altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
15 décembre 2018

18 mars 2013 : Lumière sur le passé nazi des Wiener Philharmoniker
L’Orchestre philharmonique de Vienne est en train de faire la lumière sur les "pages brunes" de son histoire, et notamment sur le fait qu’il a eu comme président de 1954 à 1968 un ancien nazi, membre de la SS et collaborateur de la Gestapo, Helmut Wobisch. C’est tout un pan de l’histoire de ces années noires que des historiens travaillant sur "la politisation de l’orchestre sous le nazisme" viennent de mettre au jour lors d’une conférence de presse à l’Opéra de Vienne. Il y est question également de la remise de l’Anneau d’or de l’orchestre à un ancien dignitaire du IIIe Reich, et de la proportion de membres du NSDAP au sein des Wiener (presque 50%), très supérieure à la moyenne dans la population autrichienne (environ 10%), et alors qu’elle était "seulement" de 20% chez les instrumentistes allemands des Berliner. À l'occasion du 75e anniversaire de l’Anschluss le 12 mars, les conclusions de cette enquête historique pourront être lues sur le site internet de l'Orchestre philharmonique de Vienne. Son porte-parole, le violoniste Clemens Hellsberg a souligné qu’il était "difficile de continuer à dire que la création des 2e et 3e symphonies de Brahms, de la 9e de Gustav Mahler, c'est nous, mais de 1938 à 1945, c'était d'autres".


15 mars 2013 : Rebondissements dans l’affaire du Bolchoï
Selon l’agence Interfax, le théâtre du Bolchoï a émis des doutes sur le fait que le soliste du ballet Pavel Dmitritchenko soit le véritable commanditaire de l'attaque à l'acide contre le directeur artistique et danseur Sergei Filine, jugeant qu'il avait été manipulé. Dmitritchenko a été placé jeudi en détention provisoire à Moscou et inculpé après avoir reconnu être le commanditaire de l'attaque contre Sergueï Filine, agressé à l'acide le 17 janvier en bas de son immeuble, et qui subit depuis des soins depuis dans une clinique allemande pour des blessures au visage au troisième degré.


13 mars 2013 : Le baroque électrise Marseille
Jusqu’au 26 mars, le festival Mars en Baroque 2013 reçoit l’impulsion de Marseille capitale européenne de la culture. Il a pour thème les échanges d’artistes du sud au nord de l’Europe. Quinze concerts, des films (le Couronnement de Poppée de Gudrun Mockert-Keyser, le Casanova de Fellini et Edward II de Derek Jarman) illustreront ces relations. Parmi les artistes invités figurent Jean-Marc Aymes et sa formation le Concerto Soave, les chanteuses Sandrine Piau et Marie Christina Kiehr, le claveciniste Kenneth Weiss et le luthiste Paul O’Dette.


12 mars 2013 : Des lettres de Liszt aux enchères
Des lettres autographes de Franz Liszt seront vendues aux enchères demain à Genève après avoir été présentées en exposition par l'Hôtel des Ventes de Genève le week-end dernier. Le compositeur y évoque ses amitiés avec Wagner et Chopin, à qui il dédicace trois partitions originales. Il exprime également ses colères contre un certain public inattentif à son art. La vente comprend aussi des manuscrits, partitions, documents, photographies et souvenirs d’autres musiciens comme Bartók, Dukas, Stravinski ou encore Wagner.


11 mars 2013 : Disparition du ténor Georges Liccioni
Né à Marseille le 10 février 1932, le ténor Georges Liccioni est mort le 3 mars à Angers. Il avait été formé à l’École d’art lyrique de Marseille d’où il était sorti Premier Prix en 1957. Il fera ses débuts dans sa ville natale et en Avignon aussitôt après, et se produira lors de pas moins de trois cent cinquante représentations au Palais Garnier et à l’Opéra Comique entre 1964 et 1975. À l’étranger, il s’est illustré à Vienne, Rome, Genève et New York notamment. Malgré la dissolution de la troupe de l’Opéra de Paris et la réorientation de l’Opéra Comique suite à l’arrivée de Rudolf Liebermann, il continuera à se produire dans les deux maisons jusqu’en 1990. Georges Liccioni s’était installé en 1980 à Angers, où il avait créé avec sa femme un atelier d'art lyrique et de danse, le CREA. Il fut également professeur de chant au CNR de Bordeaux (1982-1992) et conseil régulier des chœurs de l'Opéra de Nantes.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com