altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 octobre 2019

Concert de l'ensemble A Sei Voci et de la Ma√ģtrise des Pays de Loire dirig√©s par Bernard Fabre-Garrus.


Une beauté désarmante
© D.R.

Bernard Fabre-Garrus (D.R.)

L'histoire de la musique est jalonnée de thèmes dont le succès est tel que tous les compositeurs se sentent obligés d'y ajouter leurs propres habits harmoniques. La chanson médiévale de l'Homme armé est de cette espèce. Bernard Fabre-Garrus et l'ensemble A Sei Voci viennent d'en démontrer à nouveau la richesse.
 

Eglise Saint-Germain-des-Prés, Paris
Le 27/11/2001
Christelle CAZAUX
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Quatre sur Six

  • Les Indes en Italie

  • D√©luge sonore

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La m√©lodie de la chanson l'Homme arm√© est un des "¬†tubes¬†" du r√©pertoire sacr√© de la seconde moiti√© du XVe si√®cle et au XVIe si√®cle. Entre¬†1465 et¬†1580, on recense ainsi pas moins de trente-cinq messes ayant pour Cantus firmus (expos√© m√©lodique en valeurs longues) cet air c√©l√®bre. Des compositeurs comme Dufay, Busnois, Ockeghem, Pierre de La Rue y ont trouv√© pr√©texte pour d√©ployer leur science du contrepoint.

    Loin de se soustraire à ce qui était devenu une sorte de passage obligé, Josquin a laissé deux messes sur l'Homme armé, sans doute écrites pendant son activité à la chapelle papale, au cours des quinze dernières années du XVe siècle.

    Ces deux messes ont d'ailleurs fait l'objet du dernier disque de l'ensemble vocal dirig√© par Bernard Fabre-Garrus, lequel venait conclure une s√©rie d'enregistrements consacr√©s aux oeuvres religieuses de Josquin. Nul doute, donc, que le concert donn√© en l'√©glise Saint-Germain-des-Pr√©s le 27¬†novembre dernier f√Ľt l'aboutissement d'un travail approfondi autour du c√©l√®bre compositeur franco-flamand.

    La première partie du programme était consacrée à la Missa super voces musicales, messe à ténor qui se rattache nettement à la tradition du XVe siècle, et dont la particularité tient à la migration de la mélodie de l'Homme armé sur cinq degrés successifs, de DO à LA.

    L'interprétation aurait peut-être gagné en précision si la partie de ténor, qui constitue la ligne structurante de la polyphonie, avait été mieux mise en valeur. Dans certaines parties, notamment le Credo, elle était noyée dans la complexité et la densité sonore de l'oeuvre.

    Malgré cette petite réserve, le choeur s'est montré particulièrement habile dans la conduite des phrases, souvent longues et mélismatiques. L'Agnus Dei final, véritable tour de force de l'écriture josquinienne, a été exécuté avec une rigueur formelle sans faille, mais jamais au détriment de l'expressivité du chant.

    D'une facture tout autre mais non moins savante, la Missa sexti toni se rattache plut√īt √† la technique de la paraphrase. En effet, la m√©lodie de l'Homme arm√© y est trait√©e avec une certaine libert√©, passant constamment d'une voix √† l'autre au lieu d'√™tre √©nonc√©e par la seule partie de t√©nor.

    Le caract√®re plus a√©r√© de la polyphonie aidant, l'interpr√©tation a paru plus pr√©cise que dans la Missa super voces musicales. La tessiture de la partition, rejet√©e vers le grave, ainsi que les nombreux passages √† deux ou trois voix d'o√Ļ la partie de superius est exclue (notamment dans le Gloria et le Credo) ont particuli√®rement mis en valeur le timbre des voix masculines d'A Sei Voci.

    Chaque messe √©tait pr√©c√©d√©e d'un hymne aux martyrs tir√© du r√©pertoire gr√©gorien et dirig√© par Bertrand Lemaire, directeur de la Ma√ģtrise des Pays de Loire, contribuant ainsi √† replacer cette musique dans son contexte historique.

    Beaucoup de musicologues s'accordent √† penser que l'utilisation du th√®me de cette chanson guerri√®re avait des implications politico-id√©ologiques¬†: elle appelait √† la fois les succ√®s militaires mais aussi la victoire sur les "¬†Infid√®les¬†". √Ä l'√©couter au XXIe¬†si√®cle avec les Sei Voci, une telle beaut√© vocale donnerait plut√īt envie de rendre les armes.




    Eglise Saint-Germain-des-Prés, Paris
    Le 27/11/2001
    Christelle CAZAUX

    Concert de l'ensemble A Sei Voci et de la Ma√ģtrise des Pays de Loire dirig√©s par Bernard Fabre-Garrus.
    Josquin Desprez : Messe l'Homme armé super voces musicales ; Messe l'Homme armé sexti toni
    Ensemble A Sei Voci
    Ma√ģtrise des Pays de Loire
    Direction : Bernard Fabre-Garrus

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com