altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 05 avril 2020

Spectacle Berlioz à la Péniche Opéra de Paris.

Hector fait salon
© François Filgarten

RĂ©sumer, ou plutĂŽt embrasser, la vie d'un compositeur de l'envergure d'Hector Berlioz en une heure et demi est un dĂ©fi pĂ©rilleux. Ce Salon Berlioz de La PĂ©niche OpĂ©ra le rĂ©ussit sans peine; le type mĂȘme de spectacle qui pourrait se rĂ©sumer par la formule : peu de moyens, mais des idĂ©es.
 

La Péniche Opéra, Paris
Le 29/03/2001
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • RĂ©chauffement climatique

  • Pas si muet

  • Adams chez Pierre & Gilles

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Quatre chanteurs, cinq musiciens qui composent l'ensemble Carpe Diem (coproducteur) que dirige le hautboĂŻste Jean-Pierre Arnaud (parmi lesquels la formidable jeune violoncelliste Emmanuelle Bertrand) et qui s'est spĂ©cialisĂ© avec talent dans les transcriptions, voilĂ  les forces que rassemble ce salon Berlioz

    Il n'en faut pas plus pour partir pendant quatre-vingt dix minutes à la recherche d'Hector Berlioz, au fil de ses musiques (mélodies, extraits de Lélio, de Béatrice et Bénédict, de La Damnation de Faust
    ) et de ses Ă©crits.

    Ce portrait sans fard, dont Yves Coudray a tissĂ© la trame, est mis en couleurs par des habituĂ©s des lieux, Coudray lui-mĂȘme, et son complice Lionel Peintre, aussi bons musiciens que fin diseurs, Christophe Crapez, qui marche sur leurs traces, et Françoise Masset, qui porte Ă  merveille le travesti et rĂ©vĂšle des dons de comĂ©dienne insoupçonnĂ©s.

    DĂ©filent ainsi le Berlioz dont la jeunesse ardente ne rĂȘve que de musique, l'amoureux (de l'actrice Harriett Smithson autant que de Shakespeare), le rĂ©volutionnaire, l'homme, son gĂ©nie solitaire, sa mauvaise foi lĂ©gendaire et ses Ă©ternels bleus au coeur.

    Simple et de bon aloi, rĂ©glĂ© avec rigueur et bonne humeur par Mireille Larroche, le projet ne pourrait ĂȘtre que pĂ©dagogique ; la leçon, ainsi contĂ©e, devient un vrai rĂ©gal. AprĂšs l'Ă©vocation des tempĂȘtes de 1848, elle se clĂŽt sur un trio de Benvenuto Cellini qui est une invitation au bonheur.




    La Péniche Opéra, Paris
    Le 29/03/2001
    Michel PAROUTY

    Spectacle Berlioz à la Péniche Opéra de Paris.
    Le salon Berlioz
    Avec Françoise Masset, Yves Coudray, Christophe Crapez, Lionel Peintre.
    L'Ensemble Carpe Diem (Jean Pierre Arnaud, hautbois, Marine Perez, flûte, Vincent Aucante, alto, Christine icart, harpe).
    Mise en espace : Mireille Larroche.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com