altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 août 2018

L'Anima del Filosofo au Théâtre de Caen

L'Anima del Filosofo de Haydn (pour)
© van appelghem

Ce Dramma per musica de Joseph Haydn n'est pas très connu, mais en dépit d'évidentes faiblesses dramaturgiques, il est l'un des plus profond du compositeur. C'est pourquoi il nous a paru intéressant de suivre la récente production du théâtre de Lausanne jusqu'à Caen. Les avis de nos critiques Michèle Larivière et Antoine Livio sont partagés.
 

Théâtre, Caen
Le 05/02/2000
Michèle LARIVIERE
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2018 (2) : Affreux, sales et méchants

  • Salzbourg 2018 (1) : Justice pour Josef K.

  • Bayreuth 2018 (2) : Libellules sous haute tension

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Oeuvre bien étrange que ce dernier opéra de Haydn composé à Londres en 1791 et sans doute inachevé. La dramaturgie est déséquilibrée. Toutes les clefs de l'action sont extrêmement courtes, pas d'airs pour enchanter Pluton dans la scène d'Orfeo aux enfers, un seul petit récitatif pour les retrouvailles d'Orfeo et Euridice ! Par contre, des airs importants et magnifiques quand il s'agit de réfléchir à sa destinée, que ce soit Euridice au tout début du 1er acte fuyant le prince Arideo, le couple jurant son amour éternel, le Roi Créonte constatant les limites de son libre arbitre ou encore Orfeo au 3e acte, encouragé par Genio : " si tu veux trouver Euridice, cherche dans la philosophie ". La justification du titre de l'opéra est bien là : " l'Anima del filosofo ". Cet opéra inégal n'a été créé qu'en 1951 à Florence avec Maria Callas et Erich Kleiber au pupitre. Stefan Grögler a su tirer parti de ces faiblesses en renforçant le drame intérieur d'Orfeo. Son Orfeo, comme Tamino doit traverser des épreuves avant de trouver la raison. Les choeurs aux accents Mozartiens sont tour à tour traités sur le mode de la tragédie grecque, ils commentent l'action et créent une distance théâtrale ou ils deviennent des personnages impliqués dans cette action. Genio, la Sybille, devient le double et le mentor d'Orfeo. Gaëlle Méchaly lui donne son énergie avec éclat, une voix acidulée et corsée à la fois qui tranche avec l'extrême finesse et demi-teinte des deux interprètes principaux.
    Le décor est superbe, inspiré des toiles de Rothko, avec des couleurs significatives, rouge pour la passion, jaune pour la raison, et de grands panneaux de tulle, frontière entre le visible et l'invisible. Un très beau drame intérieur !




    Théâtre, Caen
    Le 05/02/2000
    Michèle LARIVIERE

    L'Anima del Filosofo au Théâtre de Caen
    Orchestre de Caen
    Choeur de l'Opéra de Lausanne
    Direction musicale : Mark Foster,
    Mise en scène et décors : Stefan Grögler, assisté de Bénédicte Debilly
    Avec Mark Padmore (Orfeo), Sophie Daneman (Euridice), Peter Savidge (Creonte), Gaëlle Méchaly (Genio).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com