altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 octobre 2018

L'Orfeo et Le Couronnement de Poppée au Théâtre de Saint-Quentin-en_Yvelines

Jean Claude Malgoire, apôtre monteverdien

Déjà sensible l'an passé, la Monteverdi-mania déferle un peu partout en France, le phénomène étant surtout annoncé pour les festivals de l'été puisque Beaune et Aix puiseront en juillet une très large part de leur programmation lyrique dans la trilogie du Crémonais.
 

Théâtre national, Saint-Quentin-en-Yvelines
Le 04/02/2000
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Patchwork vocal

  • Au-delà du miroir

  • Colossal combo

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • C'est pourtant au coeur de cet hiver maussade que Jean-Claude Malgoire a été le premier à entrer en campagne (à Saint-Quentin-en-Yvelines). Guerrier valeureux dans les deux derniers volets du triptyque, il a cependant buté sur le premier : cet Orfeo emblématique si difficile à réveiller dans sa géniale dualité. Cet opéra est en effet révélateur de toute modernité à la scène et, de l'autre toujours empreint d'un projet néo-platonicien voulant ressusciter la démarche de la tragédie antique.
    Avouons-le : notre époque a perdu le sens de ces débats humanistes et Malgoire qui intervient ici comme chef d'orchestre et metteur en scène (avec le concours de Nicolas Rivenq et Jacky Lautem) ne fait pas vraiment exception à la règle. D'autant que le principe du décor unique semble ignorer que plus de trente ans séparent notre " Opéra des Commencements " (l'Orfeo) des deux partitions vénitiennes de la fin. Or dans cette période, l'opéra est devenu un spectacle public -et non plus élitiste- avec l'ouverture des premiers théâtres à entrée payante à Venise.
    En revanche, le même décor - précisément, un palais vénitien - est parfaitement en phase avec le Retour d'Ulysse et le Couronnement de Poppée où Malgoire trouve tout naturellement ses marques de véritable stratège de l'orchestre, même si la formation la Grande Ecurie reste toujours un peu " courte " de son et de style. Dans les deux cas, le meilleur réside dans le bonheur vocal qui émane d'une double distribution très prometteuse. On apprécie le travail d'atelier dans lequel l'intuition du maître d'¦uvre excelle avec l'aide de noms déjà glorieux tel Nicolas Rivenq, très convaincant Ulysse sur l'aire de jeu. Il en émerge aussi une brassée de jeunes talents emmenés par Sandrine Rondot, ardente dans Poppée et vrillante Musica dans l'Orfeo. De toute évidence, elle possède la " pointure " d'une future star du concert baroque.




    Théâtre national, Saint-Quentin-en-Yvelines
    Le 04/02/2000
    Roger TELLART

    L'Orfeo et Le Couronnement de Poppée au Théâtre de Saint-Quentin-en_Yvelines
    L'Orfeo, le Retour d'Ulysse et le Couronnement de Poppée
    Direction : Jean Claude Malgoire
    Mise en scène : Jean Claude Malgoire, Jacky Lautem et Nicolas Rivenq (qui également chanteur dans la distribution, lire notre entretien avec l'artiste)
    Orchestre de la Grande Ecurie et la Chambre du Roi
    Atelier Lyrique de Tourcoing

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com