altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
27 mai 2024

13 juillet 2023 : Disparition du pianiste André Watts
Fils d’une mère hongroise et d’un père américain, né à Nuremberg en 1946, André Watts commence le violon à l’âge de quatre ans et le piano à six. Installé à Philadelphie à partir de ses huit ans, il joue en concerto avec l’orchestre de la ville dès sa dixième année, avant d’entrer à la Philadelphia Musical Academy. Révélé au grand public par un show télévisé avec Leonard Bernstein à seize ans, Watts poursuit son apprentissage à Baltimore et débute une carrière de soliste, jouant avec les plus grands chefs et les plus grands orchestres américains. Parmi ses enregistrements les plus célèbres, on retient le Concerto n° 1 de Liszt et celui de Tchaïkovski avec Bernstein, le Troisième de Rachmaninov avec Ozawa ou des récital solistes incluant des œuvres de Beethoven, Schubert, Liszt ou Ravel. Parmi les premiers pianistes noirs américains à pouvoir interpréter de la musique classique aux États-Unis, André Watts marque ses interprétations par la sobriété de son jeu et sa splendide musicalité. Il meurt à Bloomington le 12 juillet 2023 à l’âge de 77 ans, après s’être battu contre un cancer de la prostate pendant plus de sept années.


03 juin 2023 : Kaija Saariaho est morte
Née Kaija Anneli Laakkonen à Helsinki le 14 octobre 1952, en Finlande, Kaija Saariaho est morte à Paris ce 2 juin 2023 à l’âge de 70 ans, fragilisée depuis des années par une tumeur au cerveau. Très vite intéressée à la musique avec l’apprentissage dès l’âge de 6 ans du piano, de l’orgue et du violon, elle s’oriente cependant d’abord vers la peinture en entrant à 13 ans à l’académie des beaux-arts d'Helsinki. À 24 ans, mariée et vite divorcée six ans plus tôt mais restée à vie du nom de Saariaho, elle entre à l’Académie Sibelius et se prépare à la composition, où elle s’intéresse dans les années 1980 à la musique spectrale et écrit dès l’année suivante la pièce pour percussion Yellows. Remarquée en 1986 avec Lichtbogen, Saariaho parviendra à la célébrité avec l’opéra, Salzburg ouvrant en 1996 avec Château de l'âme et en 2000 avec L’Amour de loin un chemin refermé en 2021 par le triomphe d’Innocence au Festival d’Aix-en-Provence. Attirée par de nombreux courants musicaux ainsi que par l’électronique, Kaija Saariaho a su développer sa propre voie et s’est placée parmi les personnalités les plus importantes de la musique de notre temps.


07 mai 2023 : Mort de Menahem Pressler à l’aube de ses 100 ans
Alors qu’il devait fêter ses 100 ans le 16 décembre 2023, le fondateur du Beaux-Arts Trio est mort ce 6 mai à Londres. Né à Magdebourg en Allemagne, Pressler émigre avec sa famille juive en Israël dès 1938, puis aux États-Unis où il gagne dès 1946 le Concours International de piano Debussy et se produit avec le Philadelphia Orchestra, avant d’enseigner à partir de 1955 à l’Indiana University. Co-fondateur du Beaux-Arts Trio la même année, il ne quittera jamais cette formation jusqu’à ce qu’elle soit interrompue en 2008. Inaltérable, il avait pu encore être entendu en France à Montpellier avec l’ONF et Daniele Gatti en 2009, et dans un magnifique récital à la Seine Musical en 2017 (il avait alors 93 ans!), d’où les splendeurs debussystes ressortaient encore mieux que dans l’enregistrement pour Deutsche Grammophon paru en 2018.


29 janvier 2023 : Gergiev définitivement écarté de Munich
Parmi les chefs les plus prometteurs de sa génération, l’Israélien Lahav Shani est nommé directeur musical des Münchner Philharmoniker, sans chef depuis la séparation avec Valery Gergiev, des suites de l’invasion de l’Ukraine. Actuellement directeur musical d’une formation également dirigée auparavant par Gergiev, le Philharmonique de Rotterdam, Shani prendra ses fonctions en Bavière en 2026, en plus de garder son poste au Philharmonique d’Israël, repris en 2020 après le départ de Zubin Mehta. Également pianiste, le chef est passé récemment du label Warner à Deutsche Grammophon, pour lequel il a enregistré la Symphonie n° 1 de son compatriote Paul Ben-Haim.


24 janvier 2023 : Michele Spotti au Philharmonique de Marseille
La tendance est aux jeunes chefs, puisqu’après Mäkelä à Paris et Peltokoski à Toulouse, Michele Spotti, 30 ans à peine mais déjà très remarqué lors de sa prestation phocéennes pour Guillaume Tell, est nommé à partir de la saison 2023-2024 directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Marseille, où il viendra remplacer l’Américain Lawrence Foster (notre interview) en poste depuis 2012.

 
[   page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com