altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 novembre 2017

01 avril 2004 : Possible ouverture de l'Opéra de Paris à des capitaux privés
Renaud Donnedieu de Vabre, nouveau ministre de la culture et de la communication du gouvernement Raffarin III a évoqué à l'antenne de RMC INFO, pour sa première interview, qu'une privatisation partielle de l'Opéra National de Paris était envisageable. L'ex porte-parole de l'UMP qui a désormais en charge depuis mercredi le portefeuille de la culture, a déclaré : « Cette vieille maison s'est endormie depuis des années, et je le regrette vivement pour le rayonnement de la France. J'ai en projet de la dynamiser ». Il a évoqué une entrée possible de capitaux privés dans le fonctionnement de l'Opéra de Paris, précisant au passage que « Jean-Jacques Aillagon travaillait déjà sur ce dossier et avait eu des contacts fructueux avec les groupes Lagardère et Bouygues ». Et d'ajouter : « Les négociations vont reprendre. Vous savez, l'argent du privé n'est pas sale, il faut que les auditeurs le comprennent bien. Et puis un EPIC (ndlr : Etablissement public industriel et commercial) c'est fait pour gagner de l'argent, il faudra peut-être alléger les productions ».

L'Opéra de Paris a reçu de l'état en 2003 une subvention de 91,7 millions d'euros, soit 59% de ses recettes, contre seulement 44,7 millions d'euros pour la billetterie. Le nouveau locataire de la rue de Valois déplore la politique commerciale actuelle de la maison qui n'est pas suffisamment tournée vers les Comités d'entreprise, et se dit favorable à la location des salles pour des évènements ponctuels comme des congrès professionnels ou des meetings politiques. Le groupe Lagardère (EADS, Airbus, Hachette, Europe 1, etc. ) avait déjà fait état publiquement de sa volonté de développer son pôle mécénat tout en poursuivant ses investissements dans le secteur culturel. Lagardère partage avec France Télévisions le capital de Mezzo, chaîne câblée de musique classique. Les ambitions du groupe Bouygues (qui était dans le cartel de la maîtrise d'ouvrage du bâtiment) restent incertaines, mais selon des sources proches du dossier il pourrait s'agir de transformer une partie des locaux en Fondation Bouygues pour la culture audiovisuelle. Bouygues est notamment le propriétaire de TF1, première chaîne de télévision française aux émissions de télé-poubelle très populaires comme Star Academy, Fear Factor.


31 mars 2004 : EMI invente l'artiste "sous-performant"
Le monde musical a subitement un moral d'enfer : c'est peut-être dû à la drogue qu'il vient de prendre après avoir lu dans Libération la nouvelle suivante : la maison de disques britannique EMI va supprimer 1500 emplois, réduire de 20 % le nombre d'artistes enregistrant sous son label et arrêter la production de ses propres CD et DVD en Europe et aux États-Unis pour réduire ses coûts. Les artistes "sous-performants" et représentant des créneaux bien particuliers disparaîtront, a fait savoir EMI, sans donner de noms, tout en précisant que cette refonte toucherait essentiellement l'Europe continentale. « Nous pensons qu'en concentrant nos efforts sur une écurie d'artistes resserrée nous accroîtrons notre potentiel de génération de revenu, tout en réduisant nos coûts. » On achève bien les chevaux, classiques de préférence.


15 mars 2004 : Lombard déclare forfait pour Elektra à Toulouse
Le chef français Alain Lombard, 63 ans, qui devait diriger la reprise par le Capitole de Toulouse de sa production d'"Elektra" de Strauss, a déclaré forfait "pour raison de santé", a annoncé lundi le théâtre toulousain. Le spectacle est cependant maintenu du 25 mars au 4 avril 2004 à la Halle aux Grains de Toulouse, avec en remplacement, le chef allemand Gabor Otvös. Le reste de la distribution est maintenu avec la soprano américaine Janice Baird dans le rôle-titre face à la Klytemnestre de l'Américaine Karan Amstrong et la Chrysosthemis de la Danoise Tina Kiberg.


05 mars 2004 : Châtelet, une saison 2004-2005 multicolore
Pas de thématique précise pour la prochaine saison du Châtelet que Jean-Pierre Brossman vient d'annoncer, mais une large place faite à l'opéra contemporain. Créations mondiales en effet pour Le luthier de Venise de Gualtiero Dazzi et pour Angels in America de Peter Eötvös. Création en France de My Way of Life de Toru Takemitsu et hommage à Hanz Werner Henze avec The Bassarids et Pollicino, mis en scènes par Yannis Kokkos. Côté lyrique plus traditionnel, il y aura La Grande Duchesse de Gerolstein, mise en scène par Laurent Pelly, avec son équipe habituelle, de Dame Felicity Lott à Marc Minkowski, la reprise d'Arabella dans la même distribution que la saison dernière (Mattila, Bonney, Hampson, Dohnanyi) et, dans le cadre du festival des régions, Medea de Cherubini mise en scène Kokkos avec Anna Katerina Antonacci et La Rondine de Puccini avec le couple Alagna-Gheorghiu. Côté ballet, on verra le Pygmalion de Rameau par le Ballet de Lorraine, la compagnie de Nacho Duato, le Ballet de Lyon dans un programme Mats Ek-Russel Maliphant et le Tricodex de Decouflé. Et puis de multiples concerts de tous ordres, avec un changement de formule pour les Midis Musicaux qui deviennent des Moments Musicaux confiés pour toute une semaine au même artiste sous forme de carte blanche. Et tout commencera par Bartabas, sur le plateau du théâtre.


03 mars 2004 : Le Met va perdre sa tête
C'est la fin d'un mythe à l'américaine. Après quatorze année passées comme general manager du Metropolitan Opera de New York où il avait débuté quarante ans avant comme charpentier, Joseph Volpe a annoncé son intention de quitter le célèbre opéra en 2006. Il semblerait qu'il soit lassé des perpétuelles difficultés financières et syndicales de ce théâtre. Le Met serait-il plus difficile à gérer que l'Opéra de Paris lui-même ? La rumeur avait couru que Hugues Gall aurait été tenté de traverser l'Atlantique après la fin de son mandat parisien. Mais depuis, il semblerait plutôt qu'il regarde dans la direction opposée, celle de la capitale chinoise où se construit le plus grand opéra du monde, oeuvre d'un architecte. Alors, quelle nouvelle tête pour le Met ? Les paris sont ouverts.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com