altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 juillet 2018

08 août 2005 : Accident après une représentation de la Flûte à Salzbourg
Le quotidien Der Standard reportait en milieu de semaine dernière un accident survenu quelques dizaines de minutes après la fin de la deuxième représentation de la Flûte enchantée au Grosses Festspielhaus de Salzbourg mardi 2 août dernier. Alors que des techniciens démontaient les décors, un pan de cinq mètres sur cinq s'est effondré sur eux. Les cinq hommes, légèrement blessés, ont été rapidement pris en charge par les secours, et sont hors de danger.


03 août 2005 : Edition officielle du Ring de Bayreuth 1956 chez Orfeo
Le directeur du festival de Bayreuth, Wolfgang Wagner, petit fils du compositeur Richard Wagner, supervise depuis deux ans une édition officielle des archives du festival (depuis sa réouverture en 1951) par le label discographique Orfeo, afin d'enrayer les multiples éditions pirates qui pullulent depuis une trentaine d'années, dans des conditions techniques souvent précaires. Après le Tristan de Karajan 1952 et le Tannhäuser de Cluytens 1955, jalons essentiels de l'interprétation wagnérienne qui ont tous deux reçu tous les lauriers de la presse, Wolfgang Wagner avait à coeur une édition d'un Ring du Nouveau Bayreuth. Alors que l'on aurait pu s'attendre à celui de Krauss 1953 (peut-être le plus génial de tous) ou à celui de Knappertsbusch 1958 (le plus abouti du spécialiste de Parsifal), le choix du directeur du festival s'est porté, à la surprise générale, sur le Ring de Knappertsbusch 1956. Reste à savoir si dans les excellentes restitutions Orfeo, cet Anneau assez peu prisé trouvera une seconde vie et un public qui s'est plutôt jusque là tourné vers les réalisations sus-citées.


25 juillet 2005 : Coup d'envoi à Bayreuth et Salzbourg
Ce lundi 25 juillet, le coup d'envoi est donné aux festivals de Bayreuth et de Salzbourg, qui comptent parmi les manifestations musicales les plus suivies au monde. A Bayreuth, 2005 est un été sans Ring, mais avec une nouvelle production de Tristan et Isolde préparée par l'iconoclaste Christoph Marthaler, qui promet déjà de faire grincer des dents, et dont les rôles-titres seront tenus par Robert Dean Smith et la très attendue Nina Stemme. Le festival propose aussi des reprises de Parsifal, Lohengrin, Tannhäuser et du Vaisseau fantôme. Quelque quatre-cents kilomètres plus au sud-est, Salzbourg démarre ce soir à 21h par un concert événement des Wiener Philharmoniker sous la direction de Christian Thielemann, avec programme autour de Richard Strauss (Ainsi parlait Zarathoustra, Don Juan) auquel viendra prêter son concours le baryton Thomas Hampson. Du grand frisson symphonique en perspective. Demain, ce sera la première de l'opéra Die Gezeichneten (Les Stigmatisés) de Franz Schrecker dans une nouvelle mise en scène de Nikolaus Lehnhoff et sous la houlette de Kent Nagano, dans le décor naturel inimitable du Manège des Rochers et dans le cadre du cycle inauguré à Salzbourg en 2002, consacré aux chefs-d'oeuvre lyriques de compositeurs "dégénérés". Deux événements dont vous pourrez lire en fin de semaine les compte-rendus sur Altamusica. Pour Bayreuth, il faudra attendre la deuxième quinzaine d'août !


22 juillet 2005 : Le retour de Chéreau à l'opéra sur ARTE
ARTE diffusera demain soir à partir de 20h40 en direct du festival d'Aix-en-Provence la nouvelle production de Così fan tutte de Mozart qui a vu le retour du metteur en scène Patrice Chéreau à l'opéra après plus de dix ans d'absence. Un événement à ne pas manquer, la production, dirigée par Daniel Harding, ayant de surcroît déjà suscité la controverse depuis la première.


20 juillet 2005 : Disparition du prince des barytons
Le baryton italien Piero Cappuccilli est mort mardi 12 juillet dernier à l'âge de 75 ans, dans sa ville natale de Trieste. Celui que l'on surnommait le « prince des barytons » s'était fait une spécialité des emplois verdiens, dans lesquels il avait succédé à l'immense Ettore Bastianini à partir des années 1970. Né en 1929, il fait ses débuts au Teatro Nuovo de Milan dans Paillasse en 1956, et réalise une carrière de trente-six années qui le mènera dans les plus grandes institutions de la planète, avant de prendre sa retraite en 1992, suite à un grave accident de voiture. Le baryton s'était depuis largement consacré à l'enseignement. Sa santé avait subitement décliné ces derniers mois. Le théâtre Giuseppe Verdi de Trieste lui a rendu un hommage solennel le 18 juillet. Cappuccilli était renommé pour une stature, un timbre de bronze et des aigus hors du commun, dont sont encore les témoins ses enregistrements pour Deutsche Grammophon ou EMI.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com