altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 mars 2019

Récital de l'ensemble Doulce Mémoire dans le cadre du cycle " Figures de Poésie " de Radio-France.

Des chansons trop doulces
© Eric Sebbag

© Eric Sebbag

Avec sa série de concerts gratuits placée sous le signe des " Figures de Poésie ", Radio France ne manquait pas d'ambition samedi et dimanche derniers. Celle-ci fut portée, entre autres, par l'ensemble Doulce Mémoire qui s'est lancé dans un vaste panorama couvrant trois siècles de chansons.
 

Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris
Le 19/01/2002
Juliette BUCH
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Berlioz décoloré

  • Pollini un jour...

  • Crossover à la Philharmonie

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Deux heures et demi pour brosser une vaste perspective de la Chanson Française du XVe au XVIIe siècle, le pari ne manquait pas de panache. Pour ce faire, l'ensemble Doulce Mémoire avait choisi de distinguer six parties : Chanson bourguignonne et chanson rustique, chansons nouvelles éditées par Pierre Attaingnant, Fortune de la Chanson Française en Europe, Ronsard et la Pléiade, Baïf et l'Académie de Poésie et de Musique et Chansons à Danser.

    A priori, la formation du flûtiste Denis Raisin-Dadre qui se consacre au répertoire médiéval et de la Renaissance depuis 1990 est ici tout à son affaire. Manifestement, le travail ici accompli paraît comme toujours conséquent, documenté et sérieux. Trop même, car l'ennui gagne rapidement face à un flux paisible de chansons souvent monocordes.

    Mais peut-on raisonnablement imaginer une telle unité de ton sur trois siècles ?

    La partie instrumentale est sans faille apparente mais également sans grande variété. Ne manque-t-il pas quelques percussions comme chez Savall ? Quant aux voix, elles manquent manifestement de corps, et leur refus de timbrer, surtout chez les sopranos, participe de l'atmosphère désincarnée qui plombe l'ensemble.

    Il y a ici de l'application, de la besogne, de la sagesse même, lesquels jurent constamment avec des thèmes dans l'ensemble amoureux voire érotiques et grivois ; bref, la chair était triste et l'on gagnera à relire les CD des Janequins pour en effacer le souvenir.

    On notera pourtant qu'à l'issue de ce concert-fleuve, les musiciens ont enfin consenti à esquisser quelque pas de danse. Ils ont pourtant prouvé ailleurs qu'ils s'y entendent parfaitement. Faudra-t-il en conclure qu'ils n'aiment que les chansons doulces ?




    Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris
    Le 19/01/2002
    Juliette BUCH

    Récital de l'ensemble Doulce Mémoire dans le cadre du cycle " Figures de Poésie " de Radio-France.
    De la chanson rustique (XVe siècle) à l'Académie de poésie et de musique. (XVIIe siècle) : oeuvres de Meschinot, Petrucci, Stokhem, Molinet, Sermisy, Marot, Cabezon, Créquillon, Rabelais, Janequin, Gombert, Ronsard, Castro, Bertrand, Chardavoine, Costeley, Mauduit, Lejeune, Certon, et auteurs anonymes


    Ensemble Doulce Mémoire :

    Anne Quentin, Véronique Bourin, soprano
    Marc Pontus, alto
    Lucien Kandel, ténor
    Thierry Peteau, baryton
    Philippe Roche, basse
    Philippe Vallepin, récitant
    William Dongois, flûte, cornet
    Elsa Frank, Jérémie Papasergio, Denis Raisin-Dadre, flûte, doulçaine
    Pascale Boquet, luth, guitare renaissance
    Direction : Denis Raisin-Dadre

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com