altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 24 mai 2019

Concert de l'Orchestre National de Lille avec la soprano Mireille Delunsch.

Dopé à l'applaudimètre
© D.R.

Mireille Delusch

En déplacement à Strasbourg, Jean-Claude Casadesus, à la tête de " son " Orchestre National de Lille, a présenté un programme Bizet, Richard Strauss et Ravel, avec le concours de la soprano Mireille Delunsch. Une rencontre de deux tempéraments parfaitement accordés.

 

Palais des Congrès, Strasbourg
Le 10/05/2001
Pierre BREINER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Aux hommes de bonne volonté

  • Songeuse nuit d'été

  • Une audace magnifiée

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Jean Claude Casadesus a pu donner l'impression de s'enraciner dans le Nord de la France musicale et d'y régner en maître sans partage. Mais la constance et le travail à long terme ne se font pas forcément au détriment de la spontanéité et du bonheur de jouer.

    La Symphonie de Bizet ouvrait le programme. Prenant bien la mesure de l'oeuvre, celle d'un élève surdoué dont le métier n'avait déjà rien à envier à ses aînés, Casadesus fit d'emblée démonstration d'un enthousiasme communicatif dont on le sait coutumier, à grand renfort de coloris vifs et de rythmes contagieux.

    Résolument décidé à traiter cette musique en " chambriste " Jean Claude Casadesus préféra un tempo relativement enlevé pour le premier mouvement et se permit ainsi de donner au mouvement lent des dimensions d'une ampleur inhabituelle. Pour faire bonne mesure, les deux mouvements ultimes gagnaient à l'inverse en vivacité.

    Mireille Delunsch s'associa ensuite au concert pour six lieders de Richard Strauss. Dans ce répertoire qui réclame autant de sens des nuances que d'abattage, sublimes Gesang der Appolopriesterin ( chant de la prêtresse d'Apollon) et Zueignung ( dédicace), la cantatrice alsacienne se révéla grande styliste, en symbiose irréprochable avec un orchestre de Lille sachant jouer " sur la pointe des pieds " la somptueuse berceuse de Zueignung. Attentif aux moindres inflexions de la soliste, manifestement amoureux de cette musique, Casadesus se fit caressant, sensuel, respectueux des fragiles équilibres qui étayent cette partition.

    Ainsi soutenue, Mireille Delunsch pouvait déployer toute la palette de sa voix. Si sa diction ne peut égaler celle des grandes interprètes ( passées !) de ces lieders, elle compense ce qui pourrait être une lacune par une attention soutenue au moindre changement de climat ou d'ambiance.

    Jean Claude Casadesus dirigea pour finir La Valse de Ravel, dans une interprétation balancée qui montra combien l'orchestre de Lille avait gagné en souplesse et en virtuosité, en particulier du côté des cuivres. Deux extraits de Carmen et de L'Arlésienne de Bizet ajoutèrent à l'atmosphère festive d'un concert dopé par l'applaudimètre.




    Palais des Congrès, Strasbourg
    Le 10/05/2001
    Pierre BREINER

    Concert de l'Orchestre National de Lille avec la soprano Mireille Delunsch.
    Bizet : Symphonie en ut
    Richard Strauss : lieder avec orchestre
    Maurice Ravel : La Valse
    Orchestre National de Lille
    Direction Jean Claude Casadesus
    Avec Mireille Delunsch, soprano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com