altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
19 novembre 2017

04 mai 2017 : Pâques 2018 : Baden-Baden, Salzbourg et Berlin
Depuis le départ des Berliner Philharmoniker de Salzbourg vers Baden-Baden, les festivals de Pâques se concurrencent, mais peuvent aussi se grouper, puisqu’ils présentent chacun deux sessions d’environ quatre jours, souvent relativement identiques. L’an prochain, Baden-Baden verra la dernière année du directeur Simon Rattle devant l’orchestre berlinois, où il proposera pour l’occasion Parsifal. Dieter Dorn à la mise en scène donnera un écrin à l’une des plus belles Kundry de la décennie, Evelyn Herlitzius, tandis que Franz-Josef Selig sera Gurnemanz et Stephen Gould Parsifal. Autour, un concert par Rattle avec Elina Garanča dans Berg et Ravel, la mezzo étant également présente à Salzbourg pour accompagner Christian Thielemann dans la Troisième Symphonie de Mahler, tandis que le même chef proposera également un concert Schumann-Brahms-Mendelssohn, avec la violoncelliste Sol Gabetta. Baden-Baden fêtera Bernstein et sa Deuxième Symphonie, avec Krystian Zimerman au piano, tandis que Daniel Harding sera invité pour un concert mêlant des lieder de Schubert avec Gerald Finley et l’Alpensinfonie, Ivan Fischer dirigeant le dernier concert (Bartók-Mendelssohn) des Berliner. À Salzbourg, Andres Orozco-Estrada sera le chef invité de l’année, mais on retiendra surtout une nouvelle Tosca par Philipp Stölzl, déjà metteur en scène du Cav/Pag de 2015, ici avec Harteros, Antonenko et Tézier. À Berlin, Barenboïm assurera comme toujours tous les concerts, ouvrant le 24 mars avec les Wiener Philharmoniker et une Septième de Mahler, avant un concert Debussy avec sa Staatskapelle où Martha Argerich apparaîtra, comme ensuite en duo au piano avec lui. Parsifal (production Tcherniakov) sera donné comme tous les ans, cette fois avec Nina Stemme, tandis qu’apparaîtra Falstaff dans une nouvelle production de Mario Martone, avec un magnifique plateau. Qui a dit que l’on n’entendait plus les cloches à Pâques ?


03 mai 2017 : Première saison d’Eva Kleitnitz à l’Opéra du Rhin
Elle a quitté l’Oper Stuttgart pour retrouver Strasbourg. Eva Kleitnitz y présente une première saison dynamique avec cinq ballets, six récitals, dont Beuron, Nigl, Padmore et Lemieux, ainsi que dix opéras. Le premier ouvrage lyrique à entrer en scène viendra tout juste du Festival de la Ruhr, Kein Licht de Manoury, joué pendant le festival Musica en Alsace. Puis les Noces de Figaro dirigé par Patrick Davin ravira les amateurs de Mozart, avec Davide Luciano dans le rôle du Comte. Francesca da Rimini de Zandonai apparaîtra en décembre, avant Mouton, création de Sophie Kassies mélangeant plusieurs œuvres baroques autour de l’animal laineux. Werther trouvera une mise en scène de Tatjana Gürbaca, avec le Heldentenor Eric Cutler dans le rôle-titre. Au printemps, il faudra s’intéresser à la création le Pavillon d’or de Mayuzumi, d’après Mishima, dirigé par Paul Daniel, groupé à un Festival japonais, puis Sinbad pour les Jeunes et un opéra autour des Sept péchés capitaux, mêlant Weill et Schoenberg s’intègreront avant une dernière production, la seule dirigée par Marko Letonja, Eugène Onéguine de Tchaikovski, avec Bogdan Baciu dans le rôle principal.


