altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 06 décembre 2019

Anniversaire des 120 ans de l'Orchestre des concerts Lamoureux.

Lamoureux, toujours
© Eric Sebbag

Yutaka Sado (© Eric Sebbag)

On imagine mal, un apr√®s-midi gris d'automne, le Th√©√Ętre des Champs √Člys√©es en liesse. Et pourtant
Des fleurs dans le hall d'entrée, des bouquets bordant la scène, tout indique un jour pas comme les autres. Car, avec quelques jours d'avance, l'Orchestre Lamoureux y fêtait ses 120 ans en compagnie de musiciens de jazz et de variétés.

 

Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
Le 30/09/2001
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Carnage light

  • La douceur de Manfred

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • L'Orchestre des concerts Lamoureux est l'un des trois orchestres associatifs parisiens, sa premi√®re prestation sc√©nique remonte au 23¬†octobre 1881 dans le d√©funt Th√©√Ętre du Ch√Ęteau d'eau. √Ä sa t√™te depuis 1993, le Japonais Yutaka Sado a redonn√© tout son lustre √† la formation fond√©e par Charles Lamoureux, violoniste bordelais, puis musicien, et chef d'orchestre √† l'Op√©ra de Paris.

    Wagn√©rien convaincu, Lamoureux √©tait aussi un franc partisan de la musique fran√ßaise de son temps. La richesse du bilan est inou√Įe¬†: c'est chez Lamoureux que furent cr√©√©s, entre autres, Les Eolides de C√©sar Franck, la Symphonie sur un chant montagnard de Vincent d'Indy, Espana et la Bourr√©e fantasque d'Emmanuel Chabrier, les Nocturnes de Debussy, la Valse de Ravel. Et m√™me Doubles de Pierre Boulez, une commande d'Igor Mark√©vitch qui resta cinq ans au pupitre de l'orchestre.

    Les mauvais moments sont oubliés, même si le statut associatif (dont Sado dit " qu'il garantit l'engagement et la disponibilité de chacun ") n'est pas des plus faciles, sur la durée. Mais il n'y a que la foi qui sauve.

    Pour cet anniversaire, les amis sont l√†, et pas seulement ceux du "¬†classique¬†"¬†: le violoniste Didier Lockwood, l'accord√©oniste Richard Galliano swinguent √† leur mani√®re, Michel Fugain, Bernard Lavilliers, William Sheller y vont d'une chanson¬†; et Bernstein (ouverture de Candide), Debussy (Nuages et F√™tes), Chabrier (Espana), Satie (Gymnop√©die n¬į¬†1 orchestr√©e par Debussy, au programme du nouvel enregistrement √† para√ģtre chez Erato) repr√©sentent l'autre versant. Dans les deux cas, le public est √† la f√™te.

    Terminer la soirée avec la deuxième suite de Bacchus et Ariane est une merveilleuse idée, ne serait-ce que parce qu'Albert Roussel est toujours à redécouvrir. En guise de bis, une version " happening " du Boléro ravélien, dont les instrumentistes quittent leur pupitre les uns après les autres, ne laissant en présence qu'un percussionniste
    et Sado jouant de la fl√Ľte √† bec.

    Certes, le chef, ce soir, en fait des tonnes, fier d'entendre " son " orchestre sonner fièrement ; et l'on met quelques coquetteries avec la justesse de la part des solistes des cordes sur le compte d'un trop-plein de joie. Mais que diable, on n'a pas tous les jours 120 ans !




    Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
    Le 30/09/2001
    Michel PAROUTY

    Anniversaire des 120 ans de l'Orchestre des concerts Lamoureux.
    Orchestre des concerts Lamoureux
    Direction Yutaka Sado.
    Avec Didier Lockwood, Richard Galliano, Michel Fugain, Bernard Lavilliers et William Sheller.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com