altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 juillet 2018

17 février 2005 : Décès du chef d'orchestre italien Marcello Viotti
Le chef d'orchestre italien Marcello Viotti a finalement succombé à l'attaque qui l'avait frappé en pleine répétition la semaine dernière à Munich. Agé de tout juste cinquante ans, Viotti avait été admis à l'Hôpital à Munich, où il a été opéré pour un caillot de sang dans l'artère coronarienne. Mais son état s'était très rapidement dégradé en dépit de l'intervention des médecins, et il était depuis quelques jours en état de mort cérébrale. Admirable chef lyrique, Viotti était depuis 2002 directeur de la Fenice de Venise, parallèlement à son activité de chef de l'Orchestre symphonique de la Radio de Munich. A l'Opéra de Paris, il avait dirigé la reprise de Tosca en 2003. Il devait diriger à partir du 12 mars prochain une nouvelle production de Parsifal à la Fenice, mais aussi les nouvelles productions salzbourgeoises de la Traviata cet été et de Lucio Silla pour l'année Mozart en 2006.


16 février 2005 : Disparition du chef d'orchestre suédois Sixten Ehrling
Le chef d'orchestre suédois Sixten Ehrling, qui avait dirigé l'Opéra royal de Stockholm pendant son âge d'or des années 1950, est mort dimanche 12 février dernier à New York, à l'âge de 86 ans. Né à Malmö en 1918, Ehrling obtient très jeune ses diplômes de piano et de violon de l'Académie royale de musique de Stockholm. Après avoir été assistant suite à l'obtention d'une bourse à l'Opéra royal de Suède à la fin des années 1930, il rejoint l'Opéra de Dresde où il assiste Karl Böhm. Après la guerre, il retourne en Suède pour diriger notamment à l'Opéra suédois, fonction à laquelle il mettra fin en 1960 suite à des différents avec les musiciens sur ses méthodes de travail jugés trop autocratiques. Il préfère alors partir pour les Etats-Unis, où il prend en 1963 la suite de Paul Paray à la tête de l'Orchestre symphonique de Detroit, avec lequel il donnera pas moins de 722 concerts sur une période de dix ans. Il part alors en 1973 pour New York où il enseignera désormais à la Juilliard School. Sixten Ehrling était particulièrement connu pour ses connaissances encyclopédiques sur la musique et son très fort caractère. Il avait dirigé son dernier concert en Suède en 2004.


16 février 2005 : Un chef de police réveillé en pleine nuit par un piano
Aujourd'hui même, l'Associated Press rapportait que le chef de la police de New Riegel dans l'Ohio (Etats-Unis) a été réveillé en pleine nuit par un jeune homme jouant du Beethoven sur son piano. Steve Swartmiller a aussitôt sorti son revolver pour gagner en toute sécurité la pièce d'où venait la musique, et y a trouvé un adolescent ivre de dix-neuf ans assis au clavier. Le jeune homme en question a expliqué à la police qu'il recherchait la maison d'un ami quand il avait malencontreusement pénétré dans la demeure du chef de la police. Il a été inculpé pour état d'ivresse en dessous de l'âge légal et cambriolage. Le chef Swartmiller a toutefois précisé que l'adolescent jouait « parfaitement Beethoven ». La consommation d'alcool ne nuirait donc pas forcément à l'interprétation pianistique beethovénienne. Mais malgré tout, pour le jeune Américain, boire ou jouer Beethoven, il faudra choisir !


11 février 2005 : Décès du pianiste Lazar Berman
On a appris en milieu de semaine par son agent la mort du pianiste russe Lazar Berman, à l'âge de 74 ans. Le musicien a succombé à une attaque cardiaque le dimanche 6 février à Florence en Italie, où il vivait depuis 1995. Né à Léningrad en ex-Union soviétique, Berman a pris ses premières leçons auprès de sa mère, avant de suivre la classe d'Alexander Goldenweiser au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. A l'âge de dix ans, il se produisait en concert avec le Philharmonique de Moscou, mais sa carrière internationale n'a débuté que dans les années 1970, quand le gouvernement soviétique lui a permis de jouer à l'étranger. Son enregistrement des Etudes d'exécution transcendante de Liszt avait obtenu en 1977 le Prix Franz Liszt. De même, son enregistrement des Années de Pèlerinage du même Liszt a toujours fait office de référence discographique.


09 février 2005 : Deux prises de rôle pour Vincent Le Texier
Le baryton français élargit progressivement son répertoire, abordant des rôles de plus en plus amples. Ainsi, il sera Philippe II du verdien Don Carlo à l'Opéra de Tours (on surveillera aussi l'Elisabeth d'Anne-Marguerite Werster et l'Eboli probablement sonore de Nona Javakhidze) sous la direction Jean-Yves Ossonce, du 23 février au 1er mars. Peu après, ce sera Jokanaan de la Salome de Strauss mais en français ! Ce sera à l'Esplanade de Saint-Etienne les 3, 5 et 8 avril, puis à l'Opéra de Nice du 20 au 26 mai (avec la Salomé de Barbara Ducret). Rappelons que Vincent Le Texier a été, au dernier Festival de Radio France et Montpellier, le Iokanaan dans la Salomé du français Mariotte. Souhaitons tout le succès possible à cet artiste passionnant.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com