altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 25 octobre 2020

Concert du cycle Schumann de l'Ensemble Orchestral de Paris.

Un Schumann frais éclos

John Nelson

Le Pélerinage de la rose de Robert Schumann est une oeuvre très rare en concert. D'une forme ramassée assez peu orthodoxe, elle réalise une sorte d'inventaire de tous les symboles du romantisme. Cette rose a trouvé avec John Nelson et l'Ensemble Orchestral de Paris une équipe d' horticulteurs inspirés.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 10/04/2001
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint Fran√ßois SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant G√∂rge‚Ķ

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Quelle oeuvre √©trange que ce P√©lerinage de la rose. Le livret parfaitement insipide et mi√®vre de Moritz Horn a inspir√© √† Schumann de fort belles m√©lodies et quelques choeurs tr√®s bien men√©s.

    Il rassemble en une seule oeuvre tous les symboles du romantisme germanique, la jeune fille qui meurt prématurément, la forêt, la rivière, le meunier, le cimetière, le crépuscule et l'aube, la nature verdoyante et ainsi de suite. On dirait un inventaire des thèmes de ballets et de mélodies de l'époque.

    La partition comporte vingt quatre séquences, mais elles sont si brèves que le tout dépasse à peine les soixante minutes d'éxécution, ce qui ne fait même pas trois minutes de moyenne. Ces chiffres montrent l'une des particularité d'un ouvrage qui se situe à cet égard aux antipodes de la démarche wagnérienne par exemple.

    Les excellentes voix des solistes, des choeurs enthousiastes et investis, l'Ensemble Orchestral très intelligemment mené par John Nelson ont permis à cette Rose si belle et si fragile d'accomplir le bref pélerinage de sa courte vie dans de bonnes conditions.

    En première partie, Nelson avait dirigé de manière vive, colorée, tonique et même pimpante, la première symphonie de Schumann, ce qui convenait fort bien aussi à ces pages nettement juvéniles et euphoriques. Un concert rassérénant en attendant le printemps qui tarde à éclore.




    Salle Pleyel, Paris
    Le 10/04/2001
    Gérard MANNONI

    Concert du cycle Schumann de l'Ensemble Orchestral de Paris.
    Robert Schumann
    Symphonie n¬į1
    Le pélerinage de la rose
    Choeur d'oratorio de Paris- Madrigal de Paris-
    Ensemble Orchestral de Paris-
    Direction : John Nelson
    Avec Rebecca Evans (soprano), Adriana Simon (soprano), Nathalie Stuzmann (contralto), Christian Essler (ténor), Jean-Sébastien Bou (baryton), Laurent Naouri (basse).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com