altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 02 juillet 2020

Journ√©es Michel-Richard de Lalande √† la Chapelle Royale du ch√Ęteau de Versailles et au th√©√Ętre du Palais-Royal de Paris les 6 & 15 octobre.

Les secondes surprises de Lalande

En dépit de l'envieux Lully et de quelques autres, Louis XIV l'avait choisi pour en faire son surintendant musical à la mort du Florentin, alors qu'il avait tout juste 31 ans. Pour la seconde fois en 11 ans, le Centre baroque de Versailles a mis Michel-Richard de Lalande à l'affiche de ses journées nationales. Une récidive amplement justifiée.
 

Le 15/10/2001
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Des t√©n√®bres √† la lumi√®re

  • R√©chauffement climatique

  • Pas si muet

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Avant tout, l'artiste est le portrait a contrario de "¬†Monsieur Baptiste¬†" (comme e√Ľt √©crit la ch√®re Marquise de Lully). A l'intrigant retors, de moralit√©¬†douteuse, succ√®de un homme rang√©, discret, d'une vraie pi√©t√© dont on a pas fini de d√©couvrir le g√©nie, en particulier dans sa musique sacr√©e.

    Lalande a su gagner l'estime du monarque sans coup tordu, par son seul m√©rite¬†; avant de se faire l'officiant d'un Versailles marqu√© par les √©preuves, les souffrances, le malheur. Autres temps, autres moeurs. L'image d'un Roi jeune et victorieux, tout √† ses plaisirs et √† ses ma√ģtresses √† scandale, n'est plus √† pr√©sent qu'un souvenir qu'une cour endeuill√©e cherche √† occulter, √† bannir.

    Dans ce d√©cor √©difiant et raidi ¬Ė ascendant Madame de Maintenon oblige ¬Ė Lalande, tout naturellement, sera le chantre du sanctuaire, jouant en expert de la technique du double choeur qu'il associe, le cas √©ch√©ant, √† d'autres modes d'√©criture virtuose.

    Pr√©cis√©ment, on ne peut r√™ver travail plus idiomatique que celui propos√© par Martin Gester qui, √† la t√™te du Parlement de Musique et de la Ma√ģtrise de Bretagne, r√©veillait quatre de ses grands motets. Un r√©pertoire de d√©votion et d'apparat qui prenait toute sa dimension dans le noble environnement de la Chapelle royale. Que ce soit dans l'√©lan festif de l'Exaltabo Domino ou dans les figures dramatiques du Deus Noster Refugium¬†: un vrai mod√®le de th√©√Ętre liturgique avec ses turbulences concitato (agit√©), plus ou moins transpos√©es du baroque italien.

    Et puis, le soir venu, le m√™me de Lalande cultivait sa diff√©rence doloriste dans des Le√ßons de T√©n√®bres tout √† fait dignes d'√™tre oppos√©es aux "¬†T√©n√®bres¬†" sign√©es Charpentier et Couperin, parmi d'autres. Un brasier p√©nitentiel br√Ľle l√†, qu'attisait de l'int√©rieur la lecture tr√®s introvertie du Po√®me Harmonique sous la conduite de Vincent Dumestre, toujours attentif, de son th√©orbe, aux figurations d√©sol√©es du "¬†dessus¬†" de Claire Lefilli√Ętre.

    Enfin, pour que le portrait musical f√Ľt complet, ces journ√©es de Lalande n'oubliaient pas le sourire du divertissement profane. Avec le concert de la Simphonie du Marais qui d√©laissait Versailles pour le Th√©√Ętre du Palais-Royal (r√©sultat d'un partenariat avec le Festival de Pontoise et les Concerts du Palais-Royal).

    Une soir√©e certes perfectible, mais dont les na√Įvet√©s (le personnage du guide), les d√©faillances vocales (√† l'exception du rayonnant "¬†dessus¬†" de Fran√ßoise Masset) et les fausses notes n'entamaient pas l'√©lan premier, ni la ferveur communicative, tant chez Lully (une Grotte de Versailles un brin convenue) que chez son cadet (des Fontaines de Versailles joliment accomplies, lib√©r√©es).

    Reste que les deux surintendants royaux y auraient s√Ľrement trouv√© mati√®re √† taper de la canne.




    Le 15/10/2001
    Roger TELLART

    Journ√©es Michel-Richard de Lalande √† la Chapelle Royale du ch√Ęteau de Versailles et au th√©√Ętre du Palais-Royal de Paris les 6 & 15 octobre.
    Michel-Richard de Lalande : 4 Grands motets
    Ma√ģtrise de Bretagne,
    Parlement de Musique
    Direction : Martin Gester

    Michel-Richard de Lalande : Leçons de Ténèbres
    Le Poème Harmonique
    Direction : Vincent Dumestre
    Avec Claire Lefilli√Ętre, soprano

    Jean-Baptiste Lully : La Grotte de Versailles
    Michel-Richard de Lalande : Les Fontaines de Versailles
    La Simphonie du Marais
    Direction : Hugo Reyne

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com