altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 24 octobre 2020

RĂ©cital de la soprano Felicity Lott en compagnie du pianiste Graham Johnson au Wigmore Hall de Londres.


L'exquise béchamel
de Dame Felicity

© Wigmore Hall

(© Wigmore Hall)

Ce mois-ci, Dame Felicity Lott donnait un récital de chansons d'amours au Wigmore Hall de Londres, dans un programme qui ressemblait à la “ béchamel infernale ” chère à Michel Audiard. En effet, comment réunir une brochette si improbable composée de Cole Porter, Brahms, Maurice Yvain, Satie, Mahler ou Vaughan Williams ?
 

Wigmore Hall, London
Le 08/10/2001
Christine LETEUX
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint François SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant Görge…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • VĂŞtue avec la divine Ă©lĂ©gance d'une Danielle Darrieux dans Madame De
    , Dame Felicity chante l'amour vu par des compositeurs du XIXe et XXe siècle avec ce qu'il faut d'ironie et de charme, comme si elle avait le pouvoir d'ĂŞtre successivement Elizabeth Schwarzkopf, Yvonne Printemps et Suzy Delair.

    Le petit matin commence avec la mĂ©lodie grecque de Ravel, le rĂ©veil de la mariĂ©e. Lui succède une rare Die Spröde de l'allemand Edmund Nick au lieu de la cĂ©lèbre version du poème de Goethe par Hugo Wolf ; cette bergère-lĂ  n'a pas Ă  rougir de la comparaison.

    La villanelle de Berlioz pose quelques problèmes de tessiture à Dame Felicity qui est désormais mieux à son aise dans les tessitures plus graves telles que celle de L'ombre des arbres de Debussy.

    La première partie se termine par une délicieuse interprétation d'un air de l'opérette Eine Frau, die weiss was sie will d'Oscar Straus. Capable de débobiner des potins mondains avec une grâce communicative, Felicity est ici une étourdissante commère.

    Avec L'heure exquise de Verlaine mise en musique par Reynaldo Hahn, la cantatrice démontre une fois de plus sa connaissance intime de la langue et de la musique française. La divette est de retour avec une sautillante Diva de l'Empire de Satie prête à ensorceler tous les dandys.

    Après de nostalgiques mĂ©lodies de FaurĂ© et Roussel, Dame Felicity aborde Maurice Yvain, grâce auquel on se retrouve illico dans l'atmosphère du Quai des Orfèvres ; et pour cause, le texte de Je chante la nuit est du cinĂ©aste Henri-Georges Clouzot, pas moins.

    Nouveau contraste avec la Danse macabre de Saint-SaĂ«ns, suivie sans transition par le cĂ©lĂ©brissime Night and Day de Cole Porter. MĂ©lange des genres ? En tout cas, les applaudissements nourris ont montrĂ© que le public a adorĂ© cette bĂ©chamel. Il fut resservi avec un savoureux J'ai deux amants puis une goĂ»teuse SĂ©rĂ©nade de Gounod.

    Alors finalement, quoi de commun dans cette brochette improbable de compositeurs ? Rien d'autre que l'amour de la plus française des chanteuses anglaises, toujours aussi exquise.




    Wigmore Hall, London
    Le 08/10/2001
    Christine LETEUX

    RĂ©cital de la soprano Felicity Lott en compagnie du pianiste Graham Johnson au Wigmore Hall de Londres.
    Night & Day : Love songs round the clock

    Graham Peel The early morning
    Maurice Ravel Le réveil de la mariée
    Gustav Mahler FrĂĽhlingsmorgen
    Georges Bizet Chanson d'avril
    Edmund Nick Die Spröde
    Hector Berlioz Villanelle
    Claude Debussy L'ombre des arbres
    Ralph Vaughan Williams Silent noon
    Richard Strauss In goldener FĂĽlle
    John Ireland The trellis
    Frank Bridge Go not, happy day
    Oscar Straus Warum soll eine Frau kein Verhältnis haben ?
    Reynaldo Hahn L'heure exquise
    Roger Quilter Now sleeps the crimson petal
    Robert Schumann Schöne Fremde
    Johannes Brahms Der Gang zum Liebchen
    Erik Satie La Diva de l'Empire
    Samuel Barber Sure in this shining night
    Gabriel Fauré Soir
    Albert Roussel Le bachelier de Salamanque
    Maurice Yvain Je chante la nuit
    Camille Saint-Saëns Danse macabre
    Hugo Wolf Heut' Nacht erhob ich mich um Mitternacht
    Cole Porter Night and day

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com