altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 14 juillet 2020

Finale du Wigmore Hall International Song Competition, édition 2001.

Un talent qui ne pèse pas son prix

Depuis 1997, le prestigieux Wigmore Hall de Londres organise un concours de mélodie biennal. Cette troisième édition a permis à de jeunes chanteurs de grand talent de chanter devant un public averti et un jury prestigieux composé de grands musiciens. Mais, la remise des prix réserva de nombreuses surprises.
 

Wigmore Hall, London
Le 15/09/2001
Christine LETEUX
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • R√©ouverture

  • Des t√©n√®bres √† la lumi√®re

  • R√©chauffement climatique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le Wigmore Hall est probablement la salle de concert de musique de chambre europ√©enne la plus r√©put√©e aussi bien pour son acoustique que pour la qualit√© de ses programmes. Tous les deux ans s'y d√©roulent un concours de m√©lodies et Lieder dont le laur√©at re√ßoit, outre une gratification financi√®re, et la possibilit√© de se produire en r√©cital dans cette m√™me salle.

    Pour l'édition 2001, les quatre finalistes devaient faire montre de leur versatilité en chantant dans au moins trois langues, l'allemand étant obligatoire. Le premier candidat, un baryton canadien doté d'une jolie voix lyrique légère, fut manifestement sous l'emprise du trac dans le cycle Beethovenien An die ferne Geliebte.

    Les quelques m√©lodies de Faur√© qu'il interpr√©ta ensuite d√©montr√®rent son fran√ßais irr√©prochable. Mais il ne se d√©boutonna compl√®tement que dans la m√©lodie finale o√Ļ la verve du compositeur Bolcom rappelle celle de Kurt Weill. Un chanteur encore un peu immature.

    Elle aussi canadienne, la soprano Measha Brueggergosman se r√©v√©la au contraire d√©j√† tr√®s professionnelle, abordant avec une grande d√©contraction et un instrument vocal parfaitement contr√īl√©, un programme tr√®s relev√© s'√©talant de Berlioz √† Turina. Ses trois Wesendonck lieder de Wagner furent le sommet de son r√©cital.

    √Ä l'inverse, on se demande comment le t√©nor britannique Daniel Norman a pu atteindre la finale avec une voix aussi m√©diocre. Son timbre ingrat et nasillard paru r√©dhibitoire pour rendre compte des subtilit√©s de Schumann ou de Faur√© ; en d√©pit des meilleures intentions musicales.

    Contraste absolu avec le dernier candidat, l'américain Erik Nelson Werner qui s'exprime avec la plus grande aisance dans un registre baryton-basse de la plus belle eau. En écoutant son programme grave et sombre, on comprend que les leçons reçues de Dietrich Fischer-Dieskau et Thomas Quasthoff ont été parfaitement assimilés.

    Son interpr√©tation du lied de Brahms Wie rafft'ich mich auf in der Nacht fut prenante de bout en bout et il fut le seul comp√©titeur √† affronter la langue russe avec une m√©lodie de Chostakovitch ; irr√©prochablement slave.

    Les d√©lib√©rations du jury s'√©tir√®rent deux bonnes heures au lieu des soixante minutes pr√©vues. Verdict : pas de premier prix cette ann√©e du fait des divisions au sein du jury. √Ä la soprano fut octroy√© un deuxi√®me prix m√©rit√©, les troisi√®me et quatri√®me √©churent respectivement au baryton et au baryton-basse, quant au t√©nor, il dut se contenter d'un prix sp√©cial de consolation.

    Mais le public pour sa part décerna son prix au baryton-basse américain Erik Nelson Werner qui méritait, à mon sens mieux, qu'un quatrième prix. Mais si son talent ne pèse son juste prix, gageons qu'il va rapidement se réévaluer dans un proche avenir.




    Wigmore Hall, London
    Le 15/09/2001
    Christine LETEUX

    Finale du Wigmore Hall International Song Competition, édition 2001.
    Jury : Graham Johnson, Elly Ameling, Dalton Baldwin, Matthias Goerne, Felicity Palmer, William Lyne, Dr Ralph Kohn, Mark Brown.

    Tyler Duncan, Canadien, baryton
    Beethoven, Fauré, Bolcom
    Troisième Prix

    Measha Brueggergosman, Canadienne, soprano
    Berlioz, Wagner, Wolf, Turina
    Deuxième Prix

    Daniel Norman, Britannique, ténor
    Schumann, Fauré, Philips
    Prix Spécial du Jury (de consolation)

    Erik Nelson Werner, Américain, baryton-basse
    Vaughan Williams, Pfitzner, Brahms, Barber, Chostakovitch, Fortner
    Quatrième Prix et Prix du Public

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com