altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DES CONCERTS
19 novembre 2017

Reprise de la Clémence de Titus de Mozart dans la mise en scène de Willy Decker, sous la direction de Dan Ettinger à l’Opéra de Paris.

Titus en pastel

© Sébastien Mathé

Production sage et intelligente que ce Titus de l’Opéra de Paris imaginé par Willy Decker et dirigé sans grand relief par Dan Ettinger. Une distribution de qualité, dominée par une Stéphanie d’Oustrac éminemment artiste, et une belle scénographie ne suffisent pas tout à fait à donner le frisson dans cette œuvre réputée difficile, voire faible, mais surtout d’une suprême exigence.
  lire l'article


Version de concert d’Attila de Verdi par l’Orchestre et les Chœurs de l’Opéra National de Lyon sous la direction de Daniele Rustioni au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.

Attila en voix

Si une version de concert n’a pas le charme d’un opéra mis en scène, au moins cela permet de programmer des ouvrages rares. Après les classiques Lucia, Macbeth et Butterfly cette saison, le Théâtre des Champs-Élysées présente le moins célèbre Attila de Verdi, avec une distribution portée par Erwin Schrott et Tatjana Serjan sous la direction de Daniele Rustioni.
  lire l'article


Nouvelle production de Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Weill dans une mise en scène de Sebastian Baumgarten et sous la direction de Fabio Luisi à l’Opéra de Zurich.

À l’épreuve du feu

C’est un lieu commun que de dénigrer les livrets de Brecht ; la production de Sebastian Baumgarten à Zurich, malgré une direction musicale épaisse, prouve au contraire combien les interrogations que soulève une œuvre comme Mahagonny sont exaltées jusque dans une mise en scène qui les escamote. N’est-ce pas là une définition d’un chef-d’œuvre ?
  lire l'article


Récital du ténor Juan Diego Flórez accompagné par l’Orchestre de chambre de Lausanne sous la direction de Joshua Weilerstein dans la série des Grandes Voix au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

L’heure du choix ?

S’il figure toujours dans le très restreint bataillon des très grands ténors de notre temps, Juan Diego Flórez est sans doute arrivé à un moment de sa carrière où des choix vont vite s’imposer. À 44 ans, un ténor léger, comme une soprano colorature, est à la fois au sommet de ses capacités et devant la nécessité ou la tentation d’une nécessaire évolution.
  lire l'article



Nouvelle production de la Ronde de Boesmans dans une mise en scène de Christiane Lutz et sous la direction de Jean Deroyer à l’Opéra de Paris.

Ça tourne en rond

Donnée en version de chambre (signée Fabrizio Cassol), cette Ronde de Boesmans bénéficie d'un plateau vocal composé des jeunes voix talentueuses de l’Académie de l’Opéra national de Paris ainsi que de l'Orchestre-Atelier Ostinato. Jean Deroyer dirige tout ce beau monde avec une belle énergie qui se laisse écouter les yeux fermés.
  lire l'article




les autres critiques de concerts
  • Rêves d’hiver
  • Formidable Butterfly
  • Mozart fait son cinéma
  • Implacable Neeme Järvi
  • Marathon russe

       [ Tous les concerts ]

     
  •  
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com