altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 18 novembre 2018

Concert de célébration du vingt-cinquième anniversaire de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Le Philhar' sinon rien
© Radio-France / Christophe Abramowitz

C'est décidément la saison des anniversaires. Peu après l'Orchestre National des Pays de Loire et juste avant l'Orchestre des concerts Lamoureux, le Philharmonique de Radio France célèbrait sa vingt-cinquième année avec une " 2e symphonie " de Mahler et Myung-Whun Chung pour souffler les bougies.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 28/09/2001
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tout en finesse

  • Couple enchanté

  • Du gris terne au rose bonbon

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour ce demi-cinquantenaire fête, il y eut un discours de Jean-Marie Cavada, un gros gâteau avec vingt-cinq bougies apporté sur scène à la fin du concert et des applaudissements sans fin du public.

    Riche, onctueuse, mais de goût subtil et qui ne pèse pas sur l'estomac, la 2e symphonie de Mahler est probablement l'oeuvre idéale pour pareille circonstance et pour le Philharmonique en particulier.

    Elle permet en effet d'apprécier autant de solos que de tutti sous de multiples formes. Une sorte de revue générale d'un orchestre sous tous ses aspects. Pour le Philharmonique en particulier, c'était l'occasion de montrer une fois de plus le travail de fond initié avec Marek Janowski dans un type de répertoire qui n'était pas le sien à l'origine mais qui est aujourd'hui le terrain sur lequel se joue la réputation des grandes formations internationales.

    Si Mahler n'est peut-être pas le compositeur avec lequel Chung s'est le mieux illustré, il a su maîtriser ce soir-là l'ensemble de ces énormes masses sonores, sans partition devant les yeux, avec une énergie et un savoir faire dignes des plus grands.

    La qualité du son de l'orchestre, celle des choeurs, celle des multiples interventions de solistes instrumentaux, notamment pour la petite et la grande harmonie, les choix d'accentuation et de dynamique du chef, tout contribuait à donner une belle lecture de cette oeuvre complexe, ambitieuse, aux mouvements d'une durée très inégale, aux développements thématiques sophistiqués mais que le chef sut rendre clairs et vivants sans qu'ils perdent de leur poésie, dans un souffle sans faiblesse.

    Les interventions de Mariana Lipovsek et de Ruth Ziesak, qui remplaçait en dernière minute Olga Orgonasova, achevaient de donner à cette célébration musicale une tenue des plus enviables et suscitait des commentaires qui n'étaient guère en la faveur du concert du National entendu la veille.

    S'il ne fallait qu'un orchestre pour Radio-France, n'en déplaise à son nouveau directeur musicial René K?ring, ce serait le Philharmonique ; sinon rien.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 28/09/2001
    Gérard MANNONI

    Concert de célébration du vingt-cinquième anniversaire de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.
    Gustav Mahler : " 2e symphonie "

    Orchestre Philharmonique de Radio France
    Choeur de Radio France
    Ruth Ziesak, soprano - Marjana Lipovsek, alto
    Myung-Whun Chung, direction

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com