altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 juillet 2018

11 avril 2005 : Un Mozart inédit ?
Le Musikverein de Vienne, l'une des plus prestigieuses insitutions musicales européennes, est en train de mener une investigation sur une partition redécouverte qui pourrait être de la plume de Mozart, comme l'a annoncé la télévision autrichienne le 6 avril dernier. Des experts internationaux sont à l'étude pour savoir si cette partition qui porte en exergue le nom du compositeur est authentique ou non. « Certains éléments vont dans ce sens, d'autre contre cette idée », a déclaré Otto Biba, directeur des archives de la Société des Amis de la Musique. Les experts espèrent pouvoir rendre leur verdict dans le courant de l'année. Et selon Biba, il ne s'agit en aucun cas d'un « gag pour l'année Mozart de 2006 ».


08 avril 2005 : Riccardo Muti claque la porte de la Scala
Le célèbre chef d'orchestre Riccardo Muti, 63 ans, a claqué le 2 avril dernier la porte de la Scala de Milan, la prestigieuse salle d'opéra dont il était directeur musical depuis 1987, au terme d'une crise devenue aiguë ces dernières semaines. « L'hostilité manifestée à mon égard de manière ouverte de la part de personnes avec qui j'ai travaillé depuis quasiment vingt ans rend vraiment impossible de poursuivre un rapport de collaboration qui devrait être fondé sur l'harmonie et la confiance », a déclaré le maestro dans sa lettre de démission. Le personnel de la Scala était en conflit ouvert avec le chef d'orchestre et, à la mi-mars, avait voté à une large majorité une motion demandant son départ ainsi que la révocation du nouveau surintendant, Mauro Meli, nommé en février en remplacement de Carlo Fontana, avec qui le maître était en désaccord sur les choix de programmation. L'orchestre reprochait au chef d'orchestre d'être responsable de ce limogeage. Muti préférait programmait des opéras rares, et avait imposé ses vues lors de la soirée de gala du 7 décembre dernier, organisée pour la réouverture de la salle de la Scala restaurée, programmant l'Europa Riconosciuta d'Antonio Salieri qui avait déjà été donnée lors de l'inauguration de ce théâtre, alors que M. Fontana favorisait des oeuvres populaires pour attirer un nouveau public. Le conflit s'était soldé par des grèves du personnel et l'annulation de plusieurs concerts, tandis que le maestro s'était plaint d'un climat « d'insinuations, d'insultes et d'incompréhension  ;». En outre, des tracts hostiles à Riccardo Muti avaient été lancés des loges lors de représentations d'orchestres invités. Sa démission a provoqué un certain désarroi parmi les employés de la Scala (musiciens, choristes, danseurs), qui étaient accusés de s'être « mutinés » contre le maestro. « La démission de Muti n'était pas notre revendication principale », a fini par déclarer Bruno Cerri, délégué du syndicat CGIL (gauche).


07 avril 2005 : Nouveau chef au Capitole de Toulouse
Le jeune chef russe Tugan Sokhiev, né en 1977 en Ossétie du Nord, élève de Yuri Termirkanov, vient d'être nommé par la Ville de Toulouse Premier Chef invité et Conseiller musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, pour une période de 3 ans, à compter du 1er septembre 2005. Successeur de Michel Plasson, dont le départ a été effectif le 31 août 2003, Sokhiev a été plébiscité, tant par les musiciens de l'Orchestre National du Capitole, que par le public, lors de ses concerts à Toulouse. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Il consacrera entre dix et douze semaines par an à la formation symphonique toulousaine, comprenant les concerts à Toulouse, en région Midi-Pyrénées, et les tournées nationales et internationales. Il sera amené à réaliser des enregistrements discographiques avec l'Orchestre, ainsi qu'à diriger des opéras au Théâtre du Capitole de Toulouse.


28 mars 2005 : Disparition du chef d'orchestre Gary Bertini
Le chef d'orchestre israélien Gary Bertini est mort le 19 mars dernier à l'âge de 77 ans au Sheba Medical Center de Tel Hashomer, en Israël, des suites d'une longue maladie. Né en Bessarabie en 1928, d'un père biologiste et d'une mère médecin, Bertini suit sa formation musicale en Italie, à Tel Aviv et à Paris, avant d'émigrer en Israël en 1947. On le verra notamment à la tête d'orchestres comme le Radio Symphonique de Cologne, l'Opéra de Francfort, et récemment le Théâtre San Carlo à Naples. C'était un habitué de la fosse de l'Opéra de Paris sous l'ère Gall, où il avait assuré la direction musicale de productions Billy Budd, la Damnation de Faust, Carmen, Manon, Così, Eugène Onéguine, Salammbô de Fénelon, Macbeth, la Guerre et la Paix, la Clémence de Titus et Faust.


24 mars 2005 : Accord entre France Télévisions et l'Opéra de Paris
En présence de Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication, Marc Tessier, Président de France Télévisions, et Gerard Mortier, Directeur de l'Opéra national de Paris, ont signé le mercredi 23 mars 2005 au ministère de la culture, un accord cadre portant sur la coproduction d'oeuvres lyriques et chorégraphiques. Six spectacles par saison seront coproduits d'ici à juillet 2007, soit 18 oeuvres au total qui seront diffusées sur les antennes de France 2 et France 3. C'est la deuxième fois qu'un accord de cette ampleur est conclu entre France Télévisions et une institution comme l'Opéra national de Paris. L'Opéra national de Paris prend en charge conjointement avec France Télévisions la mise en oeuvre artistique des projets et le financement de la captation des spectacles. A cette fin, les deux parties consentent à un effort financier notable et continu en faveur de ces programmes. De plus, les deux institutions ont mis en place un groupe de travail auquel participent David Kessler et Gerard Mortier pour étudier des productions spécifiques pour la télévision des programmes basés sur des spectacles de l'Opéra national de Paris. Pour Marc Tessier, cet accord traduit la volonté du groupe France Télévisions de proposer aux téléspectateurs des oeuvres et des émissions culturelles diversifiées, dans un souci d'exigence et de qualité. Pour Gerard Mortier, cet accord était absolument nécessaire pour que l'Opéra national de Paris reste pour le grand public le symbole d'une institution culturelle ouverte à tous. Pour la saison en cours seront diffusés : Hercules de Haendel, la Clémence de Titus de Mozart, la Dame de pique de Tchaïkovski, Elektra de Strauss, et les ballets Sylvia de Delibes dans la chorégraphie de John Neumeier, et MC 14/22 « Ceci est mon corps » / Le Songe de Medée de Preljocaj.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com