altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 15 octobre 2019

Récital du pianiste Christian Zacharias.

Zacharias en blanc et noir
© D.R.

Peut-on imaginer univers plus diff√©rents que ceux de Claude Debussy le symboliste et de Domenico Scarlatti le baroque¬†? Pour son r√©cital du 25 novembre dernier, le pianiste Christian Zacharias avait pourtant choisi de les r√©unir sur les touches de son clavier. Un mariage insolite et plut√īt p√©rilleux.
 

Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
Le 27/11/2001
Juliette BUCH
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Les Indes en Italie

  • D√©luge sonore

  • Au th√©√Ętre ce soir

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Debussy ouvre le concert avec un Doctor Gradus ad Parnassum tempo vif-argent. Mais cette vivacit√© nuit √† l'intelligibilit√© du propos qui se veut ludique, voire ironique. Les pi√®ces suivantes du Children's corner comme les Images √©vitent cet √©cueil.

    Loin de ce sentimentalisme post-romantique dont Debussy a souvent été affublé, Zacharias mise sur la précision et la clarté. Pas " d'alanguissement fin de siècle ", pas d'artifices ni jeux de brouillard, sa lecture est rigoureuse, presque nue, peut-être un tantinet trop dépouillée mais riche d'une prosodie et d'un discours qui sonnent neufs. La partition n'aura jamais parue à la fois si moderne et si sèche.

    Si Debussy surprend et s√©duit pour sa nouveaut√©, Scarlatti √©tonne par une emphase th√©√Ętrale elle aussi inhabituelle. Est-ce √† nouveau une volont√© de "¬†modernisme¬†" qui pr√©side √† cette relecture ? Toujours est-il que Scarlatti avait rarement eu des allures si autoritaires, une poigne si Beethovenienne.

    Scarlatti doit-il se jouer piano ouvert ? Manifestement, Zacharias a choisi d'assumer pleinement le potientiel de son instrument. Il évite l'imitation du clavecin, sinon en économisant la pédale au profit de la technique de substitution des doigts pour tenir les sons.

    Pourtant, cet aggiornamento scarlattien sonne forc√©. Les rythmes ont souvent de gros sabots, les traits n'ont plus la gr√Ęce a√©rienne dont Zacharias est capable dans Mozart, les nombreuses c√©sures et ruptures de d√©bit semblent extorqu√©es injustement au texte musical.

    Autant Debussy débarrassé de son halo de brumes était captivant, autant ce Scarlatti frisant le pathos a semblé emprunté, un ensemble à l'image de ce récital décidément en blanc et noir.




    Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
    Le 27/11/2001
    Juliette BUCH

    Récital du pianiste Christian Zacharias.
    Claude Debussy : Children's Corner, Images Livre I & II
    Domenico Scarlatti : Douze sonates : Kirpatrick 126, K 108, K 450, K 474, K 406, K 455, K481, K 519, K 544, K 551, K 531, K 533.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com