altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 novembre 2017

28 octobre 2015 : Annulation du concert Kaufmann
Le ténor Jonas Kaufmann étant souffrant, le récital qu’il devait donner jeudi 29 octobre au Théâtre des Champs-Élysées à Paris dans le cadre des Grandes voix est annulé. Une date sera certainement proposée plus tard dans la saison.


27 octobre 2015 : Nouveau directeur au ballet du Bolchoï
Après que Sergueï Filin a été écarté de la direction du Ballet du Bolchoï de Moscou, c’est l’actuel directeur du ballet de la Scala de Milan, Makhar Vaziev, né en 1961, qui vient d’être nommé sur ce prestigieux poste pour cinq ans à partir de 2016. Il avait déjà dirigé la compagnie pendant treize ans, révélant notamment des stars comme Lopatkina, Vishneva ou Zakharova, avant de se brouiller avec Valery Gergiev. Stéphane Lissner l’avait alors fait venir à la Scala où il accomplit aussi un remarquable travail.


16 octobre 2015 : Petrenko prolonge Munich
Un communiqué officiel vient d’annoncer que le nouveau directeur musical des Berliner Philharmoniker retardera son entrée en fonction à l’automne 2019, tandis qu’on a appris cette même semaine la prolongation de son contrat, ainsi que celle du directeur Nikolaus Bachler, à la tête de l’Opéra de Bavière pour une durée de trois ans, à échéance en 2021. Lui qui avait annulé la Sixième Symphonie de Mahler avec Berlin en décembre dernier et n’a pas dirigé l’orchestre depuis décembre 2012 et un programme Stravinski-Stephan-Scriabine devrait réapparaître maintenant chaque saison au pupitre et effectuer avec l’orchestre une première tournée dès la saison 2018-2019. Connu pour diriger peu mais répéter beaucoup, à tel point que certains musiciens de Munich et Vienne ont confondu ses méthodes avec celles de Carlos Kleiber, Kirill Petrenko commencera en douceur sa première saison berlinoise avec un nombre limité de concerts. Reste à savoir s’il gardera également une activité symphonique avec l’Orchestre bavarois pendant la même période en plus des représentations d’opéras, et si les Berliner Philharmoniker resteront en résidence de Pâques à Baden-Baden suite au départ de Simon Rattle.


14 septembre 2015 : Nelsons récupère Leipzig
Loin du suspense des Berliner Philharmoniker quant à la nomination de leur dernier directeur musical, le Gewandhausorchester Leipzig n’aura pas attendu longtemps pour se choisir un nouveau chef, quelques jours seulement après la décision de Riccardo Chailly d’interrompre son contrat à la fin de la saison 2015-2016. C’est donc Andris Nelsons, libéré de ses obligations avec le City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO) depuis la fin de la saison 2014-2015, qui récupère en tant que 21e Gewandhauskapellmeister l’orchestre porté au plus haut par Riccardo Chailly, pour un premier contrat de cinq années, effectif dès 2017-2018. L’étendue du répertoire du chef letton de seulement 36 ans, ainsi que ses grâces dans Mahler, semble avoir été le meilleur choix possible pour maintenir l’orchestre au niveau où l’avait porté Riccardo Chailly. Espérons qu’il puisse également faire quelques passages en fosse avec son orchestre à la place d’Ulf Schirmer ou Matthias Foremny à l’Opéra de Leipzig, et réveiller une maison de qualité qui peine à remplir lors des soirées de répertoire.


04 septembre 2015 : Chailly prend Lucerne…
Ce sera donc un Italien pour succéder à la tête du Lucerne Festival Orchestra, dernier orchestre créé (ou plutôt recréé) par Claudio Abbado, décédé en janvier 2014. Alors qu’Andris Nelsons semblait être un choix évident, après un concert en hommage au maestro italien où l’Adagio de la Troisième de Mahler comme le Concerto à la mémoire d’un ange avaient bouleversé une salle en larmes en 2014, et alors qu’une tournée avec la Cinquième du même Mahler est prévue en novembre, le chef letton semble se laisser respirer pour se consacrer pleinement à Bayreuth jusqu’à au moins 2020. C’est donc Riccardo Chailly, tout juste élu pour un contrat de cinq ans, qui aura la lourde tâche de tenir les rênes du LFO, en débutant dès l’été prochain par une Huitième Symphonie de Mahler, œuvre hautement symbolique puisqu’elle avait été avortée par Abbado à l’été 2012, et remplacée par un Requiem de Mozart, le chef si attaché à Mahler n’ayant jamais réussi à trouver les clés de cette partition si flamboyante.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com