altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 26 septembre 2020

Premier de quatre concerts salzbourgeois de la série " Sturm und Drang. Musique pour piano des Romantiques " avec Christian Zacharias.

Salzbourg 2001 (2) :
Zacharias balaye une mauvaise tempête

© Helge Strauss - EMI

Pendant le festival, le Mozarteum de Salzbourg propose un cycle de piano intitulé : " Sturm und Drang, musique pour piano des romantiques ", trahissant par là même un étonnant manque de rigueur musicologique. Heureusement, le piano clairvoyant de Christian Zacharias l'effacera en trois accords .
 

Mozarteum, Salzburg
Le 28/07/2001
Yannick MILLON
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour √† la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : R√©apprendre la coh√©sion

  • Salzbourg 2020 (4) : √Čvidence bruckn√©rienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ant√©rieur √† Beethoven et √† Schubert, le courant Sturm und Drang qualifie la p√©riode pr√©romantique et une inspiration commune √† C.P.E. Bach, Mozart ou √† une partie de la longue vie d'Haydn. Si l'on peut √† la limite conc√©der une petite place √† Schubert dans le cadre d'une th√©matique Sturm und Drang, y inclure Liszt est tout simplement une erreur.

    Et que dire des concerts du cycle avec Yefim Bronfman et Grigory Sokolov qui joueront Prokofiev et Scriabine ? A-t-on voulu traduire simplement l'expression Sturm und Drang au pied de la lettre (cela donnerait quelque chose comme " Temp√™te et √©lan ") en faisant fi de l'acception musicale de ces termes ? Il y a en tout cas de quoi friser le ridicule et il fallait tout le talent de Christian Zacharias pour balayer cette b√©vue.

    Ouvrant le concert, le Klavierst√ľck n¬į 2 D.946 de Schubert troubla d'entr√©e √† force de ma√ģtrise de la dynamique, de fortissimos fulgurants et de pianissimos impalpables √† la limite du silence. Le tempo tr√®s lent choisi par le pianiste rendit au mieux l'immense m√©lancolie si typiquement schubertienne. Mais s'il rend la larme cach√©e derri√®re chaque note, Zacharias n'en garde pas moins sa retenue et sa sobri√©t√© exemplaire, exempte de tout effet inutile. Une le√ßon de classe et de style.


    Laborieuses transcriptions

    Suivent une s√©rie de laborieuses transcriptions. Ici, toute la distinction du pianiste ne suffit pas √† faire oublier l'immense handicap dont souffre le Wanderer de Schubert priv√© de sa substantifique moelle¬†: une ligne de chant et son texte. M√™me Gretchen de la Faust-Symphonie para√ģt d√©sesp√©r√©ment mate et longuette dans cette mouture pianistique.

    Pass√© l'entracte, la sonate D.894 de Schubert renoue avec le souffle qui habitait le piano en d√©but de soir√©e. Il suffit de se laisser porter par le premier th√®me fluide, introverti et r√™veur. De tempo assez lent, le premier mouvement de Zacharias, tour √† tour d'une grande pudeur, d'une folie contr√īl√©e, b√©n√©ficie d'une hauteur de vue imprenable.

    Son jeu contrast√© et constamment imaginatif ne n√©glige aucun des √©tats psychologiques dont semble nourri ce premier mouvement. Le reste de la sonate est de la m√™me aune. Zacharias encha√ģne d'ailleurs les trois derniers mouvements. Apr√®s un Andante aux √©pisodes centraux tourment√©s, le menuet ¬Ė qui n'a de menuet que le titre ¬Ė et le final apparaissent comme autant de brises rafra√ģchissantes dans une salle √† la temp√©rature si √©lev√©e. Apr√®s les "¬†temp√™tes¬†" promises par ce cycle √† la d√©nomination incertaine, c'√©tait presque la moindre des politesses




    Mozarteum, Salzburg
    Le 28/07/2001
    Yannick MILLON

    Premier de quatre concerts salzbourgeois de la série " Sturm und Drang. Musique pour piano des Romantiques " avec Christian Zacharias.
    Schubert : Klavierst√ľck n¬į 2 en mib majeur (D.946)
    Schubert/Liszt : Der Wanderer
    Schubert/Zacharias : Der Neugierige, Du bist die Ruh
    Liszt : Gretchen (deuxi√®me mouvement de la Faust-Symphonie)
    Schubert : Sonate en sol majeur op.78 D.894


     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com