altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 07 décembre 2021

Concert Berlioz Ă  la Salle Pleyel, Paris

La résurrection de Francs Juges de Berlioz

John Nelson

Dans la foulée de l'ambitieux projet "Berlioz 2003" de l'orchestre de Paris, on a pu entendre, le 17 février dernier, le Te Deum et surtout de découvrir les fragments subsistants des Francs-Juges. La maestria de Berlioz s'y retrouve intacte même si l'on est frustré du peu de musique arraché à l'oubli.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 17/02/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Foisonnement lumineux

  • Voyage dans la nuit

  • Technicolor franco-russe

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le projet "Berlioz 2003" a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©voquĂ© dans ces colonnes pour son ouverture avec Symphonie fantastique magistralement dirigĂ©e par Yan-Pascal Tortelier (lire la critique d'Antoine Livio dans cette rubrique). Le 17 fĂ©vrier dernier, l'orchestre de Paris donnait Ă  entendre les fragments subsistants des Francs-Juges, et le Te Deum. Du premier, on connaĂ®t la brillante ouverture. Les quelques pages qui n'ont pas Ă©tĂ© dĂ©truites par leur auteur ont fait transpirer plusieurs musicologues et musiciens (parmi lesquels RenĂ© Koering). RĂ©sultat: cinq courts morceaux dont l'Ă©coute demeure très frustrante, mais qui dĂ©notent un sens aigu de l'Ă©criture chorale, et, ce qui n'est pas une surprise, un goĂ»t sĂ»r et affirmĂ© pour la couleur orchestrale et vocale, l'appariement des timbres, que ce soient ceux des instruments ou des solistes, la mezzo et la soprano (les excellentes Marie-Ange Todorovitch et Sophie Marin-Degor) Ă©tant particulièrement Ă  la fĂŞte. Si Donald Littaker, que l'on retrouve dans le "Tu ergo quaesumus" du Te Deum, est tout Ă  fait dĂ©cent, François Le Roux manque de vaillance et de mordant pour un rĂ´le hĂ©roĂŻque. Le Te Deum, qui nĂ©cessita, Ă  sa crĂ©ation, Ă  Saint-Eustache, sept cents exĂ©cutants, ne mĂ©nage ni les choeurs, ni les instrumentistes. Reconnaissons-lui de l'allure, de l'Ă©clat, dans une vision que John Nelson, grand berliozien devant l'Ă©ternel, a voulu enthousiaste et gĂ©nĂ©reuse, sans jamais solliciter une partition Ă  laquelle il a su donner sa juste respiration. Pour l'amour de Berlioz, que ne ferait-il pas?




    Salle Pleyel, Paris
    Le 17/02/2000
    Michel PAROUTY

    Concert Berlioz Ă  la Salle Pleyel, Paris
    Les Francs-Juges (extraits) et Te Deum d'Hector Berlioz
    Orchestre de Paris,
    Direction : John Nelson
    Choeur de l'Orchestre de Paris (direction : Arthur Oldham).
    Membres de la Maîtrise des Petits chanteurs de Paris (direction : Patrick Marco).
    Choeur d'enfants Francis Bardot.
    Avec Sophie Marin Degor (soprano), Marie-Ange Todorovitch (mezzo-soprano), Donald Littaker (ténor), François Le Roux (baryton).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com