altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 26 septembre 2020

Soirée hongroise au festival de Radio-France et de Montpellier, avec l'orchestre du festival de Budapest, dirigé par Ivan Fischer.


L'irrésistible fleuve
mélodique hongrois

© Joost van Velsen

S'il existe un purgatoire pour les partitions, beaucoup d'entre elles doivent déjà à René Koering (directeur du festival de Montpellier) d'avoir retrouvé un asile sur scène, une audience radiophonique, et pour certaines
un destin. Avec le concours du chef Ivan Fischer, ce sont les pages d'Ernö Dohnanyi qui en bénéficiaient, mardi 17 juillet dernier.

 

Festival de Radio France et Montpellier, Opéra Berlioz Le Corum,
Le 17/07/2001
Françoise MALETTRA
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour √† la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : R√©apprendre la coh√©sion

  • Salzbourg 2020 (4) : √Čvidence bruckn√©rienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour le premier concert montpelli√©rain du hongrois Ivan Fischer avec ses musiciens du Budapest Festival Orchestra, c'est son compatriote Ern√∂ Dohnanyi (1867-1960) qui √©tait √† l'honneur. Beaucoup plus connu en sa qualit√© de pianiste, de chef et de p√©dagogue que comme compositeur, cet h√©ritier de Franz Liszt et ami d'enfance de Bela Bartok, traite l'orchestre avec une jubilation, une virtuosit√© et une ma√ģtrise technique d'une s√©duction imm√©diate.

    Ses Minutes symphoniques le prouvent qui ne prétendent à rien d'autre qu'à mettre l'orchestre en beauté : cinq pièces courtes en forme de miniatures aux couleurs raffinées et aux rythmes endiablés, alternant avec de langoureuses mélodies tout en charme slave.

    Quant à ses Variations pour piano et orchestre sur " Ah, vous dirai-je Maman ", elles devaient être le morceau de résistance du programme, et elles le furent. Imaginez un enfant-pianiste qui doit lutter comme un fou pour faire entendre sa petite chanson, s'amuser à la varier, à la jouer à l'endroit et à l'envers, à l'orner de toutes sortes de facéties, en évitant les pièges tendus par un orchestre qui ne l'entend pas de cette oreille là et veut lui dicter sa loi.


    Cuivres et tambours sont immédiatement convoqués pour le tancer à grand renfort de grondements et martèlements, les cordes s'en mêlent pour lui faire savoir qu'elles aussi savent chanter et ont tous les moyens de le réduire au silence.

    Mais l'enfant, visiblement surdou√©, insiste et les prend de court en improvisant une jolie et savante petite fugue finale. Gagn√©. Formidable Jen√∂ Jando, qui du bout des doigts, mais √† la force du poignet, a cosign√© le retour en gr√Ęce (durable, qui sait ?) de Dohnanyi.

    Enfin, l'id√©e √©tait curieuse, mais tr√®s habile de la part d'Ivan Fischer, qui consistait √† prendre trois extraits symphoniques de Ma Patrie de Smetana, et √† les " encadrer " avec quelques chants moraves de Dvorak. Franchement, qui r√©siste √† La Moldau, en toute bonne foi ?

    Ou encore √† ces m√©lodies, qui ont les m√™mes racines populaires, que l'on n'entend jamais, et qui en plus √©taient d√©licieusement chant√©es par Klaudia Dernerova et Jolana Fogasova ? Personne ? Non d√©cid√©ment, impossible de nager √† contre courant d'un tel fleuve m√©lodique.




    Festival de Radio France et Montpellier, Opéra Berlioz Le Corum,
    Le 17/07/2001
    Françoise MALETTRA

    Soirée hongroise au festival de Radio-France et de Montpellier, avec l'orchestre du festival de Budapest, dirigé par Ivan Fischer.
    Ernö Donanyi : Minutes symphoniques, Op.36, Variations sur une chanson enfantine pour piano et orchestre, Op.25
    Bedrich Smetana : Ma Patrie ( trois extraits symphoniques : La Moldau, Sarka, Par les prés et les bois de Bohême)
    Anton Dvorak : Chants de Moravie, Opus 38 (Vaines espérances, La-haut sur notre toit, La Couronne, La Douleur)

    Budapest Festival Orchestra
    Direction : Ivan Fischer
    Jenö Jando, piano
    Klaudia Dernerova, soprano
    Jolana Fogasova, mezzo

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com