altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 février 2020

Cosi fan tutte au Palais Garnier

Un Cosi tendance commedia dell'arte

Créée en 1996, cette production de Cosi fan tutte en est à sa seconde reprise. Elle propose un Mozart à l'italienne, léger, presque dansant et revigorant. Cette version expurgée des vertiges et des ombres de l'oeuvre plait énormément au public.
 

Palais Garnier, Paris
Le 20/01/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Avec ombre…

  • Gluck en noir et blanc

  • Philosophie des lumières

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Peintre et scĂ©nographe, Ezio Toffolutti signe des dĂ©cors et des costumes d'un grand raffinement. En revanche, la mise en scène qu'il assume Ă©galement joue le jeu de la convention, sans rĂ©elle imagination. Dès 1996, le public parassait nĂ©anmoins ravi par son travail. Il l'est toujours, d'autant que, rĂ©glĂ© cette fois par le jeune StĂ©phane Grögler, le spectacle revit, les interprètes bougent, s'amusent, Despina et Alfonso mènent la danse, et Cosi retrouve ses racines napolitaines. Il souffle sur cette soirĂ©e un petit vent de commedia dell'arte revigorant. Le vĂ©tĂ©ran Rolando Panerai, toujours vert et fier de ses soixante-quinze printemps, n'y est pas Ă©tranger, mĂŞme s'il n'arrive pas toujours Ă  contrĂ´ler un volume vocal encore impressionnant mais qui ignore les nuances. Il fait Ă©quipe, dans la farce, avec la piquante Despina de Nuccia Focile. Michael Schade (Ferrando) et Russell Braun (Gulielmo) imposent deux personnages ardents et sans complexe, avec un chant franc et gĂ©nĂ©reux, face Ă  Barbara Frittoli (Fiordiligi) et Katarina Karneus (Dorabella), tout aussi dĂ©lurĂ©es, impeccables mozartiennes dotĂ©es d'un tempĂ©rament de feu.
    Inutile de chercher ici les troubles et les vertiges qui hantent Cosi fan tutte voici une vision chaleureuse et lumineuse, à peine ambiguë, entraînée par la baguette alerte et toujours élégante de Charles Mackerras. Comme chacun sait, les soirées heureuses n'ont pas d'histoire.




    Palais Garnier, Paris
    Le 20/01/2000
    Michel PAROUTY

    Cosi fan tutte au Palais Garnier
    Direction musicale : Charles Mackerras
    Mise en scène, décors et costumes : Ezio Toffolutti
    Avec Barbara Frittoli (Fiordiligi), Katarina Karneus (Dorabella), Nuccia Focile (Despina), Michael Schade (Ferrando), Russell Braun (Guglielmo), Rolando Panerai (Don Alfonso).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com