altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




LES BREVES
12 décembre 2018

05 mars 2018 : Concours de promotion interne du Ballet de l’Opéra
Le concours interne du Ballet de l’Opéra de Paris s’est déroulé les 2 et 3 mars au lieu du traditionnel mois de novembre. Ont été promues Coryphées mesdemoiselles Caroline Osmont et Bianca Scudamore, Sujets Roxane Stojanov et Aubane Philbert. Le poste de Première Danseuse n’a pas été attribué. Chez les hommes ont été promus Coryphées Axel Magliano et Simon Le Borgne, Sujets Francesco Mura et Pablo Legasa, Premier Danseur Paul Marque.


18 décembre 2017 : Éric Quilleré à la tête du Ballet de Bordeaux
Premier Danseur de l’Opéra de Paris en 1991, il avait été choisi par Charles Jude comme maître de ballet lorsque ce dernier prit la tête du Ballet de Bordeaux. Depuis Février 2017, Eric Quilleré était en outre directeur adjoint de la compagnie. À l’Opéra, sa très brillante technique lui permit d’aborder tous les répertoires, aussi bien classique que contemporain. Eric Quilleré avait aussi été choisi comme Étoile pour le Ballet de Nancy et de Lorraine par Pierre Lacotte et fut conseiller artistique du Miami City Ballet jusqu’en 2003, date à laquelle il rejoignit le Ballet de Bordeaux à la demande de Charles Jude. Ce dernier venant de partir à la retraite, Marc Minkowski, directeur artistique de l’Opéra de Bordeaux, l’a proposé comme nouveau directeur, nomination confirmée par Laurence Dessertine, présidente du Conseil d’Administration de l’établissement. Cette nomination apparaît parfaitement justifiée après un parcours sans faute aussi riche en expérience. Parmi les intentions d’Éric Quilleré figure un partenariat structurel avec l’Opéra national de Paris.


29 novembre 2017 : Un concours de piano unique en son genre
Dans le Grand Amphi d’Assas comble, la finale du Vingt-huitième Concours International de piano des grands amateurs a comblé un public fidèle et passionné, d’autant qu’il ajoute son Prix du public au Prix du jury, évidemment le plus important, attribué par les musiciens professionnels qui ont suivi éliminatoires et demi-finales, et au Prix de la presse. Des cent candidats venus de tous les pays, les cinq finalistes ont présenté des programmes dont l’interprétation d’un niveau remarquable, souvent proche d’un certain professionnalisme, rendait la diversité d’autant plus attachante. Et qu’il est aimable d’entendre un professeur de mathématiques à la Westminster School de Cambridge, William Galton, un agent immobilier à Tel-Aviv, Eric Rouach, un avocat général à la Cour d’Assises-Cour d’Appel de Paris, Julien Eyraud, un étudiant en quatrième année de médecine, Jean-Roch Le Henaff, un ingénieur informatique chez Google, Zach Weiner, s’investir, s’engager et réussir aussi bien parallèlement à leur profession (CH).


22 novembre 2017 : Disparition de Dmitri Hvorostovsky
Le baryton russe Dmitri Hvorostovsky, qui se battait depuis deux ans contre une tumeur au cerveau est mort ce matin, chez lui à Londres dans son sommeil, à l'âge de 55 ans. Cliquez ici pour lire l'hommage de Gérard Mannoni.


17 septembre 2017 : Ben Glassberg lauréat du Concours de Besançon
À l’issue d’une semaine d’épreuves, c’est le Britannique Ben Glassberg (23 ans) qui a remporté le Grand Prix du 55e Concours de Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon, présidé par Leonard Slatkin. Il était opposé en finale au Russe Ivan Demidov (26 ans) et au Français Jordan Gudefin (28 ans). Au programme des dernières épreuves, un filage façon concert de quarante minutes de la création du Jardin étoilé de Philippe Hersant, de Nuages et Fêtes issus des Nocturnes de Debussy, et l’ouverture de la Chauve-Souris de Johann Strauss, sans doute la partition la plus redoutable de tout le concours par la maîtrise du rubato qu’exige ce type de musique viennoise faussement facile. Ben Glassberg a également remporté le Coup de cœur du public et le Coup de cœur de l’orchestre décerné par l’Orchestre national de Lyon qui officiait depuis les demi-finales. Le Britannique remporte la somme de 12 000 euros et des engagements auprès d’une vingtaine d’orchestres partenaires du Festival de Besançon, dont le National de Lyon, l’Orchestre Victor-Hugo, l’Orchestre symphonique de Prague ou le London Philharmonic. Le Concours de Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon (CJCO), bisannuel, reste la plus prestigieuse compétition du genre au monde, et la plus complète, incluant de plus en plus tôt dans les épreuves les disciplines du concerto, de l’oratorio, de l’opéra et de la création contemporaine.

 
[   < prec.   |    page 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  |   suiv >    ]


  A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
 
©   Altamusica.com