altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
20 novembre 2017

05 février 2014 : Disparition de Gerd Albrecht
Le chef d’orchestre Gerd Albrecht est mort le 2 février à l’âge de 78 ans. Né le 19 juillet 1935 à Essen, fils d’un musicologue allemand, il avait remporté à l’âge de 22 ans le Concours de Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon. Successivement directeur musical de la Deutsche Oper de Berlin (1972-1976), de l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich (1975-1980), de l’Opéra de Hambourg (1988-1997) puis de la Philharmonie Tchèque (1994-1996), il restera comme l’un des plus ardents défenseurs de la musique contemporaine et de pans du répertoire auxquels il fut l’un des rares à consacrer des enregistrements discographiques (compositeurs de Therezín, Schreker, Busoni, Korngold, Gürlitt). Passionné de la transmission de la musique aux jeunes publics, on se souvient en outre de la force de certaines de ses prises de positions politiques, quand il refusa de se produire au Vatican avec la Philharmonie Tchèque ou, quand, en 2003, il avait froissé l’assistance en annonçant publiquement avant de lever la baguette d’un concert à Copenhague sa désapprobation du soutien du gouvernement danois à l’intervention militaire américaine en Irak. En septembre dernier, comme pour boucler la boucle d’une carrière riche, il avait présidé le jury du 53e CJCO de Besançon, où il avait confessé lors des résultats avoir été séduit par la jeunesse du chef taïwanais Yao-Yu Wu.


04 février 2014 : Renaissance des Rencontres d’Évian
La manifestation créée par Antoine Riboud et Slava Rostropovitch en 1985 était en déshérence depuis la mort du PDG de Danone et celle du musicien. La revoici avec une programmation éclectique initiée par les musiciens du quatuor à cordes Modigliani. Dans cette splendeur annoncée, les 4, Philippe Bernhard, Loïc Rio, Laurent Marfaing et François Kieffer, ont invité leurs amis et complices Gary Hoffman, Julie Fuchs, Renaud Capuçon, Gérard Caussé, Jean-Frederic Neuburger. Les Rencontres musicales d’Évian auront lieu du 8 au 14 juillet.


03 février 2014 : Hommage à Chéreau
Émouvant hommage à Patrice Chéreau donné jeudi dernier au Théâtre de la Ville, où était projeté le film Elektra que Stéphane Metge a réalisé à partir de la mise en scène aixoise de juillet 2013. Par de gros plans, des plans rapprochés, le cinéaste souligne le travail intense de Patrice Chéreau et l’émotion que transmettent les chanteurs-acteurs, surtout les trois femmes, Evelyn Herlitzius (Elektra), Waltraud Meier (Klytämnestra) et Adrianne Pieczonka (Chrysothemis). Ce film sera projeté le 16 mars sur Arte et sortira en DVD en mai.


31 janvier 2014 : Décès de Jean Babilée
Depuis la création de Le Jeune homme et la mort que Roland Petit fit pour lui en 1945 aux Ballets des Champs-Élysées sur une idée de Jean Cocteau, Jean Babilée symbolisait une certaine jeunesse immortelle de la danse. Silhouette inchangée, il dansait encore ce ballet à plus de soixante ans, comme un défi au temps. Il vient de mourir le 30 janvier à l’âge de 90 ans . Il aurait eu 91 ans le 3 février. Né Jean Gutman, il prit comme nom de scène celui de sa mère. Entré à l’École de danse de l’Opéra en 1936, il intégra les Ballets de Cannes. Entré dans la Résistance, il revint à la danse après la guerre pour créer Jeux de cartes de Janine Charrat puis entra aux Ballets des Champs-Élysées de Roland Petit où il triomphe avec Le Jeune homme et la mort avec Nathalie Philippart. Après avoir quitté la compagnie en 1949, considéré comme un surdoué, il va alors danser avec diverses compagnies, notamment avec le Ballet de la Scala de Milan et celui de l’Opéra de Paris où il est nommé Étoile en 1953. Il mènera ensuite une carrière multiple de danseur, de chorégraphe et d’acteur de cinéma, tournant en particulier avec Bromberger, Franju, Drach, Baratier et Rivette. Passionné de moto et de photo, son Leica toujours à portée de la main, il fit aussi du Théâtre et dirigea le Ballet du Rhin de 1972 à 1973.


30 janvier 2014 : Alagna de nouveau papa
Le ténor Roberto Alagna, qui chante actuellement Werther dans la production de Benoit Jacquot et sous la baguette de Michel Plasson à l’Opéra de Paris, est à nouveau papa depuis le 29 janvier. Sa compagne, la soprano Aleksandra Kurzak a donné le jour à une petite Milena. Roberto Alagna était déjà père d’Ornella, née en 1992 de son premier mariage.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com