altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
20 novembre 2017

11 octobre 2004 : Reconduction de Michel Sala à la tête du CND
Michel Sala, directeur depuis 1998 du Centre national de la Danse qui a inauguré en juin dernier de nouveaux locaux à Pantin, a été reconduit dans ses fonctions pour une durée de trois ans, apprenait-on par le Journal Officiel du mercredi 7 octobre. Juriste de formation, Michel Sala exerce des fonctions de cadre administratif et de gestionnaire dans divers domaines tels que l'administration préfectorale, le Centre national d'études spatiales à Kourou, ou encore le commerce. À partir de 1984, il lie son parcours professionnel à la danse grâce à des rencontres déterminantes comme celles de Christian Tamet, actuel directeur de Châteauvallon, et de la chorégraphe Régine Chopinot, qui lui donnent l'occasion de mettre ses compétences au service de la passion qu'il porte à cet art. En 1986, il suit Régine Chopinot à La Rochelle lorsqu'elle prend la direction du Centre chorégraphique national de Poitou-Charentes, d'abord en charge de la diffusion, puis comme administrateur. En janvier 1993, toujours à La Rochelle, ils fondent ensemble le Ballet Atlantique, Centre chorégraphique national de création et de répertoire de la région Poitou-Charentes. Nommé en 1997 à la direction de l'Association de préfiguration du Centre national de la danse, il est depuis 1998 directeur général du Centre national de la danse devenu établissement public. Michel Sala définit avec les directeurs de départements les grandes orientations et les politiques culturelles du Centre national de la danse et en assure la mise en oeuvre. Il prépare chaque saison, avec son équipe, le programme d'activités et veille à son bon déroulement. Enfin, il assure la gestion de l'établissement et celle de son personnel. Michel Sala, chevalier des Arts et Lettres, a été élevé en 2002 au grade de chevalier de la Légion d'honneur.


08 octobre 2004 : Pelléas à guichets fermés
Les sept représentations de Pelléas et Mélisande qui ont ouvert la saison de Bastille ont remporté un « succès remarquable », annonce aujourd'hui l'Opéra de Paris, avec une fréquentation moyenne de 99 %. 19 114 spectateurs ont en effet pu assister à cette production, mise en scène par l'Américain Bob Wilson sous la baguette du chef français Sylvain Cambreling. À cet opéra français succède ce mois-ci le Saint François d'Assise d'Olivier Messiaen, mis en scène par Stanislas Nordey, toujours sous la direction de Sylvain Cambreling et avec le grand baryton belge José van Dam. Un troisième compositeur français, Francis Poulenc, sera à l'honneur au mois de novembre, avec la reprise de ses Dialogues des carmélites, production de l'Américaine Francesca Zambello déjà vue en 1999 au Palais Garnier, avec Felicity Palmer, Patricia Petitbon, Anja Silja, Dawn Upshaw, Eva Maria Westbroek et Alain Vernhes, et dans la fosse l'Américain Kent Nagano.


07 octobre 2004 : Riche saison symphonique à l'Auditorium de Dijon
L'Auditorium de Dijon, qui bénéficie d'une acoustique incomparable pour les concerts symphoniques, à faire mourir de jalousie les médiocres salles parisiennes, peut se targuer cette année encore d'une riche saison symphonique. Même si l'accueil de grands orchestres européens se poursuit avec l'Orchestre Symphonique de la Radio de Sarrebrück, l'Orchestre Philharmonique de Liège, l'Orchestre de Prague et l'Orchestre Sinfonia Varsovia, la saison symphonique renoue avec l'accueil de grandes formations françaises : l'Orchestre Philharmonique de Radio France avec Myung-Whun Chung, l'Orchestre National de France dirigé par Daniele Gatti, l'Orchestre National de Lyon avec Steven Sloane et la toute nouvelle Chambre Philharmonique dirigée par Emmanuel Krivine. Il faut y rajouter l'Ensemble Intercontemporain que dirigera Pierre Boulez, dans le cadre du Festival Why Note. Cette saison symphonique ne serait pas tout à fait complète sans les concerts du CNR et les concerts produits par l'Orchestre du Duo-Dijon et pour la première fois cette année avec l'Orchestre de Besançon. L'aventure avec l'Orchestre Français des Jeunes se poursuit. Elle change de direction musicale avec la venue de Jésus Lopez Cobos, mais les deux cessions d'été et du printemps perdurent et sont l'occasion de grands concerts. Plus d'informations sur le site internet du Duo-Dijon.


06 octobre 2004 : Intérim pour l'Orchestre et l'Opéra de Bordeaux
Christian Lauba, compositeur bordelais de 52 ans, assume depuis cette rentrée et pour deux ans la charge par intérim de directeur musical de l'Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine (ONBA) et de l'Opéra de Bordeaux, dans l'attente de la nomination d'un nouveau chef. « Hans Graf a quitté la direction musicale de l'ONBA pour des raisons personnelles en juin et nous souhaitons un grand chef pour le remplacer. Or les calendriers de ces derniers sont remplis jusqu'en 2006-2007, aussi avons-nous décidé cette période de transition et cet intérim de Christian Lauba », commente Thierry Fouquet, directeur général de l'ONBA. « Je suis là, explique de son côté Christian Lauba, pour apporter des solutions aux problèmes musicaux que peuvent se poser les musiciens de l'orchestre, que je connais bien car ils ont déjà interprété plusieurs fois mes oeuvres et ils doivent d'ailleurs créer une commande, Bogor, qui m'a été faite par Bordeaux, dans le cadre de Novart-Bordeaux, le 9 novembre, sous la direction de Jonathan Darlington ». Ancien élève du Conservatoire de Bordeaux et premier prix de composition en 1994 à l'Institut für Neue Musik, Christian Lauba mène une carrière de compositeur joué en Europe et outre-Atlantique.


05 octobre 2004 : Décès du chef d'orchestre Heinz Wallberg
Le chef d'orchestre allemand Heinz Wallberg, directeur de l'Orchestre Philharmonique d'Essen avec lequel il avait réalisé une centaine d'enregistrements, est décédé mercredi 29 septembre à l'âge de 81 ans. Natif de l'ouest de la Westphalie, Wallberg étudie enfant la trompette, le violon et le piano. Il se tourne très vite vers la direction d'orchestre et se produit d'abord à Münster, Trier et Hagen. Il devient en 1954 directeur musical de l'Orchestre d'Augsbourg, un poste qu'il occupera également avec divers orchestres à Brême, Wiesbaden, Essen, Munich et Vienne. Il était particulièrement renommé en Autriche, où il a fait quelque 450 apparitions à l'Opéra de Vienne, et presque autant de concerts au Musikverein.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com