altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DES CONCERTS
19 septembre 2018

Concert de rentrée de l’Orchestre de Paris sous la direction de Daniel Harding à la Philharmonie de Paris.

Grandeur et carences

© Harald Hoffmann

L’Orchestre de Paris et son directeur Daniel Harding dédient leurs concerts d’ouverture à la mémoire de Gérard Steffe, contrebassiste de l’orchestre depuis 1971 et décédé le 2 août dernier. Précédée d’un motet de Josquin des Près et d’un psaume de Lili Boulanger, la monumentale Symphonie n° 5 de Bruckner marque l’apothéose de la soirée.
  lire l'article


Troisième Symphonie de Mahler par le Boston Symphony Orchestra sous la direction d’Andris Nelsons au festival de Lucerne 2018.

Lucerne 2018 (2) :
Ainsi parlait Thomas Rolfs


Attendue depuis l’exécution du seul Adagio final lors du concert hommage à Abbado en 2014, la Troisième Symphonie de Mahler intégrale sous la baguette d’Andris Nelsons voit enfin le jour à Lucerne, avec un Boston Symphony transcendant, dont la trompette parvient à évoquer l’Autriche du compositeur comme seuls les natifs savent généralement le faire.
  lire l'article


Concert du Boston Symphony Orchestra sous la direction d’Andris Nelsons, avec la participation de la violoniste Baiba Skride au festival de Lucerne 2018.

Lucerne 2018 (1) :
Haute voltige


La veille d’une Troisième de Mahler très attendue, Andris Nelsons et le Boston Symphony présentaient un copieux programme Bernstein-Chostakovitch au bord du Lac des Quatre-Cantons. Exécution d’une parfaite virtuosité et de haute voltige, notamment dans une Quatrième Symphonie de Chostakovitch aux rouages parfaitement huilés, qui prend corps progressivement.
  lire l'article


Reprise de Tristan et Isolde dans la mise en scène de Bill Viola et Peter Sellars, sous la direction de Philippe Jordan à l’Opéra de Paris.

En attendant Isolde

Pour sa cinquième apparition sur la scène de l'Opéra Bastille, le Tristan du tandem Viola-Sellars montre quelques signes d'épuisement. La faute à un concept qui appartient désormais au passé. Le bon niveau général du plateau est dépareillé par la prestation de Martina Serafin et une lecture orchestrale sans grand relief signée Philippe Jordan.
  lire l'article



Nouvelle production de la Flûte enchantée de Mozart dans une mise en scène de Lydia Steier et sous la direction de Constantinos Carydis au festival de Salzbourg 2018.

Salzbourg 2018 (8) :
Le Paradis perdu


Atmosphère de conte et mise en abyme sont les ingrédients du succès de la nouvelle Flûte enchantée non dénuée de gravité de Lydia Steier, heureuse surprise de l’édition 2018 du festival de Salzbourg, malgré un plateau seulement honnête et la direction souvent brutale, si peu viennoise ou émerveillée, du jeune Constantinos Carydis.
  lire l'article




les autres critiques de concerts
  • Salzbourg 2018 (7) : Éclipse totale
  • Salzbourg 2018 (6) : Les 120 journées de Dionysos
  • Salzbourg 2018 (5) : Boesch casse les codes
  • Salzbourg 2018 (4) : Blomstedt sans complexes
  • Salzbourg 2018 (3) : Au bord de l’épuisement

       [ Tous les concerts ]

     
  •  
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com