ans, Pierre Boulez tire sa révérence dans le temple wagnérien, où il a connu l'été dernier et cet été un véritable triomphe pour sa direction du dernier opus lyrique de Wagner, la plus rapide et vivante qu'ait connu l'institution. Le Hongrois Adam Fischer, qui prendra sa suite dans la fosse l'été prochain, aura fort à faire pour atteindre de tels sommets.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com