altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 09 décembre 2019

Concert de l'Orchestre de Chambre d'Europe dirigé par Nikolaus Harnoncourt.

L'expérience Harnoncourt
© Warner Classics

© Warner Classics

Après la magistrale réussite de son intégrale des symphonies de Beethoven, Nikolaus Harnoncourt s'apprête à enregistrer les concertos pour piano. Surprise, il a choisi l'un des pianistes titulaire de l'Ensemble Intercontemporain : Pierre-Laurent Aimard. Un récent concert à la Cité de la Musique donnait une première idée de leur association.
 

Cité de la Musique, Paris
Le 14/11/2001
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Carnage light

  • Construire un toit

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Programme tout romantique pour deux musiciens s'√©tant fait un nom, √† l'origine au moins, dans la musique d'autres p√©riodes. Nikolaus Harnoncourt fut longtemps l'un des papes du renouveau baroque, m√™me s'il a totalement diversifi√© son champ d'action depuis.

    Pierre-Laurent Aimard, quant √† lui, porte surtout " l'estampille " de sp√©cialiste du r√©pertoire contemporain. Quant √† l'Orchestre de Chambre d'Europe, fond√© par Claudio Abbado, il f√™tait ses dix ans. De cette curieuse association a r√©sult√© un concert √©trange lui aussi, pas vraiment r√©ussi mais pas du tout rat√© pour autant.

    De l'Ouverture de Coriolan de Beethoven, Harnoncourt fait une pi√®ce √† l'esth√©tique presque XVIIIe si√®cle, tr√®s subtile, tr√®s raffin√©e, toute en tension et en drames. L'orchestre produit une sonorit√© remarquablement homog√®ne et la coh√©sion n'est jamais prise en d√©faut. Harnoncourt garde un contr√īle tr√®s intelligent des dynamiques et la conclusion qu'il conduit pianissimo produit un effet remarquable.

    Pour le premier concerto pour piano de Beethoven, Pierre-Laurent Aimard s'efforce lui aussi de trouver des climats et des sonorit√©s qui tirent l'oeuvre au maximum vers la p√©riode classique. Sa lecture est d'une probit√© irr√©prochable et on est heureux d'entendre que ce grand technicien du clavier sait aussi phraser √† la mani√®re de Mozart. Mais justement, cette option offre-t-elle √† la partition la plus large latitute pour prendre toute son ampleur et son rayonnement. ?

    Les structures sont parfaitement mises en place, bien d√©finies, il ne manque pas une double croche, mais si l'on songe par exemple √† ce qu'un Barenbo√Įm ou un Schiff peuvent faire avec les m√™mes notes, on reste assez perplexe. Et c'est encore la perplexit√© qui domine avec la lecture si peu engag√©e qu'Harnoncourt donne de la premi√®re symphonie " Le Printemps " de Schumann.

    Est-ce un univers qui lui √©chappe, ou bien veut-il vraiment garder ses distances ? M√™me les passages les plus typiquement schumaniens sont mis √† plat, avec une volont√© √©vidente de ne pas laisser emporter par un quelconque sentimentalisme, ni aucun transport ou passions, par d√©finition excessives, impulsives, bref romantiques.

    On admire encore la technique de direction d'orchestre, la qualit√© de tous les pupitres et en particulier des bois, mais la d√©mesure ou simplement le r√™ve restent au vestiaire, au moins quant √† ceux qui aiment Schumann pour ses passions et sa capacit√© d'√©vasion po√©tique. On se souvient pourtant d'un concerto autrement plus br√Ľlant du m√™me Schumann avec Martha Argerich (Teldec).

    Mais qu'il emporte ou non la conviction, chaque concert d'Harnoncourt est une exp√©rience toujours surprenante : celle d'entendre des oeuvres que l'on conna√ģt depuis l'enfance soudain redevenues √©trang√®res et comme neuves. Combien de chefs poss√®dent une telle capacit√© de remise en cause pass√© 70 ans ?




    Cité de la Musique, Paris
    Le 14/11/2001
    Gérard MANNONI

    Concert de l'Orchestre de Chambre d'Europe dirigé par Nikolaus Harnoncourt.
    Ludwig van Beethoven : Ouverture de Coriolan, Premier Concerto pour piano
    Robert Schumann : premi√®re symphonie " Le Printemps "
    Orchestre de Chambre d'Europe
    Direction : Nikolaus Harnoncourt
    Pierre-Laurent Aimard, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com