altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 22 mai 2018

Panorama des Rencontres Musicales de Vézelay édition 2001.

La colline des choeurs
© Philippe Maillard Productions

Le choeur Arsys avec Pierre Cao (à droite).

Cette année, Vézelay aura rarement vu autant de pèlerins gravir la colline pour écouter s'élever les chants les plus beaux. La deuxième édition des Rencontres Musicales, organisée par le Pôle d'art vocal de Bourgogne et son fondateur Pierre Cao, a largement tenu les promesses de la première, consacrée l'été dernier à Jean-Sébastien Bach.
 

Recontres Musicales, Vézelay
Le 26/08/2001
Françoise MALETTRA
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Un vrai ténor français

  • Étincelant et superficiel

  • Werther en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Plus ambitieux encore, le projet de Pierre Cao était cette année de proposer, en quatre jours et 9 concerts, " un parcours subjectif de 2000 ans de musique sacrée, du christianisme à nos jours ". Ses atouts : d'abord la richesse patrimoniale de la région, avec la Collégiale Saint-Lazare d'Avallon, les églises classées de Tharoiseau, d'Asquins, de Saint-Père, et surtout le cadre sublime de la Basilique de Vézelay, avec son acoustique aérienne et enveloppante.

    Mais il fallait surtout compter avec des ensembles vocaux de très haut niveau appelés à illustrer l'évolution du chant sacré à travers les âges, dans la plus grande diversité des répertoires, et en même temps marquer clairement la politique de développement du chant choral entrepris en Bourgogne.

    A l'ensemble Sarband revenait la tradition byzantine, à Obsidienne et Compagnie le XIIIe français, au jeune choeur Arsys de Pierre Cao (implanté à Vézelay) des motets de Bach, au Huelgas de Paul van Nevel les polyphonies flamandes, à La Fenice l'oratorio baroque, au Concerto Köln, associé au Rias Kammerchor l'école de Mannheim, et au Stuttgarter Kammerchor le romantisme.

    Pour la musique de notre temps, c'est l'Angleterre de Michael Finissy et Jonathan Harvey qui était à l'honneur chez les Jeunes Solistes de Rachid Safir. Enfin, on oubliera difficilement l'exercice de haute école du Rias Kammerchor donné samedi soir dans la basilique : fusion miraculeuse des voix, virtuosité et déclamation parfaites.


    Des oeuvres rares : l'austère et impressionnante Messe à double choeur de Frank Martin, le De profundis d'Arnold Schoenberg, où s'exhale le chant étouffé des suppliciés, le bouleversant Ich bin der Welt abhanden gekommen (J'ai pris congé du monde) de Gustav Mahler, tout empreint d'une infinie douceur.

    Mais aussi des classiques du XXe siècle : les Chants sacrés et profanes de Benjamin Britten, une suite de pièces brèves en forme de chantefables, l'Omaggio a Luigi Nono de György Kurtag, avec ses mots, ses cris, pathétiques et dérisoires, comme de minuscules poèmes lancés dans le vide et immédiatement dissous dans le choeur, Lux aeterna de György Ligeti, musique des sphères, tissée de micro-événments sonores ou explosant dans les registres extrêmes en échos sans fin.

    Ce soir-là, on s'attarda longtemps, en petits groupes silencieux, sur la place de la Basilique rendue à la fraîcheur de la nuit. Il fait dire que les Rencontres ont su créer une atmosphère de vraie proximité entre les artistes et leur public, qui se retrouvent à l'issue des concerts dans les jardins de la propriété qui fut celle de l'écrivain Jules Roy, l'homme de Vézelay.

    On y déguste les vins vézeliens en écoutant des groupes de musiciens traditionnels du Morvan, tandis que dans l'euphorie qui vous gagne, on se répète les mots de l'écrivain : " Aucun lieu n'est, semble-t-il, à la fois plus léger, plus pesant, plus fatal. Qui le touche s'y brûle et ne se remettra jamais de son approche, même à distance. Qui a bu de son vin aura toujours soif ".




    Recontres Musicales, Vézelay
    Le 26/08/2001
    Françoise MALETTRA

    Panorama des Rencontres Musicales de Vézelay édition 2001.
    " 2000 ans de musique sacrée "

    avec les Huelgas Ensemble, Arsys et les Basses Réunies, Ensemble Sarband, La Fenice, Stuttgarter Kammerchor, Rias Kammerchor, Les Jeunes Solistes, Obsidienne et Compagnie, Concerto Köln

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com