02 mai 2017 : Saison très prometteuse à l’Opéra de Francfort
L’Oper Frankfurt avait été élu meilleur opéra par Opernwelt l’an passé. Il continue sur la même dynamique avec douze nouvelles productions pour 2017-2018, dont plusieurs créations. Septembre verra la nouvelle production d’Il Trovatore par David Bösch, avec la Leonora d’Elza van den Heever. L’Italien sera représenté ensuite par une version de concert de Roberto Devereux de Donizetti, puis surtout avec Norma en fin de saison dans une production de Sigrid Strøm Reibo. Un Peter Grimes en octobre dirigé par Sebastian Weigle dans une mise en scène de Keith Warner distribuera, puis Richard Strauss sera à l’honneur avec Capriccio, dirigé aussi par Weigle et mis en scène par une ancienne straussienne, Brigitte Fassbaender, avec Camilla Nylund dans le rôle principal. Il faudra également retenir en février l’Africaine de Meyerbeer, avec Michael Spyres, et De la maison des morts, la quatrième présentée cette saison après Paris, Londres et Munich, ici dans une mise en scène de David Hermann. Côté création mondiale, Der Mieter d’Arnulf Herrmann dirigé par Kazushi Ōno apparaîtra sur la scène en novembre, avant A Wintery Spring de Saed Haddad joué au Bockenheimer Depot, où l’on retrouvera également le récent Enrico de Manfred Trojahn. Côté reprise, quinze productions réapparaîtront, dont Rheingold (Nemirova), Vanessa, Barbe-Bleue (Kosky), les Vêpres siciliennes en français avec Maltman dans la mise en scène de Jens-Daniel Herzog ou encore Ivan Soussanine de Glinka et Die Passagerin de Weinberg, afin d’agrémenter copieusement cette nouvelle et prometteuse saison.


28 avril 2017 : Éclectisme en 2017-2018 à l’ENO
Ses chances de survie étaient encore incertaines il y a deux ans, mais l’English National Opera de Londres présente bien une nouvelle saison, toujours avec l’anglais pour langue principale, même pour Rossini, qui ouvrira en octobre avec The Barber of Seville dans la reprise de la production Jonathan Miller. Suivra Rodelinda mise en scène par Richard Jones, avec Rebecca Evans dans le rôle-titre. Puis il faudra surveiller avec attention Marnie en novembre, création de Nico Muhly avec l’excellente Sasha Cooke dans le rôle principal. Aida en anglais trouvera la baguette de Keri-Lynn Wilson pour une nouvelle production Phelim McDermott, Verdi étant aussi à l’honneur en fin de saison avec une nouvelle Traviata de Daniel Kramer trouvant la Violetta de Claudia Boyle. Satyagraha de Glass retrouvera les planches de l’ENO en 2018, avant un Midsummer Night’s Dream dans la production de Robert Carsen, Britten clôturant également la saison avec The Turn of the Screw, dans les sessions nocturnes d’été à Regent’s Park. L’opérette sera représentée par Iolanthe de Gilbert & Sullivan, mis en scène par Cal McCrystal, et Figaro reviendra, cette fois avec Mozart, pour un Marriage of Figaro au printemps, avec Thomas Oliemans dans le rôle-titre.


27 avril 2017 : Décès d’Endrik Wottrich
Nous apprenons aujourd’hui avec tristesse la disparition, hier mercredi 26 avril, des suites d’une crise cardiaque, du ténor allemand Endrik Wottrich, dans sa cinquante-troisième année. Né le 13 octobre 1964 à Celle (Basse-Saxe), il avait fait ses études à Würzburg (Bavière) puis à la Juilliard School (New York), avant de faire ses débuts en 1992 à Wiesbaden, et d’intégrer la troupe de la Staatsoper de Berlin l’année suivante. Spécialiste du chant wagnérien, il avait pourtant été au départ surtout remarqué en Andrès dans Wozzeck avec Patrice Chéreau et Daniel Barenboïm à Berlin. Il fit ensuite ses premiers pas à Bayreuth toujours avec Barenboïm dans le Jeune marin de Tristan et David des Maîtres chanteurs en 1996, et devint rapidement l’un des ténors les plus sollicités sur la Colline, avec une promotion de David à Walther dans les Meistersinger avec Thielemann, le rôle d’Erik dans le Vaisseau fantôme selon Claus Guth, puis le rôle-titre de Parsifal en 2004 dans la production très controversée de Christoph Schlingensief, avec Boulez en fosse, ainsi que Siegmund dans la production Tankred Dorst du Ring. Il était invité aux quatre coins de l’Europe, de Milan à Dresde, de Paris à Salzbourg, de Londres à Madrid, de Vienne à Amsterdam, et de l’autre côté de l’Atlantique de Chicago à New York. En 2015, il tenait Tristan à Naples ou Tannhäuser à Pékin, et nous l’avions entendu en excellent Desportes dans les Soldats à Munich en 2014, et plus récemment en 2016 à Leipzig où il était un très bon Arindal dans les rares Fées de Wagner. Il devait remonter sur scène prochainement à l’Opéra de Leipzig pour y chanter Hérode dans une nouvelle production de Salomé. Il laisse à la postérité l’enregistrement du rôle de Max dans l’enregistrement du Freischütz par Nikolaus Harnoncourt (Warner).

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com