altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 novembre 2017

29 mars 2014 : Malaise à l’Opéra de Lyon
Après son éviction de l’Opéra de Dresde, Serge Dorny avais émis le souhait de rester finalement en poste à l’Opéra de Lyon, qu’il dirige depuis 2003, provoquant une levée de boucliers auprès de certains employés de la maison, auteurs d’une lettre ouverte décrivant le malaise vécu face aux méthodes employées par le maître des lieux, qui vient de faire savoir qu’il allait "apporter l’intention qui s’impose afin de prendre la mesure des problèmes rencontrés". Héritier de Gerard Mortier quant à sa conception de la place de l’Opéra dans la cité, Serge Dorny, qui compte de nombreuses réussites artistiques à son actif depuis son arrivée à Lyon, a connu tout au long de son mandat un climat social particulièrement tendu qui sera difficile à apaiser si la mairie le maintien dans sa fonction.


24 mars 2014 : L’Opéra de San Diego baisse le rideau
Les têtes continuent de tomber aux États-Unis, où c’est le tour du quasi cinquantenaire Opéra de San Diego de déposer le bilan, faute de subsides. Une pandémie plus dramatique chaque année depuis la crise économique, et qui touche particulièrement cette sphère très libérale du monde occidentale où le modèle anglo-saxon du financement privé prévaut très largement. Depuis 2008, il s’agit de la cinquième institution américaine à fermer ses portes, après des salles renommées comme l’Opéra de Baltimore ou le New York City Opera.


10 mars 2014 : Disparition de Gerard Mortier
L'ancien directeur du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, du Festival de Salzbourg, de l'Opéra de Paris et du Teatro Real de Madrid Gerard Mortier est mort hier, dimanche 9 mars des suites d'un cancer du pancréas. Figure majeure du monde lyrique depuis plus de trente ans, il avait su insuffler une vie nouvelle et une réelle impulsion théâtrale dans chaque institution qu'il avait dirigée. Cliquez ici pour lire l'hommage de Gérard Mannoni.


06 mars 2014 : Nouvelle Étoile à l’Opéra
À l’issue de la représentation d’Onéguine de John Cranko au Palais Garnier, Nicolas Joel, sur proposition de Brigitte Lefèvre directrice de la danse, a nommé Amandine Albisson danseuse Étoile après son interprétation du rôle de Tatiana. C’est une nomination totalement méritée vu les exceptionnelles qualités de cette Première Danseuse que nous avions d’ailleurs soulignées dans la critique du spectacle du 28 février dans ces colonnes. Après avoir débuté la danse à Marseille, Amandne Albisson était entrée à l’École de l’Opéra en 1999, puis dans le Corps de ballet en 2006. Coryphée en 2007, Sujet en 2008, elle était Première Danseuse à l’issue du concours interne de novembre 2013, nomination prenant effet au 1er janvier 2014. Elle a déjà dansé de nombreux rôles du répertoire de la compagnie. C’est une très belle artiste, aux qualités physiques et artistiques de premier plan et sa nomination vient enrichir le groupe des Étoiles après le départ d’Isabelle Ciaravola.


04 mars 2014 : 2014-2015 à l’Opéra de Paris
Saison de transition réalisée par Nicolas Joel avant son départ, la programmation de l’Opéra de Paris pour 2014-2015 vient d’être publiée. La saison lyrique sera marquée par six nouvelles productions. L’Enlèvement au sérail de Mozart sera dirigé par Philippe Jordan et mis en scène par Zabou Breitman. Le Barbier de Séville sera mis en scène par Damiano Michieletto et Tosca par Pierre Audi, avec Martina Serafin, Marcello Alvarez et Ludovic Tézier. Le Cid de Massenet, avec Roberto Alagna, Anna Caterina Antonacci, Paul Gay et Annick Massis sera donné dans la production de l’Opéra de Marseille. Philippe Jordan sera au pupitre du Roi Arthus de Chausson, chanté par Roberto Alagna, Sophie Koch et Thomas Hampson. Enfin, Adriana Lecouvreur aura pour interprètes Angela Gheorghiu et Marcelo Alvarez. Reprises par ailleurs d’Ariane à Naxos (Karita Mattila), de Faust (Beczala et Stoyanova), Alceste (Gens), Pelléas et Mélisande (production Wilson), Rusalka (production Carsen), la Flûte enchantée (production Carsen), La Traviata (Benoît Jacquot) et Don Giovanni (Haneke). Côté ballet, ultime saison programmée par Brigitte Lefèvre : création de Salut (Pierre Rigal) et du Chant de la Terre (Neumeier) et reprises de ballets du répertoire classique et contemporain. Deux compagnies sont invitées, le Tanztheater Wuppertal et le Ballet Royal de Suède. La saison concerts sera marquée par l’intégrale des symphonies de Beethoven sous la baguette de Philippe Jordan avec l’Orchestre de l’Opéra. Récitals et musique de chambre sont à l’affiche des traditionnelles Convergences.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com