altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 mars 2019

Ce soir, gala, un opéra de Richard Dubelski dans le cadre du festival " Alternative lyrique " de la Villette.

Les 1 001 nuits de la Villette

L'opéra est-il un genre complètement ringard, au mieux une sorte de musée vivant pour papas gâteaux ? Tous les jours, de nouvelles entreprises chantent le contraire sur tous les tons, par exemple la Péniche Opéra, le théâtre du Tambour-Royal et aujourd'hui le festival " Alternative lyrique " qui s'achève le 18 septembre à la Villette.
 

Grande Halle de la Villette, Paris
Le 13/09/2001
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Im Abendrot

  • Berlioz décoloré

  • Pollini un jour...

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • C'est dans la légèreté que s'est ouvert le deuxième festival " Alternative lyrique ". On en connaît le principe, tel que l'a voulu sa fondatrice, Caroline Sonrier, directrice d'Ile-de-France Opéra Ballet (et, pour la petite histoire, future patronne de l'Opéra de Lille) : tous les deux ans, réunir les compagnies lyriques européennes qui, contrairement aux grandes maisons, s'attachent à explorer les petites formes opératiques, à rechercher de jeunes interprètes, et à prouver qu'un art dit obsolète est toujours actuel.

    Coproduit par Alternative lyrique et T & M. de Nanterre, Ce soir, gala est une gentille pochade mettant en scène quatre artistes de music-hall préparant leur spectacle et qui, selon l'auteur, " se posent des questions essentielles sur la vie en gardant la légèreté de ce moment fugace ".

    Reste que tout est dit en une demi-heure (l'ouvrage dure une heure et quart), et que rien, dans l'utilisation des instruments ou des voix- du borborygme au cri en passant par le sempiternel récitatif revu et corrigé- n'est vraiment nouveau ou original. Et pour la métaphysique, on repassera.

    Sans la conviction des interprètes, l'entreprise tournerait vite court. À l'exception de Frédérique Wolf-Michaux, comédienne crédible mais cantatrice dont le timbre lourd, la diction et l'émission rappellent les pires moments des années 1950, ils sont épatants.

    Percussionniste habile, Monsif Ihsane sait se transformer en conteur captivant d'une histoire à rebonds tirée des 1 001 Nuits. Françoise Pelherbe manie sa flûte avec brio et joue comme une actrice consommée. La palme revient pourtant à François Marillier, percussionniste, lui aussi, mais véritable Frégoli dont chaque apparition est un régal.

    On peut être sensible au côté ludique de ce divertissement. Mais il ne faudrait pas confondre volubilité et bavardage. Reste que le programme du festival est riche et chaque spectacle est en soi une découverte et une aventure, mille et une nuits ou pas.




    Grande Halle de la Villette, Paris
    Le 13/09/2001
    Michel PAROUTY

    Ce soir, gala, un opéra de Richard Dubelski dans le cadre du festival " Alternative lyrique " de la Villette.
    Conception et mise en scène : Richard Dubelski.
    Avec Frédérique Wolf-Michaux (contralto), Françoise Pelherbe (flûte), Monsif Ihsane (percussions), François Marillier (percussions).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com