altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 aoŻt 2019

Mtislav Rostropovitch et l'Orchestre de la Région PACA à la Salle Gaveau, Paris.

Rostro en contreplongée

Une apparition de Mtislav Rostropovitch créé toujours l'événement. Mais cette fois, à la Salle Gaveau, on faillit bien partir sur une déception, car le grand violoncelliste ne se rattrapa que dans l'ultime ligne droite.

 

Salle Gaveau, Paris
Le 08/03/2002
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2019 : Coitus interruptus

  • Salzbourg 2019 : Ňídipe par KO

  • Bayreuth 2019 (2) : Sur la route

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Les " bis " ont parfois du bon. Le vrai grand Rostropovitch, celui qui a boulevers√© l'art du violoncelle dans la deuxi√®me moiti√© du XXe si√®cle, qui a pu utiliser son universelle c√©l√©brit√© √† des fins multiples, humanitaires et promotionnelles notamment, nous l'avons retrouv√© quand il joua une sarabande de Bach en " bis ", apr√®s le Concerto en ut majeur de Haydn. L√†, ce fut le miracle absolu, √† tous √©gards. La simplicit√© totale et la sinc√©rit√© sans ombres, un phras√© de r√™ve, des inflexions de g√©nie, une sonorit√© irr√©elle, des nuances multiples mais vraies, et cette mani√®re de donner vie √† la musique, de la transformer en un propos universelle, compr√©hensible par tous dans l'instant, comme la plus √©mouvante des histoires qui nous serait cont√©e. Mais avouons que cet instant de bonheur se fit quelque peu attendre.
    Auparavant, il y eut par exemple un concerto de Haydn jou√© de mani√®re tr√®s technique, certes, mais assez indiff√©rente. On fut forc√©ment admiratif devant la vitesse des doigts et la pr√©cision du coup d'archet, mais l'√©motion n'√©tait pas au rendez-vous. Et elle le fut encore moins avec la Parabola concertante : Le P√®lerin enchant√©e, pour violoncelle et orchestre de Rodion Shedrin. Force est d'avouer que les bonnes intentions ne font pas toujours les meilleurs oeuvres, m√™me quand il s'agit de bons copains... Dans le domaine de la musique au m√®tre, cette pi√®ce ¬Ė heureusement pas tr√®s longue ¬Ė est assez exemplaire, et m√™me l'archet magique de Rostropovitch n'y pouvait rien.
    Mais ne soyons pas injuste, Rostro n'√©tait pas seul, et il convient de ne pas oublier pas que le concert commen√ßait par les Masques et Bergamasques et Faur√© et s'achevait par la premi√®re symphonie de Mendelssohn : l'orchestre eut donc une belle occasion de faire valoir ses qualit√©s. J'aurais aim√© pouvoir appr√©cier lesdites qualit√©s ¬Ė ou les d√©fauts ¬Ė de l'Orchestre R√©gional de Cannes Provence Alpes C√īte d'Azur, mais j'avoue que, plac√© au deuxi√®me rang tr√®s √† droite, c'est-√†-dire le nez sur les chaussures du deuxi√®me violoncelliste, je n'ai eu qu'une id√©e tr√®s vague de l'homog√©n√©it√© de l'ensemble, entendant essentiellement le dit violoncelliste et les contrebasses qui √©taient derri√®re. On sait que les soirs comme celui-ci, les places s'arrachent, mais si l'on veut que nous puissions faire notre m√©tier, encore faut-il veiller que nous soyons en condition d'entendre correctement. L'estrade de Gaveau est haute, et l'on est vraiment en √©tat d'inf√©riorit√© avec les musiciens sur la t√™te. Dommage, car Philippe Bender, vu d'en-dessous, avait l'air de se donner beaucoup de mal.




    Salle Gaveau, Paris
    Le 08/03/2002
    Gérard MANNONI

    Mtislav Rostropovitch et l'Orchestre de la Région PACA à la Salle Gaveau, Paris.
    Fauré, Shedrin, Haydn & Mendelssohn

    Mstislav Rostropovitch violoncelle
    Orchestre R√©gional de Cannes Provence Alpes C√īte d'Azur
    Philippe Bender direction

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com