altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 août 2018

Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein à Colombes

La chute du rêve américain

Spectacle attachant et sans prétention, Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein est une critique virevoltante de la société de consommation américaine. Avec en toile de fond, la solitude des lumières de la ville, d'un écran de cinéma et d'un couple sans amour, cette oeuvre rare est interprétée avec brio par des musiciens qui sautent allégrement du swing à l'opéra.
 

Salle des Fêtes et des Spectacles, Colombes
Le 05/03/2000
Michèle LARIVIERE
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2018 (2) : Affreux, sales et méchants

  • Salzbourg 2018 (1) : Justice pour Josef K.

  • Bayreuth 2018 (2) : Libellules sous haute tension

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • " Ah la belle vie ! une petite maison blanche, un Sheraton sofa, une décapotable, du dentifrice à la chlorophylle, un heureux mariage, un gentil petit garçon. " Au lendemain de la guerre, Bernstein commence à diriger les grands orchestres américains dont le New York Philharmonic, il collabore avec Jérôme Robbins et compose un opéra en un acte qui passe inaperçu et dont il signe lui-même le livret. Tragédie du désamour sur fond de critique acide de "l'American way of life", Trouble in Tahiti parie sur le mélange des genres. On perçoit un avant-goût de ce que sera West Side Story avec quelques réminiscences du Kurt Weill américain. Bernstein réserve des parties opératiques au couple (Dinah et Sam), avec des mélodies empreintes de nostalgie. Pour le trio que Bernstein considère comme un "choeur antique", le compositeur dispense le swing, la danse et les claquettes. Bernard Yannota a réalisé un bel arrangement de cet opéra créé au départ pour grand orchestre. Les 6 instrumentistes sont en contrebas d'une scène surélevée à mi-distance du plateau, permettant de suivre en alternance ou simultanément la vie de l'un ou l'autre des époux. Cela renforce non seulement le sentiment d'incommunicabilité, mais crée aussi un espace intéressant pour la mise en scène de Jean Lacornerie, alerte et truffée de clins d'oeil acerbes envers la société américaine. Divan du psychanalyste sur fond d'ombres chinoises, sièges de cinéma où l'on mange allègrement des hamburgers géants... Le trio s'en donne à choeur joie et le couple Isa Lagarde et Philippe Le chevalier est désuni à l'unisson !




    Salle des Fêtes et des Spectacles, Colombes
    Le 05/03/2000
    Michèle LARIVIERE

    Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein à Colombes
    Direction musicale, arrangements et clarinettes : Bernard Yanotta
    Mise en scène : Jean Lacornerie
    Chorégraphie : Violaine Véricel
    Patrice Boquillon (flûtes), Fabrice Bourgerie (trompette), Jay ottlieb (piano), Bernard Lanaspeze (contrebasse), François Lemonnier (trombone), Philippe Macé (percussions).
    Avec Isa Lagarde (Dinah), Philippe Le Chevalier (Sam ), Gilles Avisse, Anne Barbier et Sylvain Stawski (le trio).
    Trouble in Tahiti est en tournée le 17 mars à Bezons, le 18 à Bretigny sur Orge, les 29 et 30 mars à Antony dans le cadre de la saison Opéra en Ile de France

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com