altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CHRONIQUES
17 novembre 2018

La dernière saison parisienne de Masur
© D. R.

Le maestro allemand Kurt Masur entamera en septembre sa dernière saison à la tête de l'Orchestre National de France. Sa présence a tellement marqué la formation qu'il est envisagé de le nommer directeur musical honoraire à vie. Aucun autre orchestre français n'a jamais attribué un tel titre. Présentation d'une ultime saison en attendant la nomination de son successeur.
 

Le 31/03/2007
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières chroniques

  • Monsterrat s’est éteinte

  • Mortagne 2018 (2) : Conclusion brillantissime

  • Mortagne 2018 (1) : Originalité et talents

    [ Toutes les chroniques ]

     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



    Envoi de l'article
    à un ami

  • Kurt Masur, le géant à la barbe grise, est bien plus qu'un chef d'orchestre impressionnant et un directeur musical à la prestance impériale. Il a joué un rôle déterminant au moment de la réunification de l'Allemagne, à Leipzig, évitant ce qui aurait pu tourner au massacre. Son humanisme, son amour de l'Europe musicale et intellectuelle a forgé une nouvelle image de l'Orchestre National de France. À tel point que l'an prochain, la formation sera reçue en tournée en Allemagne et en Autriche, avec un programme Beethoven, ce qui n'est vraiment pas rien.

    « Beethoven, c'est comme la Bible pour les religieux. Aucune autre musique ne donne autant le désir d'être libre... c'est l'esprit même de la Révolution française », confie le chef allemand en présentant sa dernière saison, qui marquera ses 80 ans, célébrés avec son compositeur de prédilection. Ainsi du 26 juin au 12 juillet 2008, Kurt Masur dirigera l'intégrale des symphonies et des concertos de Beethoven au Théâtre des Champs-Élysées, avec la participation du choeur de Radio France et de prestigieux solistes.

    Les Concertos pour piano seront joués par Katia Shavani, David Fray, Till Fellner, Louis Lortie et Nelson Freire. Le Concerto pour violon sera interprété par Gil Shaham et le Triple Concerto par le Beaux-Arts Trio. En prélude à ce cycle, Radio France consacrera une partie de ses activités à la musique de chambre du maître de Bonn. Du 15 mars au 20 avril 2008, à l'Auditorium du musée d'Orsay, le Quatuor Ysaÿe donnera l'intégrale des quatuors à cordes, cependant que plusieurs pianistes, au cours de la même période, se relaieront dans les transcriptions de Liszt des symphonies.

    D'imposantes tournées

    Son 80e anniversaire, Kurt Masur le célèbre dès le 18 juillet de cette année, à Londres aux BBC Proms. Il aura avec lui les deux orchestres qu'il dirige, le National et le London Philharmonic. Au programme : la Sérénade pour cordes de Tchaïkovski et la 7e symphonie de Bruckner. La rentrée parisienne aura lieu le 13 septembre au TCE avec un concert de gala consacré à Mendelssohn et Dvořák. Joshua Bell sera l'interprète du Concerto pour violon de Mendelssohn.

    Une rentrée qui préludera à une tournée européenne du 15 au 25 septembre, passant par les festivals de Montreux, de Braunschweig, de Celle, de Gand, de Berlin puis par l'ouverture des saisons de Fribourg, Francfort, Stuttgart et Cologne. Bien d'autres tournées en Angleterre puis une résidence à Cologne et à Vienne avant, en avril, un séjour sur la côte est des États-Unis avec des concerts à New York, à Washington, à Boston et à Philadelphie.

    Voilà un agenda bien rempli pour le National. Il n'empêche que quelques événements importants attendent à Paris, les cent vingt-sept instrumentistes, dont un tiers a été renouvelé depuis cinq ans et dont la moyenne d'âge tourne autour de 40 ans. Le plus médiatique devrait avoir lieu le 4 octobre au Théâtre des Champs-Élysées. Entre la Pavane pour une infante défunte de Maurice Ravel et la Symphonie fantastique de Berlioz, le maestro japonais Seji Ozawa doit donner une création pour soprano et orchestre d'Henri Dutilleux. Le compositeur français vif-argent de 91 ans, et la soprano Renée Fleming choisissent actuellement ensemble les textes. Une avant-première devrait avoir lieu en septembre au Japon au cours du festival que dirige Ozawa.

    Reste la question de la succession de Masur à l'issue de son mandat. On attend toujours pour l'heure la nomination officielle de l'heureux vainqueur, même s'il n'est de secret pour personne que l'Italien Daniele Gatti est le favori numéro un




    Le 31/03/2007
    Nicole DUAULT




      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com