altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 21 avril 2019

Projection de films muets accompagnés par le pianiste Térence Thiam.

Film muet, piano loquace

À l'occasion des vacances scolaires, le cycle Autour du piano conviait les mélomanes au cinéma. Pour l'occasion, la salle Cortot se transformait en salle obscure de quartier, façon années vingt avec grand écran sur scène, gros projecteur 16 mm au 1e rang, et surtout, un grand piano avec un musicien qui improvise.
 

Salle Cortot, Paris
Le 24/04/2002
Christian PETER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Carmen sans émoi

  • Lady Macbeth à moitié

  • La jeunesse de Manon

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Au programme, trois courts métrages d'une vingtaine de minutes chacun, choisis dans les filmographies de Charlie Chaplin et Buster Keaton. Tourné en 1915, une année à peine après son premier film, The Champion (Charlot boxeur) montre déjà toutes les facettes du célèbre vagabond au chapeau melon : Pierrot lunaire au grand coeur dans un monde hostile, il affronte des adversaires plus forts que lui dont il triomphe systématiquement grâce à la ruse, voire la roublardise (ah, le fer à cheval caché dans le gant de boxe
    ), le tout à un rythme effréné, ponctué de gags à répétitions : un régal inusable.

    The Immigrant (1917) utilise les mêmes recettes, mais cette fois sur fond de drame social, l'action débute sur le pont d'un paquebot emmenant des émigrés de toutes origines vers les Etats-Unis (on songe aux troisièmes classes du Titanic, mais ce navire-là arrive à bon port), et Charlot, se bat contre les méchants pour les beaux yeux d'une pauvre jeune fille.

    Avec Paleface (Buster contre les Indiens, 1921), on entre dans l'univers burlesque et inventif du grand Keaton, imperturbable, même dans les situations les plus dramatiques : ligoté, par exemple, à un poteau auquel les Indiens tentent de mettre le feu, sans jamais y parvenir.

    Pour accompagner ces trois petits chefs-d'oeuvre, Térence Thiam, « pianiste comique » accomplit de véritables prodiges : connaissant visiblement les films par coeur il improvise au gré de son inspiration un accompagnement aussi varié qu'inventif, alternant rythmes endiablés façon Ragtime durant les nombreuses scènes de poursuites, et tendres arpèges, notamment quand Charlot fait les yeux doux à sa belle


    Le piano sait se faire tour à tour sarcastique, menaçant, ironique, et mélancolique quand il le faut. Toujours en situation, il souligne, anticipe, commente l'action. Bien plus qu'une simple paraphrase il s'agit d'un véritable concert aux thèmes multiples et chatoyants, émaillés de références aussi diverses que pertinentes : ici on croit entendre du Gershwin, là du Satie. et quand la pellicule s'enraye, un gag de plus, involontaire celui-là, il fait patienter une salle ravie qui en redemande !

    On sort tout ragaillardi de cette promenade drôle et nostalgique, au bon vieux temps du cinéma muet. Ces séances, qui visent le jeune public, enchantent l'ensemble des spectateurs, toutes générations confondues.




    Salle Cortot, Paris
    Le 24/04/2002
    Christian PETER

    Projection de films muets accompagnés par le pianiste Térence Thiam.
    Autour du piano présente :
    Piano Cinéma
    Charlie Chaplin ? Buster Keaton
    Térence Thiam, pianiste.
    Programme :
    The Champion (Charlot Boxeur)
    The Immigrant (L'émigrant)
    Paleface (Buster Keaton contre les Indiens)
    Salle Cortot, 15 avril 2002.
    (Reprises : 16, 18, 19 avril à 14 heures et 16 heures, 20 avril, 14 heures)

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com