altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 29 octobre 2020

Ouverture du festival baroque de Pontoise sur le thème de " Marin Marais, la Viole du Roi Soleil ".

Roturière et xénophobe
© Eric Sebbag

Jordi Savall (© Eric Sebbag)

Le seizi√®me festival Baroque de Pontoise a ouvert ses portes avec un concert intitul√© "¬†Marin Marais, la Viole du Roi Soleil¬†". Avec un tel titre, Jordi Savall √©tait √©videmment √† la f√™te. Pourtant, des trois musiciens (Pierre Hanta√Į au clavecin et Xavier Diaz au th√©orbe), le plus royal ne fut pas celui que l'on attendait.
 

Festival Baroque, Pontoise
Le 15/09/2001
Phlippe KALMAN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint Fran√ßois SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant G√∂rge‚Ķ

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Comme beaucoup de spectacles depuis le 11 septembre, le concert a d√©but√© par deux minutes de silence en hommage aux victimes du World Trade Center. Toute en int√©riorit√©, la musique de Marin Marais qui dominait le programme donnait un contrepoint m√©ditatif √† ce moment de recueillement, nonobstant quelques danses.

    V√©ritable " star " de la soir√©e (on croirait presque un hommage tant le programme, les disques vendus √† l'entr√©e et les flashs ne cr√©pitaient que pour lui), le violiste catalan Savall fait n√©anmoins faire preuve d'une grande capacit√© d'√©coute d√®s qu'il joue. De la sorte, il aboutit rapidement √† une osmose parfaite avec ses accompagnateurs.

    Les morceaux lents et m√©lancoliques de Marais sont ainsi ex√©cut√©s avec un √©quilibre parfait auquel se rajoutent une grande sensualit√© et une fragilit√© voulue qu'il distille avec la ma√ģtrise que l'on sait.

    Malheureusement, comme pour le concert du Palais-Royal au printemps dernier, cette perfection n'√©tait plus de mise pour les morceaux au tempo plus rapide. Quelques esprits malveillants auraient m√™me pu voir un acte x√©nophobe dans le chemin jonch√© de fausses notes que fut celui de la Suitte d'un Go√Ľt Etranger.

    Pierre Hanta√Į n'a pas connu d√©faillance semblable √† travers une basse continue tr√®s √©nergique et inventive. Peut-√™tre que les deux autres musiciens ont souhait√© doser quelque peu cette vivacit√©, puisqu'√† la fin du concert Hanta√Į utilisa par deux fois le jeu de luth de son clavecin.

    Il a √©galement interpr√©t√© trois morceaux solos de Fran√ßois Couperin dans lesquels il a privil√©gi√© l'aspect italianisant du compositeur (Pr√©lude n¬į 8 de l'art de toucher le clavecin et La petite pince sans rire), alors que dans La Forqueray, la priorit√© √©tait clairement donn√©e aux diff√©rentes lignes polyphoniques de la pi√®ce.

    Le théorbiste espagnol Xavier Diaz, qui remplaçait au pied levé Rolf Lisveland, n'était pas en reste. Il a su faire sonner son instrument avec une distinction remarquable (il est vrai, aidé en cela par l'excellente acoustique de l'église Eglise Notre-Dame de Pontoise) Avec maestria et douceur radieuse, sa chaconne de Robert de Visée ramenait sous la nef le soleil seul digne de Louis XIV.

    Ce soir-là, et contre toute attente, la Viole du Roi, elle, fut étrangement roturière.




    Festival Baroque, Pontoise
    Le 15/09/2001
    Phlippe KALMAN

    Ouverture du festival baroque de Pontoise sur le thème de " Marin Marais, la Viole du Roi Soleil ".
    Marin Marais : Pr√©ludes et Muzettes, Suitte d'un Go√Ľt Etranger (Marche Tartare, La Tartarine & Double, Les F√™tes Champ√™tres, Allemande La Superbe, L'Arabesque, La R√™veuse, Marche, Muzette), Les Voix Humaines, Couplets des Folies d'Espagne.
    Fran√ßois Couperin : La Forqueray, Pr√©lude n¬į 8, La Petite Pince sans Rire
    Robert de Vis√©e : Chaconne

    Jordi Savall, viole de gambe 
    Pierre Hanta√Į, clavecin
    Xavier Diaz, th√©orbe 

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com