altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DES CONCERTS
19 novembre 2018

Nouvelle production de Donnerstag auf Licht de Stockhausen dans une mise en scène de Benjamin Lazar et sous la direction de Maxime Pascal à l'Opéra Comique, Paris.

Lucifer mène la danse

© Meng Phu

L'Opéra Comique inaugure avec Donnerstag aus Licht l'intégrale du cycle d'opéras imaginé par Karlheinz Stockhausen entre 1978 et 2003. Maxime Pascal et Benjamin Lazar sont les maîtres d'œuvre d'un projet qui se conclura en 2024 à raison d'un opéra par an et dont on souhaite qu'ils s'inscrivent dans les pas de cette première étape très prometteuse.
  lire l'article


Nouvelle production de Simon Boccanegra de Verdi dans une mise en scène de Calixto Bieito et sous la direction de Fabio Luisi à l’Opéra de Paris.

En fond de cale

Spectacle laborieux que ce Simon Boccanegra pourtant confié au trublion espagnol Calixto Bieito, qui passé quelques bons ressorts de théâtre, installe un climat assez pesant avec son décor unique d’énorme cale de navire. En fosse, Fabio Luisi défend un Verdi ample et sans brûlure théâtrale, à la tête d’une solide distribution.
  lire l'article


Hommage à Jerome Robbins au Ballet de l’Opéra national de Paris.

Tout en finesse

Avec l’entrée de Fancy Free au répertoire, le Ballet de l’Opéra national de Paris complète bien son catalogue d’œuvres du génial chorégraphe américain Jerome Robbins. Une soirée au Palais Garnier toute en finesse et en intelligence, avec en outre Afternoon of a faun, A Suite of Dances, et Glass Pieces, authentiques chefs-d’œuvre du XXe siècle. Une soirée idéale.
  lire l'article


Récital Puccini in love d’Aleksandra Kurzak et Roberto Alagna dans la série des Grandes Voix au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Couple enchanté

Enchanté ou enchanteur ? On ne sait comment qualifier le couple formé par Aleksandra Kurzak et Roberto Alagna tant ce concert a su allier la beauté des voix et une musicalité permanente du plus haut niveau. Pas d’exhibitionnisme, mais du charme, un impact naturel et une volonté puissante de mettre en valeur la musique de Puccini à qui la totalité du programme était consacrée. Splendide.
  lire l'article



Nouvelle production d’Oedipus Rex de Stravinski et Iolanta de Tchaïkovski dans une mise en scène de Lydia Steier et sous la direction de Sebastian Weigle à l’Opéra de Francfort.

Du gris terne au rose bonbon

Aucune volonté d’unir Oedipus Rex et Iolanta, deux ouvrages ayant pour thème la cécité, de la part de Lydia Steier qui, au contraire, oppose deux climats totalement antagonistes où la griserie domine d’un côté, et où kitsch et glauque se côtoient dans l’autre. La partie musicale n’échappe pas à une certaine monotonie, n'était l’extraordinaire Asmik Grigorian qui bouleverse en Iolanta.
  lire l'article




les autres critiques de concerts
  • Cent cinquante ans de Maîtres chanteurs
  • Un Lohengrin de promesses
  • Comme au premier jour
  • La chute de la maison Debussy
  • Mélancolie du Grand Nord

       [ Tous les concerts ]

     
  •  
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com