altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CHRONIQUES
27 mai 2018

La saison lyrique 2012-2013 des pigeons voyageurs

Quand un spectacle affiché par une grande scène étrangère – principalement Covent Garden, la Scala, l’Opéra de Vienne et le Met – le fait rêver, l’aficionado lyrique n’hésite pas à se déplacer pour applaudir le chanteur, le chef ou la nouvelle production du metteur en scène qu’il affectionne. Parfois, les trois éléments sont même réunis pour l’invitation au voyage…
 

Le 24/09/2012
Monique BARICHELLA
 



Les 3 dernières chroniques

  • Jean-Claude Malgoire, vrai musicien polyvalent

  • Platée a rejoint Jupiter sur l’Olympe

  • Le Staatsoper unter den Linden rouvre ses portes

    [ Toutes les chroniques ]

     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



    Envoi de l'article
    à un ami

  • Des quatre plus grandes maisons d’opéra étrangères, la Scala, qui consacre toute sa saison à la célébration du bicentenaire Verdi-Wagner, est celle qui annonce les projets les plus excitants pour 2012-2013. Le Lohengrin inaugural de la saison scaligère est, d’ailleurs, la production la plus irrésistible de toute la programmation internationale : signé par Claus Guth, dirigé par Barenboïm, avec Jonas Kaufmann, Anja Harteros, René Pape et Evelyn Herlitzius (décembre).

    Autre Wagner alléchant, un nouveau Vaisseau fantôme sous la baguette de Hartmut Haenchen, dans une production d’Andreas Homoki avec Bryn Terfel, Anja Kampe et Klaus Florian Vogt (janvier, mars). Il s’agit d’une coproduction avec l’Opéra de Zurich qui crééra le spectacle, également avec Terfel et Kampe (décembre, janvier, juillet), et aura un Erik différent, Salminen en Daland et Alain Altinoglu au pupitre.

    Siegfried (octobre, novembre) avec Lance Ryan et Nina Stemme, puis Götterdämmerung avec Ian Storey, Iréne Theorin, Waltraud Meier et Mikhaïl Petrenko (mai, juin) achèveront le Ring de Barenboïm et Guy Cassiers. La Scala proposera en outre deux cycles complets de la Tétralogie (juin) avec Meier en Sieglinde et Pape en Wotan, mais seulement pour la Walkyrie. On regrettera aussi l’absence de la Brünnhilde de Stemme, Theorin assurant les trois journées.

    Pour la commémoration de Verdi, Rigoletto (novembre) sous la direction de Dudamel, Falstaff dans la récente production de Carsen créée à Londres mais ici avec Terfel, Nabucco, autre coproduction avec Covent Garden avec Leo Nucci, le rare Oberto, Un bal masqué, et surtout un nouveau Macbeth signé Giorgio Barberio Corsetti et dirigé par Valery Gergiev (mars, avril) tiendront le haut de l’affiche.

    Covent Garden ouvre sa saison avec quatre Ring dont la principale attraction est le Wotan de Terfel et la Sieglinde d’Eva-Maria Westbroek. Premier événement, Robert le Diable de Meyerbeer dans une nouvelle production de Laurent Pelly (décembre), hélas sans Diana Damrau en Isabelle mais avec Marina Poplavskaya en Alice. Succédant à Leo Nucci qui assurera les cinq premières représentations du nouveau Nabucco mis en scène par Daniele Abbado et sous la houlette de Luisotti, Plácido Domingo abordera le rôle-titre en avril.

    Autre nouveauté, la Donna del lago avec le même trio exceptionnel de Paris (DiDonato, Flórez, Barcellona) mais un nouveau metteur en scène (mai, juin). Last but not least, le Royal Opera House célèbre le centenaire de Britten et les soixante ans du règne d’Elisabeth II avec le retour de Gloriana, dans une production de Richard Jones avec Susan Bullock en Elisabeth I, Toby Spence en Robert Devereux et Kate Royal en Penelope (juin, juillet).

    À la Staatsoper de Vienne, on fera le déplacement pour de nouvelles productions d’Alceste (Bolton-Loy), Ariane à Naxos (Welser-Möst-Bechtolf), Cenerentola (Lopez-Cobos-Bechtolf), mais surtout Tristan pour Nina Stemme et Peter Seiffert, comme pour, espérons-le, McVicar et Welser-Möst (juin). Autre événement, la première Tatiana d’Anna Netrebko au côté de l’Onéguine de Dimitri Hvorostovski, Dimitri Korchak en Lenski, sous la houlette d’Andris Nelsons (avril), mais aussi la reprise de Parsifal (Welser-Möst) avec Kaufmann et Herlitzius (mars, avril), et celle de la Dame de Pique avec Neil Shicoff et les débuts de Grace Bumbry dans le rôle-titre (janvier).

    Cette semaine, l’Élixir d’amour (Sher-Benini) avec Netrebko et Polenzani ouvre la saison du Met. En octobre, Robert Lepage assurera la création in loco de la Tempête dirigée par Thomas Adès himself, avec Simon Keenlyside en Prospero. À partir de la Saint Sylvestre, DiDonato sera Maria Stuarda dans une nouvelle production de McVicar. Mais le must de la saison est un irrésistible Parsifal, dans la production de François Girard créée à Lyon la saison dernière, avec Kaufmann, Dalayman, Pape, Mattei, Nikitin et Daniele Gatti au pupitre (février), en alternance avec Asher Fisch (mars).

    Durant la même période, on pourra voir Francesca da Rimini avec Westbroek (mars), Don Carlo avec Ramon Vargas, Hvorostovski et Furlanetto, direction Lorin Maazel (février, mars) et assister aux débuts de Plácido Domingo en Germont à partir du 14 mars aux côtés de la Traviata de Diana Damrau dans la production de Willy Decker dirigée par Yannick Nézet-Séguin.

    En dehors des quatre prestigieuses maisons sus-citées, notons à Munich le Trouvère signé Olivier Py avec Kaufmann (juin, juillet), sans oublier Baden-Baden pour une nouvelle Flûte enchantée avec Rattle et Carsen pour le premier Festival de Pâques nouvelle version avec le Philharmonique de Berlin (mars, avril), alors que l’autre Festival de Pâques, resté à Salzbourg, assuré désormais par Christian Thielemann et la Staatskapelle de Dresde, proposera un nouveau Parsifal.

    C’est également à Baden-Baden que Netrebko donnera sa première Comtesse des Noces de Figaro aux côtés de son époux Erwin Schrott et du Figaro de Luca Pisaroni (mai). Autre prise de rôle à ne pas manquer enfin, Eva-Maria Westbroek en Manon Lescaut à la Monnaie de Bruxelles (janvier, février). Bons voyages !




    Liens utiles :
    Scala de Milan
    Covent Garden de Londres
    Opéra de Vienne
    Met de New York




    Le 24/09/2012
    Monique BARICHELLA




      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com