altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 juillet 2019

R√©cital du pianiste Andrea Lucchesini au Clo√ģtre des Jacobins dans le cadre du festival "¬†Piano aux jacobins¬†" de Toulouse.

Sonates à double sens
© D.R.

L'√©dition 2001 du festival "¬†Piano aux Jacobins¬†" de Toulouse n'h√©site plus √† ins√©rer dans sa programmation des oeuvres contemporaines. Jeudi 13¬†septembre dernier, Andrea Lucchesini, un pianiste italien encore mal connu de ce c√īt√© des Alpes, proposait un programme audacieux confrontant Berio √† Beethoven.
 

Festival Piano aux jacobins, Toulouse
Le 13/09/2001
Olivier BERNAGER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mortagne 2019 : Hors du commun

  • La Renarde et la Grenouille

  • Nabucco de luxe

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Cette ann√©e aux Jacobins, deux concerts complets √©taient consacr√©s √† la musique du XXe si√®cle : le 12 septembre, l'ensemble belge Ictus pr√©sentait des oeuvres de Harvey, Francesconi, Alvarez, Campion, Mantovani et la tr√®s belle pi√®ce " Metallics " de Yan Maresz.

    Deux jours plus tard, c'√©tait le pianiste am√©ricain Jay Gottlieb dans un programme rassemblant un kal√©idoscope d'oeuvres dont une raret√©, les " Etudes de jazz " d'Edwin Schulhoff, compositeur victime du nazisme, une cr√©ation mondiale de Yan Maersz, commande du festival, et un classique du XXe si√®cle, une des Etudes d'Ohana.

    Le 13 septembre, un italien de 38 ans, Andrea Lucchesini proposait un programme rapprochant deux sonates de Beethoven et la Sonate de Luciano Berio, un parcours tout droit inspir√© par son illustre compatriote, Maurizio Pollini, qui, pionnier du genre depuis de nombreuses ann√©es, n'h√©site pas √† dresser des passerelles entre Stockhausen et Beethoven.

    Virtuose √† la silhouette flamboyante, Lucchesini est injustement m√©connu en France o√Ļ il ne fait qu'une carri√®re √©pisodique. Son toucher est puissant, sa technique hors du commun, sa musicalit√© en fait un artiste plus proche de Beethoven que de Schubert dont il donnait en bis un impromptu sans gr√Ęce (il √©tait √©puis√©, mais ne le montrait pas), apr√®s une Hammerklavier pleine d'intelligence formelle.

    Lucchesini est un spécialiste de l'oeuvre de Luciano Berio dont il a créé et enregistré le concerto pour piano Echoing curves en 1995. Il a créé en juillet dernier la Sonate de ce compositeur au Festival de Zurich, et c'est sa première audition en France.

    Berio a √©crit plusieurs partitions pour piano solo avant cette oeuvre dont la fameuse Sequenza IV o√Ļ le compositeur explore les capacit√©s expressives de la " p√©dale harmonique ", ou troisi√®me p√©dale, qui permet de s√©lectionner des notes afin d'en conserver la r√©sonance pendant que d'autres sont jou√©es sans p√©dale.

    Dans cette nouvelle partition, Berio explore le double sens du mot sonate : " faire sonner " et forme-sonate. Dans le premier sens, il organise son langage autour de " notes pivot " r√©p√©t√©es de toutes les mani√®res possibles. Il explore les r√©sonances au moyen de grappes de sons qui parcourent l'√©tendue du piano.

    Dans le second sens, il caract√©rise plusieurs moments encha√ģn√©s, quatre semble-t-il. D'abord une exposition de ces " notes-pivot ", puis un passage rhapsodique o√Ļ le discours se resserre, puis un temps d'arr√™t avec changement de p√īle d'attraction, et une r√©capitulation. On retrouve ici, en plus aboutis, les principaux idiomes pianistiques que Berio avait pr√©sent√©s dans le contexte de sa " Sequenza IV ".

    Au total, un concert au programme passionnant, servi par un artiste qui gagnerait à accepter sa séduction naturelle.




    Festival Piano aux jacobins, Toulouse
    Le 13/09/2001
    Olivier BERNAGER

    R√©cital du pianiste Andrea Lucchesini au Clo√ģtre des Jacobins dans le cadre du festival "¬†Piano aux jacobins¬†" de Toulouse.
    Beethoven : Sonate n¬į 1, opus 2 N¬į1, en fa mineur
    Berio : Sonate (2001)
    Beethoven : Sonate n¬į 26, opus 106 en si b√©mol majeur " Hammerklavier ".

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com