altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 23 septembre 2020

Nouvelle production de Maometto II de Gioacchino Rossini à l'Opéra du Rhin.

Mahométan favorable
© Alain Kaiser

© Alain Kaiser

Avec les récents développements de l'actualité, il est des ouvrages qui prennent une nouvelle dimension. C'est ce qui vient de se produire à l'Opéra du Rhin pour une nouvelle production de Maometto II, un ouvrage rare, pas tout à fait abouti, mais riche de Gioacchino Rossini.
 

Opéra du Rhin, Strasbourg
Le 28/01/2002
Pierre BREINER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour √† la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : R√©apprendre la coh√©sion

  • Salzbourg 2020 (4) : √Čvidence bruckn√©rienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Notons d'abord que Cyril Diederich et Daniel Slater, respectivement chef d'orchestre et metteur en sc√®ne, n'ont pas pieusement respect√© une partition dont le texte est difficile √† √©tablir. Des r√©visions port√©es √† m√™me le manuscrit autographe par Rossini lui-m√™me en sont la cause, mais aussi d'insignes faiblesses qui ont conduit le compositeur √† remanier profond√©ment l'ouvrage, pour en faire ce Si√®ge de Corinthe avec lequel il d√©buta √† Paris en 1826.

    Ainsi all√©g√©, ce Maometto est plus digeste et son deuxi√®me acte compte ind√©niablement de grandes pages dont un trio " familial " o√Ļ d'aucuns verront une c√©r√©monie initiatique sur les myst√®res de l'au-del√†. En effet, les protagonistes d√©ambulent c√©r√©monieusement autour d'une tombe, comme pour chercher en elle la force et l'inspiration de ceux qui ont d√©j√† rejoint le temps √©ternel.

    Pour le reste, la mise en sc√®ne de Daniel Slater est tr√®s lisible et favorise volontiers le spectacle, cela se traduit notamment par un final tr√®s " cape et d'√©p√©e ". Pourtant, loin d'√™tre un contre-sens, cette lecture mouvement√©e, mais parfois sensible, donne aux acteurs-chanteurs beaucoup de latitude pour d√©ployer leur talent.

    Difficile aussi de ne pas entendre dans le livret quelques résonances avec l'actualité récente, en particulier lorsque Maometto explique comment ses espions se sont implantés à Corinthe pour déstabiliser l'armée grecque et décoder son système de défense.

    Bien s√Ľr, l'action se situe au XVe si√®cle, et la soustraction des plans de remparts fortifi√©s n'est pas comparable √† l'obtention de brevets de pilotage pour Kamikaze ; pas plus que les Turcs volontiers sentimentaux de Rossini, ne puissent jamais √™tre soup√ßonn√©s de fanatisme moyen√Ęgeux, n'en d√©plaise √† la chronologie.

    Mais ce constat n√©cessaire √©tant pos√©, on note non sans stup√©faction que tous les st√©r√©otypes de l'Orient vus par l'Occident sont d√©j√† l√† : exotisme de pacotille, parfums outr√©s, couleurs bariol√©es
    et supplices (particulièrement celui du pal dont les croisés savaient aussi faire bon usage en Occident si l'on croit l'écrivain Amin Maalouf). Naturellement, on ne saurait oublier non plus que Rossini composa son Maometto, en pleine guerre contre l'empire ottoman.

    Aucune faiblesse dans une distribution o√Ļ se distingue particuli√®rement la prestation tant vocale que sc√©nique de Denis Sedov. √Ä 28 ans, sa maturit√© vocale hors du commun laisse augurer d'une carri√®re de premier rang. Son physique avantageux contribue √©galement √† rendre l'histoire cr√©dible. Qui ne c√©derait √† de telles avances ? Qui ne vendrait p√®re, fr√®re et mari pour de tels yeux, si ce n'est une h√©ro√Įne d'op√©ra ? Ici, une Irini Tsiradikis tr√®s concern√©e par le r√īle.

    Dans la fosse, le chef dirige un orchestre aux couleurs inattendues (les violoncelles) qui témoignent d'une forme grandissante de l'orchestre de Mulhouse. Pour le dépaysement, la qualité d'ensemble, mais aussi se rappeler une fois de plus que la barbarie est un sport universel, ce spectacle est de ceux avec lesquels on ne voit pas le mahométan passer.




    Opéra du Rhin, Strasbourg
    Le 28/01/2002
    Pierre BREINER

    Nouvelle production de Maometto II de Gioacchino Rossini à l'Opéra du Rhin.
    Orchestre symphonique de Mulhouse
    Direction : Cyril Diederich
    Mise en scène Daniel Slater

    Maometto : Denis Sedov
    Anna : Irini Tsirakidis
    Erisso : Stephen mark Brown

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com