altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 15 octobre 2019

Der Rosenkavalier à l'Opéra Bastille, Paris.

Trois roses pour un Chevalier
© Eric Mahoudeau

© Eric Mahoudeau

Nouvelle reprise de la production du Rosenkavalier par Herbert Wernicke, avec comme atout un trio féminin difficilement surpassable : Soile Isokosi en Maréchale, Angelika Kirchschlager en Octavian et Patrizia Ciofi en Sophie. Ajoutons un Orchestre et James Conlon en forme superlative, et nous tenons là une soirée mémorable.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 14/03/2002
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Les Indes en Italie

  • DĂ©luge sonore

  • Au théâtre ce soir

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Très brillante distribution pour cette troisième reprise de l'excellente production que signa Wernicke pour l'OpĂ©ra de Paris et le Festival de Salzbourg. Plus encore que le très habile jeu de dĂ©cors et de miroirs et que les costumes fin (ou dĂ©but ?) de siècle, c'est la direction d'acteurs que l'on admire dans ce spectacle aussi proche que possible du théâtre dramatique. Preuve, une fois encore, qu'il n'est pas besoin d'aller chercher une approche psychanalytique au trente sixième degrĂ© pour donner une lecture nouvelle, vraie et efficace d'un opĂ©ra de rĂ©pertoire. Chaque personnage est ici bien dĂ©fini, hors de toute routine, avec notamment un Baron Ochs qui, en restant fidèle Ă  sa tradition de rustre, garde quand mĂŞme un physique et une allure de gentilhomme.
    Pour la troisième fois, Franz Hawlata incarnait ce personnage finalement plus décalé par rapport à une certaine société qu'antipathique. Outre la direction de James Conlon remarquable de finesse et de charme, l'atout majeur de cette soirée était le trio féminin tenu par trois cantatrice de tout premier plan. Comme on s'y attendait, Soile Isokoski est une Maréchale idéale, certainement l'une de plus belles voix de cette génération. Angelica Kirchschlager incarne à tous égard un Octavian d'anthologie et Patricia Ciofi nous change agréablement des Sophie plus purement viennoises. Une vraiment belle soirée d'opéra, à laquelle pour la petite histoire, assistaient deux spectatrices enthousiastes, Barbara Bonney et Susan Graham, qui furent la première Sophie et le premier Octavian de cette production ici même !




    Opéra Bastille, Paris
    Le 14/03/2002
    GĂ©rard MANNONI

    Der Rosenkavalier à l'Opéra Bastille, Paris.
    Richard Strauss : Der Rosenkavalier

    James Conlon direction musicale
    Herbert Wernicke mise en scène, direction & costumes

    Avec Soile Isokoski (Die Feldmarschallin) – Franz Hawlata (Der Baron Ochs) – Angelica Kirchschlager (Octavian) – Peter Sidhom (Herr von Faninal) – Patrizia Ciofi (Sophie) – Valérie Millot (Marianne Leitmetzerin) – Serio Bertocchi (Valzacchi) – Elizabeth Lawrence (Annina) – Tito Beltram (Ein Sänger) – Stephen Richardson (Ein Polizeikommissar) – Wilfried Gahmlich (Der Haushofmeister bei der Feldmarschallin) – Franz Kaseman (Der Hausholmeister bei Faninal ) – Lynton Black (Ein Notar) – John Mac Master (Ein Wirt) – Claire Servian, Ghislaine Roux, Carla Vero (Drei Adelige Waisen) – Karen Wierzba (Ein Modelist) – Pascal Mesle (Ein Tierhändler).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com