altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 08 décembre 2019

Concert de l'An 2000 au Grand-Théâtre de Genève

L'an 2000 exotique et crémeux

L'Orient en musique est un thème inépuisable. Mais qu'est-ce que l'Orient ? Sinon un rêve d'ailleurs, un besoin de dépaysement pour tout homme qui croit encore que l'Europe est le centre du monde ! Un rêve une fois de plus recommencé le 6 janvier dernier à Genève.
 

Victoria Hall, Genève
Le 06/01/2000
Antoine Livio (1931-2001)
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Carnage light

  • Construire un toit

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Beau thème donc, à peine passéiste voire colonialiste, mais que l'Association genevoise des Amis de l'OSR a voulu suivre trop à la lettre, en choisissant non seulement des pages parmi les plus connues de l'orientalisme musical, mais encore en invitant des artistes venus précisément d'Orient. Et puisque l'Europe centrale fait figure d'après dictionnaire le Robert "d'Europe orientale", donc d'Orient. Sergeï Leiferkus était donc tout à fait à sa place, sinon en voix ! Prenons Lakmé, Thaïs, Les Pêcheurs de Perles et l'on a une première partie de musique française, un rien kitch ! or à ce propos il eût été aisé d'opter pour un ou deux chef-d'oeuvre d'un niveau plus élevé : je songe à la Symphonie japonaise de Gallois-Montbrun ou aux Poèmes pour Mi de Messiaen. Toutefois c'était le Concert du nouvel An et la facilité était de mise ! L'OSR fut parfait, chaque musicien s'en donnant à coeur joie, faisant même "la-la-la", quand l'extrait l'imposait, comme l'ineffable Sur un marché persant de Ketelbey. Les pièces pour orchestre seul furent du reste un beau moment de musique. Et Fabio Luisi donnait l'impression agréable de bien s'amuser. Malheureusement, il eût été plus agréable de comprendre un tout petit peu ce qui était chanté. Ne faisons pas de jaloux, les trois solistes furent à des titres divers tous exécrables. Orient ou pas Orient, la musique française est d'abord ce savant alliage de texte et de mélodie : les auditeurs doivent comprendre et les chanteurs faire les notes, ce qui ne fut pas toujours le cas. Hélàs ! la seconde partie n'arrangea pas les choses. Les extraits du Pays du Sourire, chantés dans la langue de Lehar, auraient pu l'être par un de ces ténors chinois qui font merveille à Salzbourg et à Vienne. Puis il y eut des extraits de Rubinstein, Rimski-Korsakov et Rachmaninov. Or il existe une musique russe orientalisante, mais ce n'est pas celle-là qui nous fut offerte. Enfin quatre bis, le dernier trio des Pêcheurs de Perles furent la cerise sur un gateau un rien trop crémeux.




    Victoria Hall, Genève
    Le 06/01/2000
    Antoine Livio (1931-2001)

    Concert de l'An 2000 au Grand-Théâtre de Genève
    Parfums d'Orient
    Orchestre de la Suisse Romande
    Fabio Luisi, direction
    Dilbèr, soprano
    Keith Ikaia-Purdy, ténor
    Sergeï Leiferkus, basse

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com