altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CHRONIQUES
27 mai 2020

Antoine Livio est parti s'entretenir avec Mozart

Notre collaborateur Antoine Livio nous a quittés dans la nuit de jeudi à vendredi, à Salzbourg, en terre mozartienne. Passionné depuis toujours par la musique et la danse, sa faculté d'enthousiasme n'avait jamais été prise en défaut, malgré quarante années d'un métier exercé aussi bien à l'écrit qu'à la radio.

 

Le 29/01/2001

 



Les 3 dernières chroniques

  • Mariss Jansons, le dernier h√©ritier

  • Jessye Norman,
    diva à la voix d'or

  • Mort du Wotan de l‚ÄôEst

    [ Toutes les chroniques ]

     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



    Envoi de l'article
    à un ami

  • M√™me s'il a beaucoup √©crit, notamment pour Altamusica, Antoine Livio √©tait avant tout un homme de radio, mieux, il √©tait une radio √† lui seul, et qui a convers√© dix minutes avec lui ne saurait le d√©mentir : Antoine avait toujours une anecdocte, un bon mot (voire une vacherie) sur tous les sujets touchant de pr√®s ou de loin les arts de la sc√®ne.

    Et pour cause, il avait vu et entendu plus de spectacles que n'importe lequel de ses confrères, avait rencontré tout ce que la planète compte d'artistes de renom ou de sans grade, et avait d'ailleurs contribué à en révéler un bon nombre. Antoine ne voulait jamais manquer une création en France ou en Suisse et n'aurait pas raté pour un empire une saison à Salzbourg ou à Bayreuth, ses deux Mecques.

    Né dans une famille de mélomanes avec une mère pianiste, sa propre carrière avec cet instrument fut contrariée par un accident malheureux aux tendons. Privé de clavier, Antoine Livio entra à Radio-Lausanne
    pour s'occuper de danse, la musique étant la chasse gardée d'Henri Jaton, un cacique indéboulonnable. Il produisit alors sa première émission, baptisée "Plein Feu sur la Danse". Maurice Béjart, Roland Petit et Zizi Jeanmaire étaient dans sa première émission.

    D√©bute alors une longue carri√®re radiophonique, principalement √† Radio Suisse-Romande, tout en collaborant √† l'√©mission "Panorama" de France Culture. La voix d'Antoine Livio √©tait aussi famili√®re aux auditeurs de France Musique(s), o√Ļ il participa notamment √† "Table d'√©coute", sur le mod√®le du "Masque et la Plume" de France Inter, tout en alimentant chaque √©t√© les programmes de la cha√ģne d'innombrables reportages depuis Salzbourg ou Bayreuth.

    En marge de la radio, Antoine Livio a été le critique chorégraphique puis musical de La Tribune de Lausanne pendant vingt-deux ans, tout en collaborant à d'autres périodiques, tels La Liberté de Fribourg ou Le Journal de Genève.

    Sa m√©thode ? L'enthousiasme. Au risque, parfois, d'√©veiller la suspicion de la profession. "Plut√īt que de dire du mal des gens dont nous n'aimions pas le travail, j'ai fait le contraire : ne parler que de ceux qui ont du talent ! Ainsi ai-je pu aider quelques artistes d√©butant dans leur carri√®re
    et je ne le regrette pas."


    Dans un entretien à La Lettre du Musicien paru en février 2000, Antoine Livio avait donné sa définition de la critique : "une courroie de transmission entre les artistes et le public". Antoine Livio estimait que cette fonction, bien que battue en brèche par les "papiers promotionnels", méritait encore toute sa place ; mieux, il militait pour que la critique soit reconnue comme un métier à part entière : c'est à son initiative que fut créée la Presse Musicale Internationale (PMI), qui chaque année décerne un Grand Prix à un interprète ou à un compositeur.

    Antoine Livio fut aussi l'auteur de plusieurs ouvrages, tels B√©jart (Editions L'Age d'Homme, 1965) et Conversations avec Marcel Landowski (Editions Deno√ęl, 1999). Il nourrissait encore de nombreux autres projets de livres, notamment pour le compte de La Librairie S√©guier mais on ne s'inqui√®te pas pour lui : en ce moment, il est probablement parti en qu√™te d'un entretien impossible entre Richard Strauss et Wolfgang Amadeus.

    Antoine Livio n'avait que soixante-trois ans.

    La Rédaction

    Lire aussi

    Un entretien pour  la Sixième ligne, le journal d'information de l'Orchestre de la Suisse Romande

    Pour retrouver les articles d'Antoine sur Altamusica, tapez simplement le mot-clé "livio" dans la case "Rechercher" en haut de cette page.




    Le 29/01/2001





      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com