altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 novembre 2019

Concert de Philippe Herreweghe √† la t√™te de l'Orchestre des Champs-√Člys√©es, le Collegium Vocale de Gand et la La Chapelle Royale au Festival d'Art Sacr√© de Paris.

Symphonie ante-paradisum
© Michel Garnier

Il y a treize ans, Philippe Herreweghe, "¬†sp√©cialiste du r√©pertoire ancien¬†" s'√©tait distingu√© en pr√©sentant puis enregistrant, avec La Chapelle Royale et l'Ensemble Musique Oblique, la "¬†version originale¬†" du Requiem de Faur√©. Il s'appr√™te maintenant √† enregistrer la seconde version et la r√īde actuellement en tourn√©e.
 

Eglise Saint-Roch, Paris
Le 22/11/2001
Philippe VENTURINI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • M√©lancolie d‚Äôestampes

  • Lustre de Pennsylvanie

  • Comic strip

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Dat√©e des ann√©es 1893-1894, la premi√®re version du Requiem requiert un effectif instrumental r√©duit, sans violons ni bois. Aujourd'hui, le chef belge ose la version la plus connue, celle de 1900, plus "¬†symphonique¬†" (quatre cors, deux fl√Ľtes, deux clarinettes, deux bassons, des violons √† la place d'un violon solo dans le Sanctus).

    À l'issue de sa tournée européenne, il la confiera aux microphones de son éditeur (Harmonia Mundi) dans la salle de "l'Arsenal " à Metz.

    Paradoxalement, cette version dilatée, sans doute suggérée par l'éditeur Hamelle pour conquérir les salles de concerts, fut présentée dans le cadre du Festival d'Art sacré en l'église Saint Roch, un des pires brouillards acoustiques de la capitale.

    Heureusement, Philippe Herreweghe et ses musiciens ont su triompher d'une réverbération importune et présenter une lecture exemplaire de tenue, de subtilité et de justesse expressive. Le geste cursif et les idées claires, Herreweghe choisit des tempos allants, refuse le pathos et les poses larmoyantes.

    La beauté diaphane de la musique de Fauré n'en resplendit que davantage. On remarque une prononciation " gallicane " du latin (Pie " Jésus " et non " Iézou ") et une disposition singulière de l'ensemble : altos à gauche, violons à droite, les deux solistes au milieu de l'orchestre, sur la gauche, près des cuivres.

    Y a-t-il distorsion entre l'√©dition adopt√©e, le lieu et le ton voulu, entre les moyens symphoniques et l'humilit√© du propos¬†? Peut-√™tre, parfois. L'interpr√©tation d'Herreweghe et de son √©quipe montre, quoi qu'il en soit, une s√Ľret√© stylistique, une homog√©n√©it√© des pupitres et une ductilit√© chorale (merveilleux t√©nors) admirables.

    En soliste, Johannette Zomer ma√ģtrise son vibrato mais √©vite la caricature du bambin, alors que Stephan Genz marque ses deux interventions par sa subtilit√© et sa sant√© vocales.

    En premi√®re partie, Philippe Herreweghe et l'Orchestre des Champs-√Člys√©es ont fi√®rement soutenu les pr√©tentions plomb√©es de la Symphonie en r√© mineur de C√©sar Franck. Malgr√© le handicap d'une acoustique qui rel√®gue le solo de hautbois au fin fond de la sacristie, les musiciens ont fait montre d'une belle coh√©sion et d'une salutaire spontan√©it√©.

    Le programme annon√ßait Faur√© puis Franck. Pour √©viter une seconde partie de concert d√©sert√©e, Philippe Herreweghe a eu raison d'inverser cet ordre sous peine de quoi la symphonie e√Ľt paru post-mortem. Ici, elle fut ante-paradisum.




    Eglise Saint-Roch, Paris
    Le 22/11/2001
    Philippe VENTURINI

    Concert de Philippe Herreweghe √† la t√™te de l'Orchestre des Champs-√Člys√©es, le Collegium Vocale de Gand et la La Chapelle Royale au Festival d'Art Sacr√© de Paris.
    César Franck : Symphonie en ré mineur
    Gabriel Fauré : Requiem (version 1900)
    Orchestre des Champs-√Člys√©es
    Collegium Vocale de Gand
    La Chapelle Royale
    Direction : Philippe Herreweghe
    Avec Johannette Zomer, soprano et Stephan Genz, baryton.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com