altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CHRONIQUES
07 décembre 2019

Une vie à l’Opéra

Il a l’enthousiasme contagieux. Les souvenirs de Gérard Mannoni publiés par Buchet-Chastel éblouissent le lecteur comme les spectacles, les concerts, les interviews, les rencontres et les amitiés, les tournées en pays étrangers ont ébloui l’auteur au fil de soixante années consacrées à rendre compte de ce qu’il avait le bonheur de vivre.
 

Le 21/11/2018
Claude HELLEU
 



Les 3 dernières chroniques

  • Mariss Jansons, le dernier hĂ©ritier

  • Jessye Norman,
    diva Ă  la voix d'or

  • Mort du Wotan de l’Est

    [ Toutes les chroniques ]

     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



    Envoi de l'article
    à un ami

  • C’est dans un monde fabuleux, oĂą les noms prestigieux des plus grands danseurs, chorĂ©graphes, chanteurs et musiciens se succèdent au fil des pages, que nous accueille, sur scène et hors scène, notre confrère critique musical et chorĂ©graphique, sans se soucier de chronologie ni de quelque ordre que ce soit autre que sa spontanĂ©itĂ©.

    Ainsi, en exemples, dĂ©couvrons-nous la simplicitĂ© et la luciditĂ© de Leonie Rysanek, diva incontournable de son Ă©poque aux aigus puissants et limpides, « Ils sortent tout seuls Â», disait-elle, juste après une Ă©vocation du professionnalisme et de la modestie de l’immense MaĂŻa PlissetskaĂŻa, star de la danse acclamĂ©e dans le monde entier, rappelĂ©e vingt-sept fois au Palais Garnier après son Lac des cygnes dans la version de Vladimir Bourmeister en 1961, et avant un voyage Ă  PĂ©kin avec le Ballet de l’OpĂ©ra en 1998 truffĂ© de joyeuses anecdotes. Bayreuth aussi, plus loin dans notre lecture agrĂ©ablement dĂ©cousue, nous offre un passionnant sĂ©jour. 1957, 1968… 1980… La magie du Festspielhaus agit sur nous comme si nous y Ă©tions.

    Auparavant, GĂ©rard Mannoni a ressuscitĂ© Maria Callas, lĂ©gitimĂ© sa lĂ©gende, s’émerveillant encore de la voix splendide Ă  tous Ă©gards dans les annĂ©es 1950, de l’adĂ©quation parfaite entre le physique, le jeu dramatique et l’interprĂ©tation vocale, des sommets Ă©motionnels atteints avant les dernières apparitions qui ne sauraient faire oublier qu’elle « reste l’un des mythes les plus flamboyants de notre Ă©poque, que personne n’a remplacĂ© ni Ă©galĂ© en rĂ©unissant autant de qualitĂ©s rares sur scène et dans la vie. Â»

    La fascinante Elisabeth Schwarzkopf au timbre reconnaissable entre mille, l’amitié avec Maurice Béjart, la découverte d’Aix-en-Provence, les chanteurs de Boris Godounov à Kiev qui se mettent à chanter les succès d’Yves Montand en apprenant sa mort, Henri Dutilleux dans son appartement de l’Île Saint-Louis, Roberto Alagna dès ses débuts…

    Soixante-dix « souvenirs Â» tĂ©moignent de la diversitĂ© des personnalitĂ©s et des Ă©vĂ©nements que GĂ©rard Mannoni, non sans humour, toujours sobre et chaleureux, nous permet de dĂ©couvrir ou de mieux connaĂ®tre. Un prĂ©cieux « plus Â» pour les amateurs d’art.




    GĂ©rard Mannoni
    Une vie à l’Opéra : Souvenirs d’un critique
    Éditions Buchet-Chastel
    255 pages




    Le 21/11/2018
    Claude HELLEU




      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com